Pluralité du paysage avec le Mois de la photo de Grenoble

Paesaggio, la construction d'un regard

Ancien Musée de Peinture

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Porté par la Maison de l’Image, le Mois de la photo amène le paysage entre les murs de l’Ancien musée de peinture et de la Plateforme. Une proposition éclectique qui s’intéresse aux grands espaces comme aux paysages intérieurs grâce à l'Italien Gabriele Basilico et à onze autres photographes, pour une quatrième édition placée sous le signe d’un dépaysement sublimé.

Fort d’une proposition dense et variée, l’événement annuel de la Maison de l’image se pare d’un nouveau manteau sémantique en cette rentrée 2016. C’est ainsi que se tient jusqu’au 2 octobre le Mois de la photo, avec pour haut lieu la place de Verdun. Investissant l’Ancien musée de peinture et la Plateforme, la manifestation se révèle intelligente et séduisante notamment grâce à la présentation du travail de Gabriele Basicilo (1944-2013). Prenant pour thème le paysage, en résonance avec la 1ère saison de Paysage > Paysages, l’exposition dévoile une quarantaine de clichés de l’Italien pris entre les années 1980 et 1990. Sur petit ou grand format, en noir et blanc, s’exprime alors tout le génie d’un regard qui aimait prendre son temps afin de capter l’essence de la vue, qu’elle soit urbaine ou sauvage.

à lire aussi : Le Mois de la photo, « une recherche d’accessibilité »

Avec cet éloge à la lenteur du regard, le photographe s’appliquait à mettre une distance avec sa prise de vue, comme pour s’imprégner du paysage et saisir une vision documentaire. Un sens de la mesure qui ne se privait pas cependant d’une esthétique singulière, entre composition graphique ou approche picturale flamande, pour interroger la notion de territoire à travers un style photographique contemplatif.

Intériorité du dehors

Face à l’immensité du regard de Gabriele Basilico, sept autres photographes livrent leur vision du paysage entre intérieur et extérieur, documentaire et imaginaire, pour un ensemble où l’exploration photographique tend à construire de nouveaux univers. À l’instar de Xavier Blondeau qui, avec la série Présence obscure, esquisse une ambiance entre Edward Hopper et David Lynch grâce à des clichés nocturnes en milieu urbain, pour une poésie de la solitude.

à lire aussi : Une maison pour l'image

Une essence de la quiétude que l’on retrouve chez Erminio Annunzi, un des deux photographes italiens invités par l’association Surexpose, avec ses portraits d’arbres où l’instant semble suspendu. Quant à l’Italien Stefano Ciol, il propose une altération de la réalité avec des paysages esthétisants par un noir et blanc accentué.

La nature apparaît plus réelle chez Simon Vansteenwinckel avec la série Nostros, explorant le Chili et l’Argentine, où le grain de l’image octroie une authenticité particulière. Une profondeur de l’environnement qui devient intime avec Emma Grosbois. Photographiant des intérieurs de Milanais, l’artiste donne à voir une iconographie personnelle et pourtant collective interrogeant des histoires universelles pour une cartographie mentale.

À l’image du travail de Stéphanie Nelson qui, en saisissant Le camp de Joffre, dit camp de Rivesaltes, capte un double paysage entre persistance et effacement des lieux.

à lire aussi : Expo : les cinq temps forts de la saison à Grenoble et dans l'agglo

Pour Olivier Cretin, l’aller-retour entre le dedans et le dehors lui permet de capter des Vues perdues où l’atmosphère se charge d’étrangeté mais où l’exploration demeure le leitmotiv.

Topographie urbaine

Une exploration du territoire qui devient quasiment scientifique à la Plateforme avec l’exposition Mix City présentant les clichés de Giovanni Hänninen. Sillonnant Milan, Copenhague et Hambourg, le photographe témoigne par l’image des transformations urbaines en Europe.

Quant à l’exposition Des Circonférences sensibles, montée dans le cadre des Rencontres franco-italiennes par Surexpose, elle offre un échange de vision entre Grenoble et Milan. Sont ainsi présentés deux Italiens, Claudio Argentiero et Davide Niglia, officiant en noir et blanc pour une étude presque nostalgique de l’architecture.

Mais le rendu le plus pertinent est celui du Grenoblois Alexis Bérar (photo en tête d'article) qui, selon un procédé rigoureux, dresse une typographie spécifique de la ville, tout en soulevant la question de l’habité et de l’appropriation des espaces de passage, pour un mois photographique de découverte qui se prolonge jusqu’à fin octobre en off dans des galeries du centre ville.

Le Mois de la photo
À l’Ancien Musée de peinture jusqu’au dimanche 2 octobre

Mix City + Des circonférences sensibles
À la Plateforme jusqu’au samedi 8 octobre

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 9 mai 2022 Trois ans après sa dernière “édition normale“, le Festival du cinéma italien de Voiron est enfin de retour au printemps en salle. Avec un programme dense, des invités et… sa désormais célèbre pizza géante. A tavola !
Vendredi 22 avril 2022 Il y a deux ans, on avait découvert le travail de Marion Massip et on avait été plutôt emballés par la poésie qui émane de ses photos du trois fois rien. En effet, (...)
Vendredi 15 avril 2022 Les gentils rappeurs toulousains sont les têtes d’affiche du prochain Vercors Music Festival, qui se tiendra du 1er au 3 juillet. Pas seulement, parce qu’ils ont carrément composé eux-mêmes une partie de la programmation (encore inconnue). Sinon, on...
Vendredi 15 avril 2022 Organisé avec les éditions Glénat du 15 au 17 avril, le rendez-vous des amateurs de BD est de retour à l’Alpe d’Huez après deux ans d’absence. Pas moins de 18 auteurs viennent à la rencontre des publics, parmi lesquels Jul ou Pénélope Bagieu.
Mardi 12 avril 2022 Longtemps vouées aux gémonies, les mélodies synthétiques naïves, clinquantes et mélancoliques de l’italo-disco ne cessent d’être réhabilitées depuis maintenant une (...)
Lundi 11 avril 2022 Né en 2016 autour des compositions de Jc Prince, le trio grenoblois The French Bastards s’apprête à fêter son tout nouvel album en grande pompe (au moins du 45), avec deux concerts très attendus entre Isère et Rhône.
Lundi 11 avril 2022 Piochés dans une carrière où l’éclectisme des genres le dispute à la maîtrise formelle et à l’élégance visuelle, les trois films de Mankiewicz proposés par le Ciné-club rappellent combien moderne (et essentiel) demeure son cinéma. On fonce !
Mardi 12 avril 2022 Né sous les auspices de la Cinéfondation cannoise, coproduit par Scorsese, primé à Avignon, "Murina" est reparti de la Croisette avec la Caméra d’Or. Une pêche pas si miraculeuse que cela pour ce premier long-métrage croate brûlé par le sel, le...
Mardi 12 avril 2022 On a assisté au show d’Orelsan, il y a quelques jours au Zénith d’Auvergne, pour le plaisir et aussi pour vous en parler avant sa venue au Palais des Sports de Grenoble le 16 avril. On vous raconte cette bonne soirée, sans rien divulgâcher !
Mardi 29 mars 2022 Il s’agit désormais d’une tradition bien établie : chaque année, le festival Ojo Loco rend hommage au cinéma de genre le temps d’une nuit (agitée !) à (...)
Lundi 28 mars 2022 Dans le cadre du Mois décolonial, le Pacifique accueillera jeudi 31 mars "Le tour du monde des danses urbaines en dix villes", une conférence dansée qui revient sur le contexte et les spécificités de danses comme le dancehall, le passinho, le kuduro...
Jeudi 24 mars 2022 Après l'annulation de 2020 à cause de la crise sanitaire et une édition restreinte l’an dernier, le Voiron jazz festival a enfin fait son grand retour le 17 mars dernier. Tendez l'oreille et l'agenda, cette nouvelle édition bat son plein en cette...
Lundi 28 mars 2022 Formée au Beaux-arts de Kyoto, Martine Rey s’est fait une spécialité de la laque, qu’elle décline de maintes manières ; Pierre Gallais, quant à lui, nourrit (...)
Mardi 15 mars 2022 Au fusain et à la pierre noire, Séverine Martinez dessine l’enfance. Un style classique et une technique impressionnante, à voir à la 1-10 Galerie, rue Marx-Dormoy à Grenoble.
Lundi 14 mars 2022 C’est inédit, une aire de bivouac ouvre bientôt sur l’esplanade au-dessus du fort de la Bastille. Ce projet expérimental est un maillon important du programme concrétisant la distinction Grenoble Capitale Verte de l’Europe 2022. Le site le plus...
Lundi 14 mars 2022 MAJ 24/03 : CONCERT REPORTÉ AU 4/02/2023 Quelles sont les critères qui permettent à un rappeur de sortir du lot… sur le long terme ? Son (...)
Lundi 14 mars 2022 À l’occasion de son passage à la Bobine le 19 mars dans le cadre du Mois décolonial de Grenoble, on a filé un coup de fil à Rocé pour discuter de ses différents projets mais également de son rapport à l’Histoire et de son intérêt pour les musiques...
Lundi 14 mars 2022 La course à perdre haleine d’une mère célibataire jonglant entre découvert chronique, problèmes domestiques, boulot à Paris et espoir d’un meilleur job. Ou comment derrière une vie quotidienne se dissimule le plus impitoyable des thrillers...
Vendredi 11 mars 2022 Signé par la prodige Domee Shi, le nouveau Pixar, "Alerte Rouge", confirme la suprématie du studio satellite de Disney mais hélas ne bénéficie pas d’une sortie en salle : à l’instar de "Soul" et de "Luca", il n'est visible que sur la plateforme...
Lundi 14 mars 2022 À Bois Barbu, dans le Vercors, glissent les fondeurs dans une insouciance toute vacancière, mais à quelques encablures, le village en ruines de Valchevrière ramène à un passé plus sombre où des gamins de 18 ans sacrifiaient leur vie face aux troupes...
Mardi 1 mars 2022 À l’occasion de la nouvelle édition du festival Holocène, qui se déroulera ces vendredi 4 et samedi 5 mars à Alpexpo, passage en revue du conséquent versant rap de sa programmation, qui dévoile en creux un bel aperçu de la diversité des registres...
Lundi 14 mars 2022 Alors qu’elle aurait pu rouvrir son restaurant Athanor fin mai 2021, Sonia a décidé de laisser le rideau fermé. À la place, la Grenobloise ouvre un glacier (...)
Mardi 1 mars 2022 Lors de cette randonnée en raquettes sûre et plutôt facile, vous découvrez plusieurs traces de l’histoire de l’ordre austère des Chartreux au fil d’un sentier sinuant entre alpages et forêt domaniale, dominé par les escarpements calcaires du Grand...
Mardi 1 mars 2022 Après le 102, conventionné pour la première fois par la mairie de Grenoble en 1993, le 38 est le second squat de la rue d’Alembert à obtenir un cadre légal garantissant sa pérennité. Votée le 6 février lors du conseil municipal, une délibération...
Mardi 15 février 2022 La Chaleur des Grands Froids souffle sur Chambéry pour une sixième édition qui adoucira la grisaille interminable de l’hiver, avec des spectacles, des (...)
Mardi 15 février 2022 La synthèse entre l’art sacré et l’art contemporain. Le musée Arcabas, au sein de l’église de Saint-Hugues-de-Chartreuse, est un incontournable et redouble de vitalité pour faire vivre l’œuvre de cet artiste étonnant.
Mardi 15 février 2022 Les amateurs de surréalisme doux pourront éventuellement être séduits par les peintures de Tof Vanmarque exposées à la galerie Hébert. Peuplées de personnages étranges (...)
Mardi 15 février 2022 Autodidacte grenoblois, Nuvish n'a jamais eu jusque-là, dans la cuvette, d'exposition qui lui soit intégralement consacrée. La galerie Alter Art (qui a pour (...)
Mardi 15 février 2022 Une esquisse très graphique sur le mur, une dose outrecuidante d’orange, une petite pile de magazines à disposition, un rideau dans l’esprit seventies (...)
Samedi 5 février 2022 Comment faire vivre l’énorme bâtiment de béton qu’est l’espace Malraux, en dehors des soirs de spectacles ? En ouvrant les espaces à tous : c’est la mission du tiers-lieu La Base, qui travaille main dans la main avec la scène nationale de...
Lundi 9 mai 2022 Voiture sur la tête et transformisme bluffant au cœur d’un Cluedo déjanté : "Le Périmètre de Denver", un spectacle complètement fou sorti de l’esprit fantasque de l’actrice-circassienne Vimala Pons, s’arrête pour quatre représentations à la MC2 de...
Lundi 31 janvier 2022 À ses débuts en janvier 2021, la Centrale jardinerie était un site internet offrant une jolie proposition végétale consultable en un clic. À défaut d’avoir un (...)
Lundi 31 janvier 2022 Avec Yellow Collection, l’espace Vallès ne nous trompe pas sur la marchandise : l’artiste Roland Orépük y expose une série de tableaux dont la géométrie minimale est intégralement construite à partir d’aplats jaunes.

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter