Le Grand Son : « Annuler le festival a été une décision douloureuse à prendre mais c'était sûrement la plus sage »

Le Grand Son tire sa révérence. Le festival, qui se tenait chaque été depuis 1988 dans la commune de Saint-Pierre-de-Chartreuse, n’aura pas lieu du 18 au 21 juillet comme prévu. En cause : les difficultés financières de l’Éphémère, l’association porteuse de l’événement qui a tenu une assemblée générale extraordinaire samedi 22 juin. On l’a contactée, ainsi que la société grenobloise le Périscope qui coorganisait la manifestation.

À quelques semaines du festival, la décision est tombée et en a surpris plus d’un. La 32e édition du festival Le Grand Son (Les Rencontres Brel jusqu’en 2017) n’aura pas lieu du 18 au 21 juillet à Saint-Pierre-de-Chartreuse. Pourtant, avec des artistes comme Deluxe, Cats on Trees, Jérémy Frérot, Trois Cafés Gourmands ou encore Oldelaf, le casting 2019 avait de quoi attirer un public large. Tout s’est plutôt joué en coulisse.

Car depuis plusieurs mois, l’association l’Éphémère, créatrice et porteuse de l’événement, est confrontée à des difficultés financières. « En novembre, nous nous sommes engagés dans une procédure de redressement judiciaire pour essayer de sauver l’association et le festival » explique Jean-Pierre Godefroy, président de la structure. « Après six mois d’observation, nous avons eu une nouvelle audience avec la juge et le procureur de la République, qui ont constaté que notre dette était conséquente : elle s’élevait à plus de 260 000 euros. »

Liquidation judiciaire de l’Éphémère

Ne pouvant, sur ordre du procureur, contracter de nouvelles créances, l’association a préféré demander sa mise en liquidation. « En avril, on a senti le vent tourner et on a contacté le Périscope, qui coorganise l’événement avec nous depuis 2018. On leur a dit qu’on n’arrivait pas à trouver de solution pour rembourser la dette. Ils nous ont cependant demandé de maintenir le festival vis-à-vis des artistes, du public... On est alors allés dans leur sens mais le fait de ne pas trouver un budget prévisionnel à minima à l’équilibre a été l’élément déclencheur qui nous a amenés à prendre la décision, douloureuse mais sûrement la plus sage, de mettre en liquidation l’association et, de fait, d’annuler le festival. » Une décision votée à l’unanimité lors de l’assemblée générale extraordinaire de l’Éphémère qui s’est tenue samedi 22 juin.

Pour sa part, le Périscope, producteur de tournées d’artistes et organisateur de festivals, trouve ce choix regrettable et difficilement compréhensible à quelques semaines du lancement des festivités. « Quand on a rejoint l’organisation du festival en 2018, l’Éphémère nous a fait part d’une situation financière délicate mais loin d’être problématique » explique Sylvain Nguyen, gérant de la société. « On les a soutenus en leur faisant un don structurel de 20 000 euros et en avançant 60 000 euros de leur part de coproduction pour l’édition 2018. Cette dernière s’est d’ailleurs bien passée et, malgré un léger déficit, on pouvait largement construire sur cette base pour la suite. On a donc été surpris d’apprendre l’annulation du festival et on se sent seuls aujourd’hui à gérer les questions du public, des artistes, des prestataires... »

Vers un nouveau festival ?

Mais ce n'est pas tout. D’après Jean-Pierre Godefroy, plusieurs éléments ont pu desservir le Grand Son tels que « la multiplicité de festivals portés non pas par des associations comme l’Éphémère mais par des organismes privés allouant d’importantes sommes d’argent », « l’augmentation des cachets des artistes » ou encore « la baisse de certaines subventions, comme par exemple la suppression de la réserve parlementaire depuis deux ans qui pouvait atteindre parfois 40 000 euros ». On peut également s’interroger sur le choix d’une programmation assez éclectique en comparaison des festivals qui émergent aujourd’hui et sont de plus en plus axés autour d’un type de musique en particulier.

À défaut de Grand Son cette année, la Commune de Saint-Pierre-de-Chartreuse organisera, en partenariat avec divers acteurs locaux, trois journées musicales et festives du 18 au 20 juillet, dont la programmation sera prochainement dévoilée. Quant à l’avenir du festival sur le long terme, même s’il est encore un peu prématuré pour en parler, celui-ci pourrait bien être « prometteur » selon Jean-Pierre Godefroy. « L’Éphémère est morte mais le Grand Son n’a pas rendu son dernier souffle. Il y aura quelque chose l’an prochain sous une autre forme. Un temps de réflexion est prévu dès le mois de septembre pour travailler sur le nouveau projet de festival, mais c’est encore un peu tôt pour en dire plus pour le moment. » Affaire à suivre…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 9 juin 2020 Connu des Grenoblois comme l’organisateur des festivals Holocène et Musée électronique et comme le producteur de tournées de Trois Cafés Gourmands ou de Jérémy Frérot, Le Périscope a lui aussi vu son activité fortement déstabilisée par le covid-19....
Jeudi 13 juin 2019 Zoom sur la société grenobloise qui organise cette première édition du festival Musée électronique.
Mardi 19 juin 2018 Qu'ils soient rock, pop ou chanson, revivalistes ou novateurs, tous sont à plus ou moins grande échelle des paris sur l'avenir de la musique hexagonale. Tour d'horizon des jeunes espoirs intéressants présentés cette année par le festival Le Grand...
Mardi 20 février 2018 Du mardi 27 février au samedi 3 mars aura lieu dans plusieurs salles de Grenoble et de l’agglomération la deuxième édition du festival Holocène, créé par la société de production grenobloise Le Périscope. Avec un programme varié au possible (au...
Jeudi 9 février 2017 Pour ses 30 bougies, Le Grand Son s’offre des têtes d’affiche plutôt backables. Mais après tout, avec 30 ans d’existence et un nouveau nom (anciennement les Rencontres Brel), le rendez-vous musical de Saint-Pierre-de-Chartreuse qui se tient fin...
Lundi 25 juillet 2016 Chaque été à Saint-Pierre-de-Chartreuse, et ce depuis 1988, a lieu le festival Les Rencontres Brel. Un événement musical qui va continuer l’an prochain, mais sous un nouveau nom comme l’ont annoncé les organisateurs lors de l'édition qui vient de...
Mardi 7 juillet 2015 Certes, on a sorti fin juin notre supplément consacré au festivals en Rhône-Alpes, mais ce n’est pas une raison pour ne pas reparler de ceux prévus autour de Grenoble en juillet et août ; qu’ils soient branchés musique, spectacle vivant ou les deux...
Mardi 15 juillet 2014 Pas exactement raccord avec l'idée que l'on se fait d'un plat pays, les Rencontres Brel officient depuis maintenant 27 éditions au cœur de la Chartreuse. En tout éclectisme. Et avec des frites. Stéphane Duchêne.
Jeudi 22 mai 2014 Les gros festivals musicaux de la région ont dévoilé leur prog, parfois au compte-gouttes pour faire le max de bruit possible. On fait le point afin d’y voir plus clair et cocher les bons jours sur le calendrier.
Vendredi 5 juillet 2013 Le tailleur de cire musicale Wax Tailor se produira mardi sur la scène des Rencontres Brel. L'occasion de découvrir son univers teinté de hip-hop orchestral et magistral. Propos recueillis par Nicolas Bros
Vendredi 6 juillet 2012 Il faut de tout pour faire un monde, et le festival Les Rencontres Brel l’a très bien compris. Entre jeunes artistes hype, groupes sur le retour, (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter