"Nous finirons ensemble" : Guillaume Canet et ses potes encore un peu plus à l'ouest

Nous finirons ensemble
De Guillaume Canet (FR, 2h15 avec François Cluzet, Marion Cotillard, Gilles Lellouche)

De Guillaume Canet (Fr., 2h15) avec François Cluzet, Marion Cotillard, Gilles Lellouche…

Dix ans après l’été maudit qui vit périr l’un des leurs, le groupe d’amis du Cap Ferret des Petits mouchoirs s’est disloqué. Sous l’impulsion d’Éric, ils se retrouvent tous pour célébrer les 60 ans de Max. Or celui-ci, sur le point de vendre sa maison, goûte guère la surprise…

à lire aussi : "Les Petits mouchoirs" : c'est la cata, c'est la cata, c'est la catastrophe

On prend les mêmes et on continue en suivant la recette : faire fermenter dans une résidence de nabab émirati ou de milliardaire texan un groupe "d’amis" aux égos hypertrophiés se mesurant la longueur du portefeuille pour savoir qui sera le nouveau mâle alpha de la bande. Fatalement, il faut s’attendre à du combat de coqs. Quand ils en ont le temps, certain·es de ces quadra adulescents pensent (un peu) aux autres. Pas forcément à leurs enfants, ces boulets d’arrière-plan décoratif conservés en cas de nécessité dramatique ; plutôt à la planète le temps d’un couplet fédérateur dans l’air du temps. Ces personnages seraient faits pour être raillés, on souscrirait volontiers. Mais non : il faut les aimer pour leurs "blessures", conséquences de leur égoïsme et de leur arrogance aveugle.

Des liens profonds unissant Guillaume Canet à son mentor Jean Rochefort (entretenus par leur amour commun pour la gent chevaline), certains virent dans Les Petits Mouchoirs l’équivalent 2010 d’Un éléphant ça trompe énormément ; de là à supposer ici une référence (au moins dans le titre) à sa suite… Certes, les deux diptyques tiennent du film choral à sketches. Mais celui d’Yves Robert rendait sympathiques ces grands potaches malgré leurs défauts, notamment grâce à la voix-off à l’objectivité distanciée d’un des membres du groupe, chroniqueur de leurs travers mutuels. Chez Canet, on s’inscrit dans des laps de temps plus brefs pour créer de la surtension, les gags sont rares (merci aux prothèses de Laurent Lafitte), les sourires aussi (merci Clémentine Baert pour sa fraîcheur), les séquences trop longues et les protagonistes peu attachants. S’il s’agit du portrait de notre époque, elle est à pleurer. Pas sûr que de petits mouchoirs suffisent.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 5 octobre 2021 Un négationniste s’installe dans la cave d’une famille juive et lui pourrit la vie tout en faisant croire qu’elle le persécute. Aidé par un François Cluzet effrayant, Philippe Le Guay renoue avec l’acuité mordante à laquelle il avait depuis...
Mercredi 7 juillet 2021 Espéré depuis un an, avec son titre qui est une quasi anagramme d'attente, le nouveau Carax tient davantage de la captation d’un projet scénique que de ses habituelles transes cinématographiques. Vraisemblablement nourrie de son histoire intime,...
Mardi 8 janvier 2019 Entre certitudes et hypothèses, sorties annoncées et tournages en cours, le premier semestre 2019, qui s'achèvera peu ou prou en mai avec Cannes, recèle son content de promesses.
Mardi 16 mai 2017 Avec ce nouveau film présenté en ouverture, hors compétition, au festival de Cannes, Arnaud Desplechin entraîne ses personnages dans un enchâssement de récits, les menant de l’ombre à la lumière, de l’égoïsme à la générosité. Un thriller romanesque...
Mardi 20 décembre 2016 Le jeu vidéo culte trouve une nouvelle vie au cinéma grâce à Justin Kurzel et des stars comme Michael Fassbender, Marion Cotillard ou encore Jeremy Irons. Sauf que cette vie-là tombe totalement à plat.

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter