Le Fils de Joseph

Le fils de Joseph
De Eugène Green (Fr-Bel, 1h55) avec Victor Ezenfis, Natacha Régnier...

de Eugène Green (Fr./Bel., 1h55) avec Victor Ezenfis, Natacha Régnier, Fabrizio Rongione…

En acclimatant au 7e art son obsession viscérale pour la prononciation baroque, Eugène Green est devenu l’auteur d’une œuvre anticonformiste, unique car identifiable dès la première réplique. Il exige en effet de ses interprètes l’usage de la liaison systématique et appuyée, telle que codifiée par son courant de prédilection – au risque de créer des impressions (fautives) de mauvaises liaisons en cascades. Inscrite dans un dialogue déclamé d’une voix blanche par des comédiens semblant avoir reçu pour consigne d’adopter le plus désincarné des jeux possibles, cette particularité participe donc d’un ensemble singulier : son style, auquel on peut souscrire comme à une convention ou à un dogme religieux. Un intégrisme bien inoffensif, s’il prête à sourire : à côté d’Eugène Green, le rigoriste Rohmer passerait pour un cuistre barbarisant la langue française !

Tous deux ont cependant en commun la fascination pour les lettres classique et la jeunesse, ainsi que l’art d’attirer à eux les acteurs – au point d’en faire des apôtres. Déjà convoqués par le passé, Natacha Régnier, Fabrizio Rongione et Mathieu Amalric sont ainsi réunis autour de ce Fils de Joseph. Si le titre lorgne implicitement du côté des évangiles, avec un héros enfant d’un mère célibataire (prénommée Marie) abandonnée par un pape (plus qu’un dieu) de l’édition omnipotent, il ne s’agit pas vraiment d’une transposition contemporaine de la vie de Jésus, du sacrifice d’Abraham ou d’un quelconque acte de foi. En réalité, Green se montre ici davantage fasciné par les représentations antérieures (notamment picturales) des récits bibliques et par les vestiges de la culture chrétienne (les églises). Il ne faut pas s’attendre à un miracle, mais à la célébration mystique d’un monde abstrait et suranné, qui ne séduira que les convertis. Pour les autres, la messe est dite…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 17 janvier 2017 Quatre ans après la sortie de "Cerf, Biche & Faon" (2013), Julien Gasc défendra sur la petite scène de l'Artisterie (Fontaine) son deuxième album solo, "Kiss me you fool" (2016). Conteur d'histoires fantastiques à la plume bien léchée, le...
Mercredi 30 septembre 2015 En dépit d'un nouvel album et donc de nouveaux indices, on ne sait toujours pas vraiment et à vrai dire de moins en moins qui est Mansfield.TYA. Ennuyeux, non ? Non, bien au contraire, comme les deux musiciennes le prouveront lundi soir en ouverture...
Mardi 24 mars 2015 D’Eugène Green (Fr-It, 1h44) avec Fabrizio Rongione, Christelle Prot…
Mardi 20 mai 2014 Nouvel uppercut des frères Dardenne, qui emprunte les voies du thriller social pour raconter comment une ouvrière tente de sauver son travail en persuadant ses collègues de renoncer à une prime, et interroger ce qui reste de solidarité dans la...
Mardi 24 septembre 2013 D’Isabelle Czajka (Fr, 1h33) avec Emmanuelle Devos, Julie Ferrier, Natacha Régnier…
Mercredi 7 novembre 2012 De Costa-Gavras (Fr, 1h53) avec Gad Elmaleh, Gabriel Byrne, Natacha Régnier…
Vendredi 12 octobre 2012 Musique baroque / Vincent Dumestre, génial taquineur de guitare ancienne, luth et théorbe, fonde le Poème harmonique en 1998. Une compagnie musicale dont le (...)
Mercredi 15 juin 2011 Il est décidément bien loin le temps où le cirque était peuplé de clowns à nez rouge et de Monsieur loyal en queue de pie. Emmené par Damien Gaumet et Mathilde (...)
Lundi 31 janvier 2005 Classique & Théâtre / La preuve par trois qu'on peut dépoussiérer les concerts de musique classique. À l'invitation des Boréades, deux autres ensembles sont (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter