Rentrée cinéma 2017 : face (à face) à la nouvelle année

Panorama 2017 / Les distributeurs ont l’esprit joueur. Ou plutôt jouteur : à la manière des programmateurs des chaînes de télé, ils ont composé un mois de janvier truffé de petits duels et de combats singuliers. Une manière très… confraternelle de (se) souhaiter la bonne année…

Comme si les vraies rivalités et les confrontations sérieuses du monde réel ne suffisaient pas, voilà qu’on invente des escarmouches pour les files d’attente des cinémas ! Et qu’on ne brandisse pas, pour les justifier, le prétexte d’une fréquentation à stimuler par "l’émulation" : revendiquant plus de 210 millions d’entrées réalisées en 2016, le secteur s’est rarement aussi bien porté. De telles chicaneries, ça a tout de même un petit air de cour de récré, non ?

À hauteur d'ados

Rayons enfantillages, Hélène Angel ouvre le bal avec Primaire (ce mercredi 4 janvier) qui fait de Sara Forestier une instit’ surinvestie prête à beaucoup pour sauver un gamin manifestant de graves signes d’abandon… au grand dam de son propre fils. On retrouve, actualisé, l’un des thèmes de L’Argent de poche (1975) de Truffaut, centré ici sur l’enseignant et amendé d’une inutile fable sentimentale avec un Vincent Elbaz peu crédible en livreur fruste.

Plus convaincant est Jamais contente de Émilie Deleuze (11 janvier), adaptation de Marie Desplechin sur les désarrois d’une ado redoublante, mal dans sa peau en famille et au collège. Grâce à un prof de lettres devinant son potentiel (Alex Lutz, version sérieuse), elle s’épanouira dans l’écriture poétique ; grâce à un groupe cool, elle s’éclatera sur scène. Interprète principale, la jeune Léna Magnien envoie du bois et trouve en la réalisatrice Patricia Mazuy, ici comédienne, une mère criante de vérité molle !

Biopics et collegram

Grande tendance du moment, le biopic musical a aussi droit à son affrontement le 11 janvier. Honneur à miss Égypte, c’est-à-dire Dalida, vue par Lisa Azuelos. Le mannequin Sveva Alvitin l’incarne comme elle peut dans cette très très sage évocation clipesque, mais force est de constater qu’on n’y croit guère : Dalida sans strabisme, c’est comme un bon repas auquel il manque du fromage. Riccardo Scamarcio, en revanche, tire le gros lot en Orlando – c’est la seule bonne idée du film.

L’Italienne est surclassée par un autre destin brisé : celui de Chet Baker dans la mélancolique balade Born To Be Blue signée Robert Budreau. Épatant, Ethan Hawke y montre la résurrection artistique (et éthylique) du bugliste à la voix d’ange et au visage de jeune premier désespéré. Ses doutes, ses addictions, son amour viscéral de la musique et sa faiblesse pour les femmes sont magnifiés dans cette élégie élégante mais sans prétention, dotée de surcroît du magnétisme de Carmen Ejogo.

Aïssa contre Maïga et compagnie

Dans la série schizophrénie, nous demandons le 18 janvier : d’un côté Corniche Kennedy de Dominique Cabrera ; de l’autre Il a déjà tes yeux de Lucien Jean-Baptiste. Point commun : un rôle principal pour Aïssa Maïga. Verdict ? Victoire par défaut du second. En effet, malgré quelques invraisemblances grossières, cette comédie sur un couple noir adoptant un bébé blanc possède davantage de fond et d’écriture que cette nouvelle adaptation de Maylis de Kerangal (après Réparer les vivants, décidément…) reposant sur du pur cliché, ici à la sauce marseillaise : la fascination de lycéenne bourgeoise pour de petits cadors de banlieue.

Nous pourrions continuer sur Jenifer Bartoli s’affrontant à distance dans le nullissime Faut pas lui dire de Solange Cicurel (ce 4 janvier) où elle joue et dans Tous en scène de Garth Jenning (25 janvier, pas vu) dont elle assure le doublage français. Ou avec le fight entre génitrices-courage du 4 janvier : Chanda, une mère indienne de Ashwiny Iyer Tiwari, qui retourne à l’école pour inciter sa fille à poursuivre ses études, ou Layal, la prisonnière palestinienne accouchant en prison dans 3000 Nuits de Mai Masri.

Tout ceci pèse peu face aux "solitaires" du mois : le Neruda (4 janvier) de Pablo Larrain, bio revisitée en mode Attrape-moi si tu peux ; The Birth of a Nation de Nate Parker (11 janvier, photo), qui corrige Griffith et renvoie se rhabiller Twelve Years a Slave ; Ouvert la nuit d’Édouard Baer, éclat de champagne miraculeux de subtilité cocasse (le 11 aussi) ; voire la curiosité Lumière ! (25 janvier), agencement de 108 vues des premiers temps choisies et commentées par Thierry Frémaux. Sans compter la comédie musicale de Damien Chazelle, Lalaland, dont on promet le meilleur. Vite, la suite !

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 21 septembre 2021 À la fois suite,  reboot et extension de l’univers du Candyman originel de Bernard Rose (1992), ce nouveau chapitre signé Nia DaCosta utilise avec intelligence et efficacité les codes du genre pour s’emparer d’un thème toujours...
Lundi 11 septembre 2017 Thriller fantastique aux échos polanskiens, cette réflexion sur les affres effroyables de la création signée Darren Aronofsky ("Black Swan", "Requiem for a Dream"...) est aussi une puissante création réflexive. Et le récit du voyage aux enfers...
Lundi 23 janvier 2017 À Los Angeles, cité de tous les possibles et des destins brisés, Damien Chazelle déroule l’histoire en cinq saisons de Mia (Emma Stone), aspirante actrice, et Seb (Ryan Gosling), qui ambitionne d’ouvrir son club de jazz. Un pas de deux acidulé vers...
Lundi 16 janvier 2017 de Dominique Cabrera (Fr., 1h34) avec Lola Creton, Aïssa Maïga, Moussa Maaskri, Alain De Maria …
Mardi 17 janvier 2017 Deux gros événements cinéma à venir : samedi 21 janvier, "La La Land" sera en avant-première dans plusieurs cinémas de la ville. Et le mardi 24 janvier, c'est "Jackie" que les spectateurs du Club pourront découvrir avant sa sortie officielle. De...
Lundi 9 janvier 2017 Dans la Virginie du XIXe siècle, un esclave éduqué devenu prédicateur puise dans la Bible les arguments convaincant ses frères de chaîne de les briser. Le destin tant tragique que méconnu de Nat Turner inspire à l'acteur et réalisateur...
Lundi 9 janvier 2017 Farandole joyeusement erratique à travers un Paris nocturne sublimé, cette déambulation d’un directeur de théâtre aussi fantasque qu’impécunieux signe le retour du cinéaste-interprète Edouard Baer pour un film-synthèse superlatif : la plus...
Lundi 9 janvier 2017 On se l’imagine souriant, légèrement décoiffé, la main fouillant la poche droite de sa veste à la recherche d’un hypothétique briquet ou d’un trousseau de clés fantôme. Et c’est ainsi qu’il apparaît, affable, érudit et charmeur. Tel qu’en lui-même,...
Mardi 3 janvier 2017 D’un authentique épisode de la vie clandestine du poète chilien Pablo Neruda, Pablo Larrain tire un dys-biopic tenant de la farce, du polar politique et du western. Une palpitante mise en abyme de la création artistique célébrant la supériorité de...
Mardi 20 décembre 2016 Une semaine ordinaire dans la vie de Paterson, chauffeur de bus à Paterson, New Jersey, et poète à ses heures. Après la voie du samouraï, Jim Jarmusch nous indique celle d’un contemplatif alter ego, transcendant le quotidien sur son carnet. Une...
Mardi 5 juillet 2016 L’été, les écrans géants fleurissent dans les villes pour divertir les citadins en mal d’évasion. Et les films choisis sont parfois de bonne – voire de très bonne – facture. La preuve avec cette sélection de projections gratuites à déguster à...
Mardi 15 mars 2016 Dan Trachtenberg s’inscrit dans les pas du fameux film catastrophe apocalyptique "Cloverfield", sans pour autant en présenter une suite. Et défend plutôt un minimalisme bienvenu.
Mardi 26 janvier 2016 De Benoît Graffin (Fr., 1h33) avec Sandrine Kiberlain, Édouard Baer, Bulle Ogier…
Mardi 23 décembre 2014 Pour son premier film, Damien Chazelle raconte une initiation artistique muée en rapport de domination, et filme la pratique de la musique comme on mettrait en scène un film de guerre. Une affaire de rythme, de tempo et de ruptures parfaitement...
Dimanche 25 mai 2014 "Jimmy’s hall" de Ken Loach (sortie le 2 juillet). "Alleluia" de Fabrice Du Welz (date de sortie non communiquée). "Whiplash" de Damien Chazelle (sortie le 24 décembre). "Sils Maria" d’Olivier Assayas (sortie le 20 août). "Leviathan" d’Andrei...
Jeudi 23 mai 2013 Au Petit Bulletin, on aime beaucoup Édouard Baer. On lui avait ainsi consacré notre une en novembre 2010 lors de son passage au Théâtre municipal avec (...)
Jeudi 7 février 2013 De Fabien Onteniente (Fr, 1h42) avec Édouard Baer, Alain Chabat, Lucien Jean-Baptiste…
Jeudi 11 octobre 2012 Passant après le calamiteux épisode Langmann, Laurent Tirard redonne un peu de lustre à une franchise inégale en misant sur un scénario solide et un casting soigné. Mais la direction artistique (affreuse) et la mise en scène (bancale) prouvent que...
Dimanche 25 mars 2012 Inutile de se mentir plus longtemps : nos sociétés, ces mammouths pétrifiés à l'idée de bouger ne serait-ce que de quelques centimètres, sont en pleine mutation. Pour sa nouvelle édition, le Printemps du Livre a pris acte de ces enjeux en invitant...
Lundi 29 novembre 2010 De Marc Esposito (Fr, 1h45) avec Edouard Baer, Benoît Magimel…
Vendredi 29 octobre 2010 Zoom / Tout le monde adore l’Edouard Baer du Centre de Visionnage et ses impros décalées, tout le monde vénère l’Edouard Baer d’Astérix et Obélix Mission Cléopâtre, (...)
Vendredi 29 octobre 2010 Critique / Après La folle et véritable vie de Luigi Prizzoti et Looking for Mr Castang, Edouard Baer retrouve donc son double théâtral, ce comédien au (...)
Jeudi 28 octobre 2010 Edouard Baer présente cette semaine sa troisième mise en scène théâtrale, "Miam Miam", au Théâtre de Grenoble. L’occasion rêvée de s’entretenir avec lui sur ses conceptions artistiques - dans le plus pur respect de l’autre, ça va sans dire. Propos...
Jeudi 16 septembre 2010 Succès public depuis sa création, le one-man-show Miam Miam d’Edouard Baer sera donné au Théâtre Municipal de Grenoble début novembre. Soit les aventures de « (...)
Mercredi 20 avril 2005 de et avec Edouard Baer (Fr, 1h35) avec Jean Rochefort, Nader Boussandel, Chiara Mastroianni...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter