Une rentrée en deux temps pour le directeur Placer

Un vent d’air frais va souffler dès septembre sur le théâtre grenoblois de Sainte-Marie-d’en-Bas, en plein centre-ville. Diden Berramdane, directeur des lieux depuis presque trente ans, va être remplacé par Antonio Placer, musicien espagnol basé à Grenoble. Mais que nous réserve ce dernier ?

Chaque mois, une émission culturelle sur l'antenne iséroise de RCF, intitulée Ça discute, revient sur les spectacles des dernières semaines et invite une personnalité culturelle locale marquante. Avec des journalistes complices, dont souvent certains du Petit Bulletin.

Fin juin, l’invité était le très volubile Antonio Placer, futur directeur du théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas, qui appartient à la Ville de Grenoble. Le musicien en a dit plus sur son projet qui commencera à la rentrée par quatre mois hors les murs pour des raisons logistiques (« on ne sait pas dans quel état on va retrouver le théâtre » – la succession avec Diden Berramdane ne serait pas simple) ; et aussi pour faire connaître ce projet dans toute la ville (il sera par exemple en décembre à l’Espace Paul Jargot de Crolles). Un projet qu'il veut centrer sur « l’oralité » pour « créer une nouvelle synergie dans laquelle l’artiste est au centre de la société ».

Rendez-vous en janvier 2016

Et un projet qu’il portera seul, contrairement à ce qu’avait pu laisser entendre la nouvelle municipalité Piolle – la décision de nommer Antonio Placer avait été prise par l'équipe Destot, ce que semblait remettre en cause la nouvelle adjointe aux cultures Corinne Bernard en septembre dernier dans nos colonnesJe ne suis pas sûre qu’Antonio Placer doive y aller seul. Il y a 88 compagnies de spectacle vivant à Grenoble, et une dizaine de lieux. Doit-on continuer à donner les clés à un seul artiste ? ».)

On parlera de la programmation à la rentrée avec Antonio Placer, même s’il a déjà lâché quelques infos pendant l’émission – le théâtre ouvrira officiellement ses portes fin janvier 2016 avec un tour de chant de son cru baptisé Chansons indignées, même si un événement aura lieu dans les murs en septembre lors des journées du patrimoine pour « se présenter aux Grenoblois ».

Si vous voulez en savoir plus, voici l’émission – l’interview d’Antonio Placer, « Galicien du Dauphiné », commence à partir de la minutes 23.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 19 juin 2018 Mettre en lumière les voix singulières du monde : voilà le défi porté par le Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d'en-Bas de Grenoble et son directeur Antonio Placer à l'occasion du festival Voici nos Suds. Du jeudi 28 au samedi 30 juin, les sonorités...
Mardi 28 juin 2016 Remplaçant le festival On dirait le Sud, la première édition de Voici nos Suds, portée par le Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas, soufflera dès jeudi une musique solaire venue d’autres terres pour moment de partage autour de mélodies...
Vendredi 17 janvier 2014 En avril dernier, la Ville de Grenoble lançait une grande procédure d’appels à projets pour les deux structures municipales que sont le Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas, géré depuis plus de 25 ans par Diden Berramdane, et le Petit Théâtre, camp de base...
Lundi 5 décembre 2011 Chanson / En juin dernier, un groupement hétéroclite d’artistes et de représentants de structures s’imposait à l’ordre du jour du Conseil Général et de son (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter