"My Wonder Women" : Gloria aux lassos

My Wonder Women
De Angela Robinson (ÉU, 1h49) avec Luke Evans, Rebecca Hall...

de Angela Robinson (ÉU, 1h49) avec Luke Evans, Rebecca Hall, Bella Heathcote…

Université de Harvard, années trente. Chercheur en psychologie avec son épouse, le Pr Marston recrute pour l’assister une étudiante, qui devient l’amante du couple. Ce ménage à trois leur vaut d’être virés. Marston rebondit en instillant ses théories dans une BD féministe, Wonder Woman

La première authentique héroïne de comics méritait bien qu’on rétablisse les conditions particulières de sa genèse faisant d’elle un personnage ontologiquement transgressif, épousant les penchants SM et le goût pour le bondage de son créateur que la censure et le politiquement correct tentèrent d’atténuer à plusieurs reprises. Dominatrice, indépendante, désinhibée, dotée d’un audacieux caractère, Wonder Woman est un fantasme accompli en même temps qu’un modèle d’émancipation.

Hélas, le révisionnisme esthétique dont la fiction s’est fait une spécialité ordinaire (notamment en glamourisant à outrance les protagonistes) résonne ici comme une contradiction absolue. Plutôt que de préférer l’évocation réaliste (on ne parle pas de ressemblance ni de mimétisme), la réalisatrice Angela Robinson a opté pour un trio de mannequins aux mensurations parfaites, qu’elle peut filmer avec grâce dans des étreintes au ralenti, sous des voilages vaporeux dans des lumières de bougies – David Hamilton es-tu là ? Personne n’aurait eu peut-être envie de voir les clones des originaux se faire du bien, mais était-il nécessaire de les montrer en galipettes porno-chic ? Fesse droite et fesse gauche ne siègent pas sur le même fauteuil : on touche aux limites de l’hypocrisie et du genre.

Enfin, ultime mauvaise idée, l’emboîtement des flash-backs qui alourdit la structure au nom d’un concept dispensable. La prochaine fois, faites un documentaire.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Jeudi 29 avril 2021 Malgré ses allures de nom de code pour le second tour de la prochaine présidentielle, Godzilla vs Kong est du genre de Fast and Furious : tout entier contenu dans son titre programmatique. Et monstrueusement convenu. En VOD avant...
Mardi 6 octobre 2020 ★★★☆☆ De Natalie Erika James (É.-U.-Aust., int.-12 ans, 1h29) avec Emily Mortimer, Robyn Nevin, Bella Heathcote… En salles dès le 7 octobre
Mardi 15 avril 2014 De Patrice Leconte (Fr-Ang, 1h38) avec Rebecca Hall, Alan Rickman, Richard Madden…
Jeudi 25 avril 2013 Ce troisième volet des aventures de Tony Stark n’est pas à la hauteur des deux précédents, et l’arrivée de Shane Black derrière la caméra s’avère plutôt contre-productive, partagé entre retrouver son mauvais esprit années 80 et s’inscrire dans une...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter