"Ma vie avec John F. Donovan" : du Xavier Dolan en toutes lettres

Ma vie avec John F. Donovan
De Xavier Dolan (Can, 2h03) avec Kit Harington, Jacob Tremblay...

de Xavier Dolan (Can, 2h03) avec Kit Harington, Jacob Tremblay, Susan Sarandon…

Jeune acteur dans le vent, Rupert Turner raconte à une journaliste pète-sec dans quelles circonstances il entretenait, enfant, une correspondance épistolaire avec John F. Donovan, autre comédien à l’existence torturée. Et comment cet échange influa sur leurs destinées…

Un petit saut de l’autre côté de la frontière et voici donc enfin Xavier Dolan aux manettes d’un film états-unien. Mais, outre la langue et donc les interprètes la pratiquant, point de métamorphose dans le cosmos de Dolan : la structure nucléaire basique de son cinéma reste inchangée – une relation fusion/répulsion entre un fils et sa mère renforcée par l’absence du père, le sentiment teinté de culpabilité de se découvrir habité par des pulsions différentes de la "norme hétéro", de la musique pop forte plaquée sur des ralentis, des éclats de voix…

Certes, le maniérisme formel est (un peu) mis en sourdine au profit de l’histoire (un enchâssement de récits), mais il demeure quelques facilités consternantes empesant inutilement le tableau. Comme ce besoin de faire de la journaliste un concentré caricatural d’arrogance hermétique, finalement gagné par la profondeur de l’artiste – y a-t-il un règlement de compte, après « la guerre de méchanceté » subie à Cannes ?

Si au jeu des intrications de destins, Dolan n’atteint pas la fluidité lyrique d’un Paul Thomas Anderson (époque Magnolia), il sait en revanche faire surgir et capter l’émotion chez un enfant : la grande séquence où le petit Rupert vide son sac de désespoir face à sa mère est proprement déchirante. Et fait du jeune Jacob Tremblay le meilleur interprète du film.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 8 janvier 2019 Entre certitudes et hypothèses, sorties annoncées et tournages en cours, le premier semestre 2019, qui s'achèvera peu ou prou en mai avec Cannes, recèle son content de promesses.
Lundi 19 septembre 2016 Ébauche de renouveau pour Xavier Dolan qui adapte ici une pièce du dramaturge français Jean-Luc Lagarce, où un homme vient annoncer son trépas prochain à sa famille dysfonctionnelle qu’il a fuie depuis une décennie. Du maniérisme en sourdine et...
Mardi 8 mars 2016 de Lenny Abrahamson (Can./Irl., 1h58) avec Brie Larson, Jacob Tremblay, Joan Allen…
Mardi 7 octobre 2014 De Xavier Dolan (Can, 2h18) avec Antoine-Olivier Pilon, Anne Dorval, Suzanne Clément…
Mardi 15 avril 2014 Même s’il affirme une sobriété inédite dans sa mise en scène, Xavier Dolan échoue dans ce quatrième film à dépasser le stade de la dénonciation grossière d’une homophobie rurale dont il se fait la victime un peu trop consentante. Christophe Chabert
Mardi 17 juillet 2012 Bonne nouvelle : Xavier Dolan fait sa mue et commence à devenir le cinéaste qu’il prétend être. Si "Laurence anyways" est encore plein de scories, d’arrogances et de références mal digérées, on y trouve enfin de vraies visions de cinéma. Christophe...
Vendredi 24 septembre 2010 De et avec Xavier Dolan (Canada, 1h40) avec Monia Chekri, Niels Schneider…

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter