"Doubles vies" : Olivier Assayas sous les couvertures...

Doubles vies
De Olivier Assayas (Fr, 1h48) avec Guillaume Canet, Juliette Binoche...

de Olivier Assayas (Fr, 1h48) avec Guillaume Canet, Juliette Binoche, Vincent Macaigne…

Dirigeant avec pugnacité et passion une maison d’édition, Alain (Guillaume Canet) s’interroge : sur ses publications – il vient de refuser l’énième opus de son ami nombriliste Léonard (Vincent Macaigne) –, sur l’évolution de son métier à l’heure du numérique, sur le couple qu’il forme avec Séléna (Juliette Binoche), une comédienne de série…

Bonne nouvelle : après l’éprouvant Personal Shopper, Olivier Assayas a tourné la page pour évoquer en français deux sujets on ne peut plus hexagonaux : les chassés-croisés amoureux et le milieu du livre – deux passions tricolores qui se croiseront prochainement à nouveau dans Le Mystère Henri Pick de Rémi Bezançon prévu pour le 6 mars. L’approche est habile, car on ne sait en définitive s’il s’agit d’une réflexion profonde sur les mutations des industries culturelles (s’apprêtant, après avoir glissé du monde des lettres à celui des chiffres, à basculer dans celui, binaire, de la digitalisation) passée en contrebande dans une comédie entomologique de mœurs germanopratine, ou bien du contraire. Seuls des archétypes de Parisiens peuvent se livrer à ces petites joutes verbales, amoureuses et professionnelles, frayant dans les mêmes cercles et partageant (sans le savoir, évidemment) les même couches.

Comme chez Sautet, les personnages de Doubles vies, quadras hâbleurs installés et sûrs d’eux en apparence, révèlent sous l'écorce une insondable fragilité. Leurs désarrois intimes se superposent à leur incompréhension du monde en mutation : Canet, en éditeur perdu dans la jungle des audio et ebook, n’est-il pas comme Montand dépassé par un dessinateur de BD de César et Rosalie, ou cette troupe de bourgeois fossilisés autour d’un gigot dans Vincent, François, Paul et les autres ? La fantaisie est amère, mais possède de ce fait un charme véritable.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Jeudi 12 mars 2020 Alors que sa sortie a été courageusement maintenue sur les écrans malgré l’ombre du Covid-19, et que des affiches ont été indûment taguées en marge des cortèges du 8-mars, Martin Provost et Juliette Binoche reviennent sur la genèse de ce film qui,...
Mardi 10 mars 2020 Un long-métrage féministe qui laisse une petite place à une histoire d'amour : porté par une jolie distribution, le nouveau film de Martin Provost est plutôt réussi. Grâce notamment à un second degré réjouissant.
Mardi 3 septembre 2019 Un seul être revient… et tout est dévasté. Cédric Kahn convoque un petit théâtre tchekhovien pour pratiquer la psychanalyse explosive d’une famille aux placards emplis de squelettes bien vivants. Un drame ordinaire cruel servi par des interprètes...
Lundi 25 février 2019 Sous une identité d’emprunt, une quinquagénaire délaissée noue,  grâce à Internet, une liaison avec un vingtenaire, retardant sans cesse le moment de la rencontre. Une trouble romance à distance magnifiquement interprétée par Juliette Binoche...
Mardi 28 mars 2017 À l’instar de ces héros humains améliorés par les machines, ce film en prises de vues réelles s’hybride avec toutes les technologies visuelles contemporaines pour revisiter le classique anime de Mamoru Oshii (1997). Une (honnête) transposition de...
Lundi 16 mai 2016 Si Roméo était fils d’un ogre pêcheur et Juliette travestie, fille d’un industriel de Tourcoing, peut-être que leur histoire ressemblerait à cette proto-comédie de Bruno Dumont. Un régal pour l’œil, mais pas une machine à gags. En compétition...
Mardi 9 février 2016 Anne Fontaine, qui apprécie toujours autant les sujets épineux (et a pris goût aux distributions internationales), en a débusqué un en Pologne : l’histoire de religieuses enceintes après avoir été violées par des soudards soviétiques… Surprenant....

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter