Gilles Paris : « J'aime que d'autres s'accaparent mon univers »

Ma vie de courgette
De Claude Barras (Sui-Fr, 1h06) animation

Publié en 2002, déjà transposé pour la télévision en 2008 par Luc Béraud, le roman "Autobiographie d’une courgette" de Gilles Paris est davantage qu’un phénomène littéraire. Conversation avec un auteur heureux…

C’est la seconde fois que votre roman est "adopté" (plus qu’adapté) par des parents de cinéma. Comment se passent la séparation, puis les retrouvailles, du point de vue de l'auteur ? Assistez-vous de loin aux envols de ces Icare (Courgette est le surnom d'un enfant nommé Icare) ?

Gilles Paris : Oui à la fois de loin – je laisse aux professionnels le soin d’adapter ce roman librement – et à la fois de près car je suis à la trace ce qu’ils font et je m’en émerveille chaque fois. Je suis comme le premier fan. J’aime que d’autres s’accaparent mon univers pour y insérer le leur.

Claude Barras explique avoir « adouci » votre roman, rendant son film accessible à un jeune public dès 7 ans. Pourtant, il traite des mêmes thèmes graves que vous. Le cinéma, l’animation, atténuent-ils la crudité du sujet ?

La mort de la mère, par exemple, était difficile à traiter à l’image, ce que je comprends bien. C’est beaucoup plus "acceptable" dès le début du film, ce qui, en effet, ne l’a pas empêché d’être fidèle à l’esprit du roman, à sa poésie et à ce fond social qui rapproche ces enfants.

Depuis sa parution en 2002, votre roman a été lu par des milliers d’adolescents et étudié par de très nombreux collégiens. A-t-il eu des résonances particulières chez certains d’entre eux ; vous ont-ils fait part de leurs émotions de lecteurs ?

Oui, bien sûr, dans les salons et librairies ou lors de rencontres avec les écoles, je partage avec eux cette émotion rare de lecture. Il y a chez les collégiens un naturel qui me désarme, ils voient vraiment le monde différemment, ils sont plus ancrés dans la réalité que moi !

Autobiographie d’une courgette
de Gilles Paris, éditions Plon et J’ai Lu

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 5 novembre 2019 Une main séparée de son corps entreprend de le retrouver. À partir de cet argument de conte noir, Jérémy Clapin confectionne une fable animée sentimentale fantastique, ode sensorielle pétrie de nostalgie et d’élégance graphique. Un bijou qui fera...
Lundi 16 septembre 2019 Sur fond de dissimulation artistique, Céline Sciamma filme le rapprochement intellectuel et intime de deux femmes à l’époque des Lumières. Une œuvre marquée par la présence invisible des hommes, le poids indélébile des amours perdues et le duo...
Mardi 3 septembre 2019 Sortie triomphalement au printemps, "Parasite" de Bong Joon-ho, la Palme d’or du dernier Festival de Cannes, laisse un boulevard aux films de l’automne, qui se bousculent au portillon. À vous de les départager ; ex aequo autorisés.
Mardi 20 décembre 2016 Il a suffi d’un rapide sondage au sein de la rédaction pour retenir, parmi les centaines de longs-métrages sortis en 2016, une dérisoire poignée de favoris.
Lundi 17 octobre 2016 Avec ce portrait d’une marmaille cabossée par la vie retrouvant foi en elle-même et en son avenir, le réalisateur Claude Barras se risque sur des sentiers très escarpés qu’il parcourt pourtant avec une délicatesse infinie. Un premier...
Jeudi 25 ao?t 2016 Un "Harry Potter", un "Star Wars", un Marvel, un Loach Palme d’or… Non non, nous ne sommes pas victimes d’un sortilège nous faisant revivre en boucle la dernière décennie, mais bel et bien face à la rentrée cinéma 2016. Une rentrée qui nous promet...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter