"La Villa" : une calanque en hiver par Robert Guédiguian

La Villa
De Robert Guédiguian (Fr, 1h47) avec Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin...

Page arrachée à son journal intime collectif, le nouveau film de Robert Guédiguian capte les ultimes soubresauts de jeunesse de ses alter ego, chronique le monde tel qu’il est et croit encore à la poésie et à la fraternité, le tout du haut d’un balcon sur la Méditerranée. De l’utopie vraie.

Depuis un drame intime, Angèle n’était jamais revenue voir son père ni ses frères. Après l’AVC du patriarche, elle redescend pourtant un jour d’hiver dans la calanque familiale. Histoire de régler le présent, solder le passé et peut-être se reconstruire un futur.

à lire aussi : Ariane Ascaride : « "La Villa" est le film le plus personnel de Robert Guédiguian »

« J’ai l’impression de faire une espèce de feuilleton depuis trente ans. Sans personnage récurrent, mais avec des acteurs récurrents. Et je joue avec cette ambiguïté. » La confidence de Robert Guédiguian prend d’autant plus de sens ici où le cinéaste convoque un extrait de son film Ki Lo Sa (1985) pour illustrer un flash-back – procédé auquel il avait déjà eu recours dans La Ville est tranquille (2001), agrémenté d’un fragment de Dernier été (1981). « Je serais tenté de le faire souvent, mais ce serait une facilité. Là, par rapport au sujet, ça se prêtait bien » confirme le cinéaste.

Bercée par la musique de Bob Dylan, cette réactivation d’une archive ensoleillée du lieu et des protagonistes confère à La Villa une singulière épaisseur temporelle emplie de mélancolie. Passant l’essentiel du film à ressasser cet autre passé à l’origine de leur brouille, les personnages semblent avoir oublié ce temps bien réel et vécu de l’insouciance.

Qu'on me donne l’amphi

Gradinée, plantée de cabanons et s’ouvrant vers la mer comme une enceinte de spectacle sur une scène, la Calanque de Méjean où se déroule La Villa a tout d’un immense théâtre à ciel ouvert. S’y jouent des dramuscules dans la toile de fond du récit principal, participant de la coloration du décor global et de son ancrage dans le temps présent. Outre le surgissement d’enfants migrants traqués par des militaires, comment ne pas évoquer la situation de ce couple âgé préférant à l’expulsion (et à l’humiliation d’être aidé financièrement par son fils) le choix d’une mort conjointe ?

Tout n’est heureusement pas désespéré ni triste dans ces agrégats de vies : l’histoire d’amour qui se noue entre Angèle et un jeune pêcheur prouve que même si cela semble improbable en plein hiver, on trouvera toujours un peu de soleil dans l’eau froide.

La Villa
de Robert Guédiguian (Fr., 1h 47) avec Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 27 novembre 2019 Portrait par Robert Guédiguian d’une famille de la classe moyenne soumise au déclassement moyen dans la France contemporaine, où certains n’hésitent pas à se faire charognards pour ramasser les miettes du festin. Un drame noir et lucide. Coupe Volpi...
Lundi 5 février 2018 Drame familial anxiogène au réalisme brut et à l’interprétation terrifiante de vérisme, le premier long-métrage de Xavier Legrand offre à Denis Ménochet un rôle de monstre ordinaire le faisant voisiner avec le Jack Nicholson de "Shining" au...
Mardi 22 novembre 2016 Une ingénue sort du couvent pour se marier et mener une existence emplie de trahisons et de désenchantements. Maupassant inspire Stéphane Brizé, réalisateur de l'acclamé "La Loi du marché", pour un récit ascétique situé dans un XIXe siècle...
Mardi 10 novembre 2015 De Robert Guédiguian (Fr, 2h14) avec Syrus Shahidi, Simon Abkarian, Ariane Ascaride…
Mardi 17 juin 2014 Présenté comme une « fantaisie », le nouveau film de Robert Guédiguian divague selon les bons plaisirs du cinéaste et de sa comédienne fétiche Ariane Ascaride, pour un résultat old school et foutraque, avec toutefois de vrais instants de...
Mercredi 16 octobre 2013 De Marc Esposito (Fr, 1h53) avec Marc Lavoine, Jean-Pierre Darroussin, Bernard Campan, Eric Elmosnino…
Vendredi 16 décembre 2011 D’Aki Kaurismaki (Fr, 1h33) avec André Wilms, Kati Outinen…
Jeudi 10 novembre 2011 Film de crise et de lutte sur un cinéaste qui se remet en question pour mieux croire, Les neiges du Kilimandjaro n'est pas un point, mais une virgule dans le cinéma de Robert Guédiguian. Jérôme Dittmar
Vendredi 7 novembre 2008 d’Anna Novion (Fr, 1h24) avec Jean-Pierre Darroussin, Anaïs Demoustier…

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter