Le « dialogue équestre et musical » de Minkowski

Tact et Tempo

MC2

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Événement : les fameux Musiciens du Louvre Grenoble de Marc Minkowski vont s’installer trois jours durant sous un chapiteau devant la MC2 pour donner cinq représentations de Tact et Tempo. Soit un spectacle mêlant art équestre et musique plus ou moins classique. Intrigués par ce mariage et, plus largement, par cette proposition atypique, on a passé un coup de fil au chef d’orchestre pour en savoir un peu plus. Magnéto. Propos recueillis par Aurélien Martinez

Les chevaux et vous, c’est une histoire passionnelle. Il paraît que vous aviez même imaginé travailler dans cet univers…

Marc Minkowski : Quand j’étais jeune, j’ai été entre plusieurs passions, entre plusieurs vocations : les chevaux mais aussi la musique ou encore la littérature. Puis, finalement, mon parcours a fait que la musique a tout avalé. Mais ça aurait pu tourner différemment…

Ce n’est donc pas un hasard que l’on retrouve des chevaux sur scène dans Tact et Tempo ou dans un autre spectacle que vous avez récemment créé avec Bartabas…

Oui, même si c’est un concours de circonstances qui a fait que les chevaux sont revenus dans ma vie. Ce n’était pas prémédité, ça aurait pu arriver plus tôt ou plus tard, mais c’est maintenant.

Tact et Tempo, c’est donc la rencontre entre les Musiciens du Louvre Grenoble et la compagnie Of K’Horse du cavalier voltigeur rétais Manu Bigarnet…

C’est un spectacle que l’on a monté en deux parties [Tactus a vu le jour en 2014 – NDLR] ; il est devenu un peu le symbole de mon festival Ré Majeure [fondé en 2011 sur l’Île de Ré – NDLR]. Manu est à la fois mon voisin, mon professeur, mon collègue, un de mes meilleurs amis… Le destin fait que l’on s’est retrouvés au même endroit.

Comment la scène se partage-t-elle entre les musiciens, les artistes de la compagnie et les neuf chevaux ?

Le spectacle équestre est un genre difficile à classer. Celui-ci est comme un cocktail de plusieurs genres. C’est surtout un échange entre la musique, les chevaux et les hommes. Il y a également une pointe de chorégraphie dedans, d’acrobatie, de dressage en liberté… Tout cet échange entre nos disciplines se voit sur scène. Et il y a aussi une pointe d’atmosphère de cirque comme on est sous un chapiteau. On est véritablement face à un dialogue équestre et musical.

Du côté de la musique, vous dirigez un petit orchestre à cordes issu des Musiciens du Louvre Grenoble, mais aussi le quatuor Arod…

C’est l’un des meilleurs quatuors du monde. En plus ils sont français – cocorico ! Ils sont très jeunes et viennent de rafler des concours internationaux… Ils sont vraiment brillants.

Musicalement, on entendra du Grieg, du Britten et, plus surprenant, du Hendrix !

Une séquence du spectacle avait déjà été montée avec les enregistrements originaux de Jimi Hendrix. Mais je voulais absolument qu’il y ait une homogénéité, qu’on ne passe pas d’un orchestre à de la musique enregistrée… C’est là que je me suis aperçu qu’aux États-Unis, beaucoup de formations transcrivent ce genre de musique pour des orchestres à cordes. Ce sont des mélodies universelles, agréables. Et elles ont d’autres rythmiques qui se prêtent bien au jeu des instruments à cordes.

De la musique, de l’art équestre… Un croisement de formes artistiques qui doit, du coup, permettre un croisement des publics ?

Dès que l’on met des animaux sur scène, on touche des publics différents. À l’Île de Ré, j’ai joué devant des personnes qui, ça se trouve, ne seraient jamais allés écouter un concert classique sans ça. Tant mieux donc si ce genre de forme permet d’élargir le public de la musique classique.

Tact et Tempo, du vendredi 27 au dimanche 29 novembre à la MC2

Côté actu

« Chassez le Minkowski, il revient au galop ! » : voilà comment le site des Musiciens du Louvre Grenoble annonce les dates de Tact et Tempo. Une référence à la situation compliquée avec la Ville de Grenoble qui leur a récemment sucré leur subvention ? On n’a pas pu le demander à Marc Minkowski, le chef ne souhaitant pas s’exprimer publiquement sur ces questions. Une réflexion est en cours du côté de l’orchestre quant à son avenir, réflexion qui sera rendu public d’ici quelques mois. À suivre donc. En attendant, une chose est certaine : en juin 2016, Marc Minkowski prendra la direction de l’Opéra national de Bordeaux.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 6 janvier 2016 En 2016, on a rendez-vous à la MC2 avec l'Aurora Orchestra, à la Rampe avec le Quatuor Debussy, à l'église Saint Martin avec certains des Musiciens du Louvre Grenoble, à l'Odyssée d'Eybens avec le mandoliniste Vincent Beer-Demander ou encore à...
Vendredi 3 octobre 2014 Depuis leur création en 1982, les Musiciens du Louvre Grenoble redonnent vie aux répertoires classique et romantique sur instruments d'époque, en France et à l'étranger. La troupe, dirigée par Marc Minkowski, présentait ce vendredi 3 octobre sa...
Mardi 10 juin 2014 Journée chargée le samedi 14 juin pour les Musiciens du Louvre Grenoble, mais journée passionnante pour les amateurs de musique classique – sachant que tout (...)
Jeudi 9 janvier 2014 Satisfaire de belles rencontres, embarquer pour d'agréables voyages, assister à un festival de pyrotechnie... : voici nos classiques résolutions pour vivre une année passionnante et exaltante. Régis Le Ruyet
Vendredi 11 octobre 2013 Casting de luxe pour le diptyque "L’Histoire du soldat" / "L’Amour sorcier". Aux commandes de ce double spectacle, qui sera dévoilé cette semaine, rien de moins que les trois artistes résidents de la MC2 : Marc Minkowski des Musiciens du Louvre...
Jeudi 5 septembre 2013 Belle ouverture symbolique : pour la première fois les trois compagnies associées à la MC2 – les Musiciens du Louvre Grenoble, le Centre Dramatique National (...)
Jeudi 5 septembre 2013 Pour la rentrée classique, le Petit Bulletin vous propose un premier tour d'horizon sélectif des grandes formations programmées dans vos salles d'octobre à décembre. Régis le Ruyet
Jeudi 20 décembre 2012 En classique, il est de tradition d'ouvrir la nouvelle année sur des flonflons le plus souvent d'Offenbach ou de Strauss. Il en est sera ainsi (...)
Vendredi 26 octobre 2012 Musique classique / En 1982, Marc Minkowski, jeune bassoniste talentueux, a tout juste vingt ans mais cela fait déjà un moment que le démon de la (...)
Samedi 10 mars 2012 Marc Minkowski a attendu avant de passer son Bach. Mais, après "La Messe en Si" et "La Passion selon Saint Jean", c’est au tour de Saint Matthieu de recevoir sa convocation. Régis Le Ruyet
Jeudi 22 décembre 2011 CLASSIQUE / C’est ce qu’il faut bien appeler un incontournable du répertoire classique, célébré jusque dans des monuments de la culture pop (le film Orange (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter