Villa Gillet & Le Petit Bulletin
Immersion dans
L’Atelier des Récits 2022

"Le Retour de Mary Poppins" : Mary à tout prix (et pareille à elle-même)

Le retour de Mary Poppins
De Rob Marshall (ÉU, 2h04) avec Emily Blunt, Lin-Manuel Miranda...

De Rob Marshall (ÉU, 2h10) avec Emily Blunt, Lin-Manuel Miranda, Ben Whishaw…

Trente ans se sont écoulés depuis le départ de Mary Poppins. La voici de retour, quasi identique, pour s’occuper des enfants de Michael Banks, alors que leur père, jeune veuf, s’emploie à sauver leur maison d’une saisie. Heureusement, sa magie sera le sucre qui aidera la médecine à passer…

à lire aussi : Emily Blunt : « Mary Poppins est une super-héroïne qui place les autres au centre de l’histoire »

Disons-le tout net, cette suite est une délicieuse mine de paradoxes. Tout d’abord parce qu’elle s'applique davantage à répliquer l’opus initial qu’à le prolonger, histoire de montrer l’immutabilité de la nounou – laquelle, pourtant, a changé de physionomie en changeant d’interprète (Emily Blunt). Ainsi le ramoneur est-il ici remplacé par un allumeur de réverbères (même genre de monte-en-l’air, en plus propre sur lui) ; l’oncle Albert s'envolant au plafond troqué par une cousine Topsy vivant tête-bêche ; la séquence champêtre en animation par… une séquence champêtre en animation (avec une touche de cabaret en sus). Bénéficiant des évolutions techniques contemporaines, cette Mary Poppins est donc plus une 2.0 qu’une n°2.

Mais si la trame se conforme à l’original, cet épisode se distingue sur un point : son contenu plus engagé socialement et politiquement (du moins en apparence) que le précédent. D’abord, Jane reprend ici le flambeau de sa suffragette de mère en s’affichant en pantalon et militante travailliste. Ensuite, la majeure partie du film développe une critique sourde à l’encontre des pratiques rapaces des banques, se repaissant de la misère de clients affaiblis par la Dépression. On suppose l’allusion à la crise des subprimes, une dénonciation des ponctions frauduleuses des banksters, voire une charge décroissante contre le libéralisme. Las ! Dans les ultimes minutes, la délivrance des malheureux protagonistes interviendra grâce à un deus ex machina en redingote. Sa profession ? Banquier et chantre de du compte-épargne. Dommage, on aurait bien aimé finir sur une note anar.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 12 novembre 2019 Et si le bonheur de l’humanité se cultivait en laboratoire ? Jessica Hausner planche sur la question dans une fable qui, à l’instar de la langue d’Ésope, tient du pire et du meilleur. En témoigne son interloquant Prix d’interprétation féminine à...
Mardi 19 janvier 2016 De Tom Hooper (GB, 2h) Avec Eddie Redmayne, Alicia Vikander, Ben Whishaw…
Mardi 3 juin 2014 De Doug Liman (ÉU, 1h53) avec Tom Cruise, Emily Blunt…

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter