"Au-dessus de la mêlée": il va y avoir du sport (mais pas que)

Au-dessus de la mêlée

Théâtre en Rond

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Théâtre / Critique (enthousiaste) du seul-en-scène que Cédric Chapuis donnera samedi 11 février au Théâtre en rond de Sassenage.

Il est seul sur scène pour camper plusieurs personnages évoluant autour d’un club de rugby : les joueurs, le coach, les parents, les petites copines… Pour donner corps à tout un microcosme : celui des groupes amateurs où certains enfants découvrent les joies, les peines, les souffrances, l’amitié… Pour remonter le fil d’une histoire qui commence par le coup d’envoi d’un match capital pour l’équipe à laquelle appartient le grand Bastien, héros du spectacle dont on suit le parcours tant sportif (c’est son père qui l’a initié au rugby dès son plus jeune âge et non sans difficultés) que personnel.

En 1h30, avec une scénographie on ne peut plus simple (qui ouvre du coup de nombreuses portes imaginaires) et un texte dynamique, Cédric Chapuis embarque le spectateur avec tendresse, en le tenant aussi bien par le rire que par le cœur. Sur le plateau, il y a donc du sport, mais surtout de la vie, d’où le fait que ce seul-en-scène s’adresse à tous, qu’on comprenne ou non les codes du rugby, qu’on aime ou non le rugby. Au-dessus de la mêlée s’apparente ainsi à un spectacle populaire qui arrive avec finesse à faire d’un univers particulier un monde commun.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intress par...

Mardi 6 décembre 2016 Comme chaque année en décembre, tout le monde se demande quoi mettre à qui sous le sapin. Laissons à nos confrères les suppléments en papier glacé vantant les mérites de produits high-tech capables de vider un porte-monnaie en deux secondes et...
Jeudi 6 octobre 2016 « En trouvant super naze de mettre les gens dans des cases » chantait Vincent Delerm dans son morceau "Catégorie Bukowski". Ouais, on a des références au PB. Et on n’obéit pas forcément au chanteur en livrant une sélection on ne peut...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter