"Requiem pour L" : de la musique, jusqu'à ce que mort s'ensuive

Requiem pour L.

MC2

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Spectacle musical / Du mercredi 6 au vendredi 8 mars à la MC2, on pourra découvrir une troublante création signée notamment par l'immense Alain Platel.

C’est une proposition difficilement classable, que l’on doit au metteur en scène et chorégraphe (des fameux Ballets C de la B) Alain Platel et au compositeur Fabrizio Cassol. Une aventure quelque part entre le concert (« quatorze musiciens de plusieurs continents se rencontrent autour du Requiem de Mozart qu’ils reconstruisent en fusionnant leurs influences musicales personnelles avec du jazz, de l’opéra et de la musique africaine populaire ») et le spectacle classique (nous sommes assis comme au théâtre, et aucune interaction n’a lieu avec le public). Mais une aventure qui emporte celles et ceux qui en acceptent les codes, et surtout le propos.

Car en fond de plateau de ce Requiem pour L, derrière une scénographie forte qui évoque le Mémorial aux Juifs assassinés d'Europe situé à Berlin, passe la vidéo d’une femme alitée (Lucie, d’où le "L" du titre) vivant ses derniers instants. Le cadre est serré sur le visage de celle qui a accepté que les images soient utilisées par Alain Platel – dont elle était une spectatrice fidèle. La mort nous est ainsi montrée en face, avec franchise mais également pudeur – notamment grâce au montage. Devant, 1h40 durant, les excellents musiciens et chanteurs emmènent Mozart (et son œuvre inachevée) dans d’autres contrées (notamment africaines) grâce au détricotage opéré par Fabrizio Cassol. Livrant ainsi une troublante messe de mort sans frontières.

Requiem pour L
À la MC2 du mercredi 6 au vendredi 8 mars

pour aller plus loin

vous serez sans doute intress par...

Mardi 25 mars 2014 Les fous, les marginaux, les déshérités, les inclassables, tous ceux qui échappent aux normes... Tels sont les personnages qui passionnent le chorégraphe belge (...)
Vendredi 10 janvier 2014 Le spectacle Vortex Temporum ? Un Anne Teresa De Keersmaeker mineur et trop intellectualisé qui reste tout de même un fascinant voyage dans l'univers (...)
Vendredi 6 janvier 2012 Le cabaret va fermer ses portes. Une dernière fois, les artistes qui l’ont fait vivre montent sur les planches. Des travestis, accompagnés de deux femmes, (...)
Mercredi 24 novembre 2010 À tout juste 28 ans, Pierre Ducrozet a publié à la rentrée un premier roman décapant qui respire la fureur de vivre «Requiem pour Lola rouge». Esquisse de portrait d'un jeune homme qui n’aime rien tant que bourlinguer et écrire pour tenter d’exister...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter