Gestes naturels et défaillances technologiques par Lee Dahye et Mathieu Arfouillaud

Lee Dahye, Mathieu Arfouillaud

Galerie Tracanelli

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Exposition / À l’occasion d’un accrochage sobrement intitulé "Nature ?", la galerie Tracanelli fait dialoguer la production de deux très jeunes artistes autour du rapport que leur travail entretient à la dite nature – source d’inspiration pour l’un, sujet de représentation pour l’autre. Stimulant !

Même si cela ne se voit pas au premier coup d’œil, la nature est au cœur du processus de création de Lee Dahye, artiste d’origine coréenne, actuellement en dernière année aux Beaux-Arts de Paris. Elle développe un travail dont les œuvres réalisées au pinceau ou bien au charbon sont largement inspirées par son environnement naturel dont elle s’imprègne longuement afin d’en retranscrire les effets par l’accomplissement de gestes sûrs qu’on imagine guidés avec une grande concentration.

Ainsi, dans une série de peintures de petits formats, la touche picturale, et le geste qui l’accompagne, parviennent à créer des effets qui évoquent tour à tour la fluidité aquatique, la froideur minérale ou le duveteux végétal. L’attention accrue et la sensibilité singulière que Lee Dahye entretient avec son environnement lui permettent de donner forme à des compositions abstraites d’une grande diversité.

Derrière la toile

À l’inverse, Mathieu Arfouillaud présente une série de toiles de paysages de facture assez classique, très illusionnistes, sur lesquelles surgissent au premier plan des formes géométriques colorées évoquant différents types d’interférences analogiques ou numériques propres aux images vidéos – une mire de télévision, les échantillons de couleur d’un étalonnage, un glitch... Étrangement, au fur et à mesure que l’on s’approche de ces toiles, ces éléments chromatiques parasites affirment leur dimension picturale et s’offrent comme des mini-compositions abstraites lumineuses contrastant avec l’ambiance crépusculaire des paysages sombres sur lesquels elles sont superposées.

Ainsi, ce qui semble, à distance, être le résultat d’une possible défaillance technologique apparaît, paradoxalement, lorsqu’on s’en approche, comme le résultat d’un travail pictural manuel jouant des possibilités du médium : la touche, la transparence et les coulures.

Nature ?
À la galerie Tracanelli jusqu’au jeudi 31 octobre

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Expos...

Vendredi 22 avril 2022 Il y a deux ans, on avait découvert le travail de Marion Massip et on avait été plutôt emballés par la poésie qui émane de ses photos du trois fois rien. En effet, (...)
Vendredi 22 avril 2022 Avec l’exposition "Fait main, quand Grenoble gantait le monde" le musée Dauphinois revient sur une aventure locale de prestige international, celle de la ganterie grenobloise. Un parcours remarquable, riche de nombreuses pièces de collection et...
Lundi 28 mars 2022 Formée au Beaux-arts de Kyoto, Martine Rey s’est fait une spécialité de la laque, qu’elle décline de maintes manières ; Pierre Gallais, quant à lui, nourrit (...)
Lundi 28 mars 2022 Ce n’est pas tous les jours que la collection permanente du musée de Grenoble s’enrichit d’une œuvre nouvelle. En l’occurrence, un tableau du XVIIe siècle, signé du trop méconnu Reynaud Levieux, qui a bénéficié pour l’occasion d’un travail...
Mardi 15 mars 2022 Au fusain et à la pierre noire, Séverine Martinez dessine l’enfance. Un style classique et une technique impressionnante, à voir à la 1-10 Galerie, rue Marx-Dormoy à Grenoble.
Vendredi 11 mars 2022 Avec sa série "Gudi Dakar", Mabeye Deme propose une fascinante exploration photographique de la vie nocturne dans les boutiques dakaroises. Un travail remarquable à découvrir à la galerie Ex-Nihilo.
Mardi 15 février 2022 Les amateurs de surréalisme doux pourront éventuellement être séduits par les peintures de Tof Vanmarque exposées à la galerie Hébert. Peuplées de personnages étranges (...)
Mardi 15 février 2022 Autodidacte grenoblois, Nuvish n'a jamais eu jusque-là, dans la cuvette, d'exposition qui lui soit intégralement consacrée. La galerie Alter Art (qui a pour (...)
Mardi 15 février 2022 D’une grande cohérence et formellement très séduisante, la série photographique que Jean-Pierre Saez expose à la galerie Ex Nihilo est le fruit d’une approche conceptuelle qui ne renie pas le plaisir du regard.
Lundi 31 janvier 2022 Intitulée Stencil, une scène engagée, la nouvelle exposition de l’espace Spacejunk réunit des artistes qui ont pour point commun de balancer quelques (...)
Lundi 31 janvier 2022 Avec Yellow Collection, l’espace Vallès ne nous trompe pas sur la marchandise : l’artiste Roland Orépük y expose une série de tableaux dont la géométrie minimale est intégralement construite à partir d’aplats jaunes.
Mardi 18 janvier 2022 Voilà une exposition passionnante pour quiconque s’intéresse un tant soit peu à l’histoire de sa ville et à son urbanisme (tout le monde non ?). Prétextant (...)
Mardi 18 janvier 2022 Tandis que les stations de ski se remplissent (plus ou moins) de touristes, la galerie Alter-Art nous invite à aller voir ce qui se passe en hiver du côté (...)
Mardi 4 janvier 2022 Habitué à coller ses œuvres dans les rues, l’artiste Cobie Cobz expose ses affiches aux messages surprenants à la galerie SpaceJunk. Il se questionne (...)
Mardi 4 janvier 2022 Aussi luxuriante et foisonnante que la forêt à laquelle elle est consacrée, l’exposition "Amazonie[s], forêt-monde" au Musée dauphinois propose un parcours passionnant mêlant histoire, ethnographie et politique. À ne pas manquer !
Mercredi 12 janvier 2022 Une tripotée d'expositions sont prévues à Grenoble et alentour cette année, sans parler de celles qui sont encore ouvertes et immanquables (liste exhaustive dans notre numéro Panorama du 5 janvier). On vous donne quelques infos en avant-première sur...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter