Villa Gillet & Le Petit Bulletin
Immersion dans
L’Atelier des Récits 2022

"Frost" : ça craint en Ukraine

Frost
De Sharunas Bartas (Lit-Fr, 2h) avec Mantas Janciauskas, Lyja Maknaviciute...

Là-balte si j’y suis / de Šarūnas Bartas (Lit-Fr-Ukr-Pol, 2h) avec Mantas Janciauskas, Lyja Maknaviciute, Andrzej Chyra, Vanessa Paradis…

Pour dépanner un ami, Rokas et Inga acceptent de convoyer une camionnette humanitaire de Lituanie en Ukraine. Sauf que la zone n’est pas si facile d’accès en période de guerre – une guerre dont Rokas n’avait même pas idée, et qui intrigue ce jeune homme sans but…

Cinéaste du politique, voire du géopolitique, Šarūnas Bartas ne pouvait rester insensible à la situation ukrainienne et au chaos qu’elle produit. Un chaos mâtiné d’incertitudes et de danger, conforme à l’ambiance inquiétante de ses premiers films, explorant par la contemplation le flou des frontières et de l’attente. Pourtant, c’est par une structure des plus linéaires que Bartas engage son récit : il faut que ses deux protagonistes se perdent, littéralement ; qu’ils éprouvent la réalité de la guerre en discutant avec des "humanitaires" pour qu’ils se trouvent – ou, du moins, parviennent à orienter leur boussole intérieure.

La curiosité de Rokas, cette irrépressible pulsion le menant au plus près du danger (histoire d’en apprécier la réalité mais aussi de tester le hasard) rappelle la démarche de John Locke, héros du Profession : Reporter (1975) de Michelangelo Antonioni dans son illusoire quête de liberté, tendant l’élastique jusqu’au point de rupture, découvrant un sens à sa vie au moment où elle risque de lui échapper.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Jeudi 21 novembre 2013 Retour au sommet cette année pour Vanessa Paradis, grâce à un album produit et réalisé par Benjamin Biolay. Un duo gagnant qui confirme que l’interprète est une subtile pâte à modeler pour des auteurs-compositeurs capables de révéler ses multiples...
Vendredi 7 juin 2013 Après des débuts difficiles tant avec le public que la critique, Benjamin Biolay met pas mal de monde d’accord depuis quelques années. Ce qui lui vaut d’être désigné pote de cénacle des Gainsbourg, Bashung & co. Un artiste prolifique qui...
Vendredi 23 mars 2012 Étrange film qui raconte en deux parties l’accident de Tchernobyl et ses conséquences vingt-cinq ans après sur une poignée de rescapés, avec la force visuelle du cinéma russe et la pesanteur psychologique du cinéma français. Christophe Chabert

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter