"Je vais mieux" : le dos, c'est dans la tête ; n'est-ce pas Jean-Pierre Améris ?

Je vais mieux
De Jean-Pierre Améris (Fr, 1h26) avec Eric Elmosnino, Ary Abittan...

de Jean-Pierre Améris (Fr, 1h26) avec Éric Elmosnino, Alice Pol, Judith El Zein…

Au beau milieu d’un repas entre amis, Laurent est pris d’un violent mal de dos qui va persister et résister à la médecine traditionnelle, spécialisée et même alternative. Et si cette douleur était le signal d’un dysfonctionnement inconscient dans sa vie professionnelle ou privée ?

à lire aussi : Jean-Pierre Améris : « Il faut rire de ses petites névroses »

Il faut toujours prêter attention aux signaux inconscients. Observez l’affiche de Je vais mieux. Sa typo ne rappelle-t-elle furieusement pas celle, si caractéristique, de Woody Allen ? La silhouette de l’échalas coiffé à la diable n’évoque-t-elle pas le Juif new-yorkais névrosé le plus célèbre du monde ? Traduction : attendez-vous à une comédie psychanalytique à forte composante autobiographique. Car bien qu’il s’agisse d’une adaptation du romancier David Foenkinos, le réalisateur Jean-Pierre Améris se retrouve tout entier dans cette histoire où la douleur d’un corps longtemps ignoré fusionne avec celle de l’âme. Héros effacé se mettant à somatiser, Laurent serait-il une forme de prolongement de ses charmants inadaptés des Émotifs anonymes (2010), timides qui, selon la formule de Brel, « portent une valise dans chaque main » ?

Un sérieux Premier ministre ayant « fendu l’armure » avait jadis confié être un « austère qui se [marrait] ». Cela pourrait s’appliquer à Améris qui, s’il sait faire partager l’embarras des introvertis, l’inquiétude diffuse de l’attente d’un diagnostic ou les petites humiliations subies par les gentils, se révèle avec le temps de plus en plus habile dans la comédie pétillante, le burlesque et le sentimental. Il règle ici un chassé-croisé destructeur entre deux époux à la façon de Capra (revu par De Vito), profite des ressorts comiques d’une Alice Pol quelque part entre Pierre Richard et Ben Stiller, et fait de François Berléand un patron gasmannissant teinté de Sordi et de Tognazzi. Hélas pour lui, être patraque lui réussit plutôt bien.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 24 septembre 2019 De Jalil Lespert (Fr., 1h25) avec Dany Boon, Guillaume Gallienne, Alice Pol…
Mardi 18 ao?t 2015 De Jean-Pierre Améris (Fr-Belg, 1h36) avec Benoît Poelvoorde, Virgine Efira…
Mercredi 12 novembre 2014 De Jean-Pierre Améris (Fr, 1h38) avec Ariana Rivoire, Isabelle Carré…
Mercredi 16 octobre 2013 De Marc Esposito (Fr, 1h53) avec Marc Lavoine, Jean-Pierre Darroussin, Bernard Campan, Eric Elmosnino…
Mardi 2 avril 2013 De Danièle Thompson (Fr, 1h40) avec Kad Merad, Éric Elmosnino, Monica Bellucci, Lou De Laâge…
Jeudi 20 décembre 2012 De Jean-Pierre Améris (Fr, 1h33) avec Gérard Depardieu, Marc-André Grondin, Christa Theret…
Mercredi 5 décembre 2012 De Michel Leclerc (Fr, 1h57) avec Félix Moati, Éric Elmosnino, Sara Forestier…
Lundi 12 septembre 2011 De Yann Samuell (Fr, 1h35) avec Éric Elmosnino, Mathilde Seigner…
Vendredi 26 ao?t 2011 Cinéma / Précipitée par une avalanche de bons films en août, la rentrée cinématographique s’offre comme un concentré limpide de la production actuelle, entre projets couillus et formules de studios, comme l’illustre la déjà triste affaire de la...
Vendredi 17 décembre 2010 De Jean-Pierre Améris (Fr, 1h20) avec Isabelle Carré, Benoît Poelvoorde…

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter