Peggy Zejgman-Lecarme : « J'ai des grandes envies pour le festival »

Festival / Alors que va commencer mardi 4 juillet la quarantième édition du Festival du film court en plein air de Grenoble, rencontre avec la directrice de la Cinémathèque de Grenoble qui pilote l'événement.

Vous êtes arrivée à la Cinémathèque de Grenoble il y a un peu plus d’un an, mais on peut dire que c’est véritablement votre première édition à la tête du festival…

� lire aussi : Grenoble éprise de courts depuis 40 ans

Peggy Zejgman-Lecarme : C’est exactement ça. L’année dernière, j’ai eu le luxe de pouvoir observer sans avoir à organiser [son prédécesseur Guillaume Poulet était encore en poste – NDLR], de voir comment l’événement fonctionnait de l’intérieur. Ça a été très enrichissant.

Pour votre première édition, vous tombez sur une particulière : la quarantième ! Pourtant, aucun gros événement n’est organisé autour de cet anniversaire…

� lire aussi : Cinémathèque de Grenoble : clap de fin pour Guillaume Poulet

On le fête quand même en essayant notamment de valoriser l’histoire du festival avec une rencontre, une séance spéciale, une exposition d’affiches… Cette histoire se glisse donc à plein d’endroits différents. Après, si vous pensez plus à une grande fête d’anniversaire, avec des choses très exceptionnelles, on a fait aussi avec la réalité de notre structure – même si on a heureusement toujours le soutien de nos partenaires institutionnels.

« Si le festival continue de grandir, il va devoir se réinventer » selon Gilles Colpart, l’un de ses fondateurs. Avez-vous déjà des pistes, des envies particulières ?

Oui, même si l’on pourra reparler de ça après ma première édition ! J’ai besoin de pouvoir faire connaissance avec le public du festival, de voir comment il réagit à nos propositions. Mais ce qui est déjà sûr, c’est que j’ai des grandes envies par rapport aux films que l’on montre. Si des choses se feront sentir vite, c’est effectivement dans nos sélections. Gilles a raison : au bout de 40 ans, c’est important de ne pas être dans une routine, de toujours penser à évoluer, d’être attentif aux nouvelles façons dont les films sont faits, accompagnés, diffusés…

Festival du film court en plein air de Grenoble
À Grenoble du 4 au 8 juillet (projections à la Cinémathèque à 20h30 et sur la place Saint-André à 22h)

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 27 juin 2017 Le Festival du film court en plein air de Grenoble fête du 4 au 8 juillet sa quarantième édition. Si ce rassemblement dédié aux courts-métrages n’est pas le plus grand de France, il est indéniablement le plus ancien. Retour sur son histoire en...
Mardi 30 juin 2015 La 38e édition du festival du film court en plein air de Grenoble confirme les tendances de l’an dernier, du moins concernant une compétition qui, malgré la profusion de l’offre (3000 films vus), manque clairement de diversité. On en a tiré une...
Lundi 7 juillet 2014 Le Festival du film court de Grenoble, qui s’est tenu la semaine passée, a décerné ses prix samedi soir. La Lampe au beurre de yak de Hu Wei (grand prix et (...)
Mardi 1 juillet 2014 Alors que se tient cette semaine la trente-septième édition du maintenant incontournable Festival du film court en plein air de Grenoble, la Cinémathèque, porteuse de l’événement depuis le début, inaugure de nouveaux locaux dédiés à la mémoire du...
Mardi 24 juin 2014 Ce n'est peut-être pas le plus prestigieux de France (à ce jeu-là, celui de Clermont-Ferrand gagne haut la main) ; pourtant, le Festival du film court en (...)
Lundi 25 juin 2012 C’est désormais une tradition grenobloise : en juillet se tient le Festival du film court en plein air de Grenoble, place Saint-André. Guillaume Poulet, le directeur de la Cinémathèque qui organise l’événement, nous parle du festival et du cinéma en...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter