Actifs malgré tout

Témoignages. Ils auraient dû retrouver leur public en novembre, mais le second confinement les en a empêchés. On a pris des nouvelles de trois de nos artistes grenoblois préférés.

Grégory Faive

On a adoré sa prestation en Kid survolté et bavard dans Western !, la pièce chorale de Serge Papagalli. Grégory Faive (photo) aurait dû être seul sur la scène du Théâtre 145 du 24 au 26 novembre, pour présenter Le discours, une adaptation du roman-monologue de Fabcaro. Il a finalement dû se contenter d’un filage devant un public professionnel, restreint et masqué. Une aubaine cependant pour le comédien, avide de retours sur son travail et ravi de remonter sur scène, même dans ces conditions particulières. Le spectacle devait partir en tournée : quelques dates ont pu être reportées en mai et juin 2021. Avant cela, il sera finalement joué à Grenoble pour trois autres représentations au 145, les 18, 19 et 20 février prochains. On espère avoir l’occasion d’en reparler avec Grégory, tant il a su nous embarquer dans cette histoire folle autour d’un quadra largué par sa copine et qui psychote sévère au cours d’un repas de famille. Assez en tout cas pour nous faire rire, nous émouvoir et nous suggérer que toute ressemblance avec des personnes réellement existantes n’est pas fortuite. / MK


Émilie Le Roux

Mardi 3 novembre aurait dû avoir lieu à la MC2 la première de La Morsure de l'âne, nouveau spectacle d'Émilie Le Roux qu'on attendait avec impatience. Sauf que, bon, un nouveau confinement fut annoncé quelques jours auparavant... « Ça a été comme un arrêt en plein vol, surtout qu'on n'était pas loin de l'aboutissement » nous a expliqué la metteuse en scène grenobloise au téléphone, histoire de revenir avec elle sur cette drôle de période pour les artistes.

Si la MC2 lui a quand même laissé le plateau comme prévu afin de finaliser la pièce, « le fait de ne plus être dans les enjeux de représentation a un peu été vécu comme une perte de sens ». Surtout qu'une tournée nationale devait s'enchaîner après Grenoble, tournée largement amputée par la fermeture des théâtres pendant un mois et demi. Une quinzaine de représentations ont ainsi été annulées, même si quelques rencontres-lectures ont pu être organisées dans des écoles (elles non fermées) d'Île-de-France avec le public scolaire.

Bonne nouvelle : à la suite des annonces gouvernementales, la première du spectacle aura finalement lieu le 15 décembre à Quimper, date qu'Émilie Le Roux attend avec impatience pour enfin retrouver le public. Et, si possible, un rythme artistique normal. « Ça a été une période éprouvante, on a dû sans cesse construire puis déconstruire puis reconstruire nos projets. On en tirera sans doute quelque chose de positif car ça a montré notre énorme capacité d'adaptation, mais pour l'instant on est juste épuisés. » À noter également que le spectacle devrait être reprogrammé la saison prochaine à la MC2. « On pourra enfin le jouer à Grenoble ! » Enfin, c'est bien le mot de ce post-confinement. / AM


Nicolas Hubert

Même cause, même conséquence : du fait de la fermeture au public des salles de spectacle, le danseur et chorégraphe a été privé de la première de sa nouvelle création, Espaces pudiques (& angles morts). Il a cependant été accueilli en résidence au Théâtre 145, y a proposé un filage et retrouvera cette même scène pour quatre représentations. Les nouvelles dates : mardi 15 et mercredi 16 décembre, puis mercredi 20 et jeudi 21 janvier, à chaque fois à 19h. On ne peut que souhaiter à Nicolas que tout se passe bien désormais. Son travail, que nous avons eu la chance de découvrir il y a quelques semaines, vaut assurément le détour. Avec humour, l’artiste y dresse une sortie de premier bilan, après vingt ans de chorégraphies et un quart de siècle à danser. Il s’y met à nu, au sens figuré, mais aussi au sens propre : c’est dans le plus simple appareil qu’il démarre son solo, assez contorsionné toutefois pour dissimuler son intimité. « Ensuite, plus je me rhabille, plus je me dévoile », nous a-t-il expliqué lors de notre rencontre. Sa démarche n’est cependant pas seulement autobiographique : elle évoque aussi des événements arrivés à d’autres. / MK

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 29 novembre 2021 Allez voir les yeux fermés ce seul en scène du Grenoblois Gregory Faive, adaptation du roman de Fabcaro Le Discours : promis, vous allez vous marrer !
Lundi 17 mai 2021 Depuis le 19 mai, les lieux de culture peuvent rouvrir et accueillir du public. Beaucoup de théâtres de Grenoble et de l'agglomération ont donc annoncé des spectacles à enfin voir dans leurs murs avant la traditionnelle pause estivale. Mais où...
Mardi 23 juin 2020 Après une fin de saison largement amputée du fait de l’épidémie de coronavirus qui a contraint le monde culturel à se mettre en pause dès la mi-mars, les salles de spectacles de l’agglomération grenobloise se tournent vers l’avenir. Et ont, pour la...
Mercredi 27 novembre 2019 Le concours de danse contemporaine (Re)connaissance fait peau neuve. Pour ce qui aurait dû être sa 10e édition, il revient sous le nom de Podium les 29 et 30 novembre à la Rampe (Échirolles). Marie Roche, directrice du Pacifique, lieu grenoblois...
Lundi 27 mai 2019 Samedi 1er juin, les chorégraphes Nicolas Hubert et Giulia Arduca investiront une station de ski iséroise désaffectée pour proposer trois de leurs pièces à l'air libre. Voilà qui promet.
Mardi 6 février 2018 Mercredi 14 février, le metteur en scène et comédien grenoblois Grégory Faive proposera une soirée de lectures autour de textes de Jean-Luc Lagarce, l'un des auteurs contemporains de théâtre les plus joués en France.
Lundi 22 janvier 2018 La metteuse en scène grenobloise Émilie Le Roux, de la compagnie les Veilleurs, revient avec une nouvelle proposition tout public (à partir de 12 ans) centrée sur le parcours d'une jeune fille d'immigrés. Un spectacle fort à découvrir mercredi...
Lundi 5 septembre 2016 Cette semaine est programmé à la Basse cour "Pourvu qu’il nous arrive quelque chose", excellent et très drôle seul-en-scène sur les coulisses du théâtre qui tourne depuis cinq ans. Une des dernières occasions de le voir, avant de découvrir la suite....
Jeudi 2 juin 2016 Les théâtres 145 et de Poche, qui appartiennent à la Ville de Grenoble mais étaient gérés depuis 2011 par un collectif d'artistes, sont maintenant sous la responsabilité de la directrice du Municipal. Directrice qui vient de dévoiler sa prochaine...
Mardi 22 décembre 2015 Cette année, deux spectacles de théâtre nous ont fait un bien fou. Et un ponte de la danse a dû faire ses cartons.
Mardi 8 décembre 2015 Émilie Le Roux, metteuse en scène grenobloise à la tête de la compagnie Les Veilleurs, proposera cette semaine un drôle de spectacle avec 106 interprètes (106, oui) pour marquer la fin de sa résidence à l’Espace 600, la scène jeune public de...
Mardi 3 novembre 2015 Avec "La Crasse du tympan", le chorégraphe grenoblois Nicolas Hubert s'attaque au mythique "Sacre du printemps" en s'éloignant du simple hommage. Le résultat est visible ce jeudi à la Rampe (et début février au Grand Angle).
Mardi 13 octobre 2015 Alors que son seul-en-scène "Pourvu qu'il nous arrive quelque chose" est toujours en tournée quatre ans après sa création, Grégory Faive dévoile une nouvelle fantaisie : "On aurait dû laisser un mot". Une histoire de défunts qui reviennent sur leur...
Mardi 15 septembre 2015 Plusieurs compagnies grenobloises (ou apparentées) reprennent cette saison des spectacles créés les années précédentes. Mais comme ils sont excellents, pourquoi se priver de les (re)découvrir ?
Mardi 20 janvier 2015 Pour fêter la fin des quatre années de résidence de la compagnie Épiderme à la Rampe d’Échirolles, le chorégraphe Nicolas Hubert et le directeur des lieux Jacky (...)
Mardi 6 janvier 2015 C’est la grande réussite de la fin d’année dernière à Grenoble : la mise en scène de Mon frère, ma princesse, excellent texte de l’auteur jeunesse Catherine (...)
Mardi 23 décembre 2014 L’award de celui qui aurait dû recevoir un award depuis longtemps : Grégory Faive Octobre 2011 : le CLC d’Eybens, lieu notamment tourné vers la création (...)
Mardi 9 décembre 2014 Avec "Mon frère, ma princesse", la metteuse en scène grenobloise Émilie Le Roux signe un spectacle poignant sur un enfant «qui ne veut pas être un garçon». L'une des plus belles réussites de l'année écoulée, et assurément le futur succès d'un...
Mardi 9 septembre 2014 Après quatre ans de résidence, la compagnie Épiderme du chorégraphe Nicolas Hubert quittera la Rampe en proposant une semaine de festivités fin janvier. Avec (...)
Mercredi 2 juillet 2014 Alors que la CGT appelle à une grève nationale pour le vendredi 4 juillet, jour de l’ouverture du Festival d’Avignon, on fait le point avec les compagnies grenobloises qui ont prévu de jouer dans le "off".
Mardi 13 mai 2014 Quand un comédien et metteur en scène grenoblois s’empare de l’excellent "Petit lexique amoureux du théâtre" de Philippe Torreton et le complète par quelques textes piochés ici et là (du Shakespeare, du Lagarce, voire même du Muriel Robin), ça donne...
Mardi 13 mai 2014 La loge du comédien (« un endroit qui en raconte beaucoup sur ceux que vous voyez sur scène »), le trac avant de rentrer en scène (« le trac, (...)
Mardi 22 avril 2014 Cette semaine à l’Espace 600, la metteuse en scène grenobloise Émilie Le Roux dévoile son passionnant projet "Boys’n’girls", sous-titré « conformité – indentité – liberté ». Avec trois formes théâtrales courtes, dont une lecture très juste du...
Vendredi 10 janvier 2014 Les salles de spectacle aiment la nouveauté. Mais elles ne se privent pas, parfois, de reprendre une création déjà passée dans le coin – voire même dans leurs murs. Tour d’horizon des quelques reprises immanquables de cette deuxième partie de...
Lundi 25 novembre 2013 Le festival Chants libres est un ovni savoureux concocté par l’équipe du Tricycle qui propose de découvrir de « la chanson à voir » dans un espace théâtral. Aurélien Martinez
Vendredi 22 février 2013 Ah, les vacances scolaires et le grand vide culturel niveau spectacle vivant : des années qu’on le déplore ! Au cours de cette semaine de vache maigre, on (...)
Lundi 26 novembre 2012 Le week-end dernier avait lieu la quatrième édition du concours [re]connaissance, axé sur la danse contemporaine (pour les oublieux, souvenez-vous, c’était la (...)
Vendredi 16 novembre 2012 Montrer ce qu’il se fait aujourd’hui en France au niveau chorégraphique : tel est le pari du concours [re]connaissance, qui en est à sa quatrième édition. Ce week-end, sur deux soirs, le public pourra ainsi découvrir douze compagnies différentes et,...
Mardi 16 octobre 2012 Après un passage par la case mythologie avec Antigone, retour à Thèbes, la metteuse en scène grenobloise Émilie Le Roux (compagnie Les Veilleurs) revient à ses (...)
Jeudi 11 octobre 2012 La compagnie grenobloise Les Veilleurs, menée par Émilie Le Roux, vient de signer pour une résidence de trois ans à l’Espace 600, la scène jeune public de l’agglo nichée au cœur de la Villeneuve. Une résidence qui débutera avec la reprise du très...
Lundi 1 octobre 2012 Danse / La Compagnie Epiderme, fièrement menée par le chorégraphe et danseur Nicolas Hubert, et en résidence à la Rampe pour trois ans, offre une nouvelle (...)
Lundi 10 septembre 2012 En décembre dernier, nous décernions un award du lieu qui se cherche au Tricycle, le collectif d’artistes locaux qui, poussé par la mairie, reprenait le Théâtre 145 et le Théâtre de Poche. Alors que l’équipe aux commandes va entamer sa deuxième...
Jeudi 12 juillet 2012 « Vas-y, traverse » : voilà le thème qu’a choisi l’équipe de Textes en l’air pour la neuvième édition de son festival. On le comprend comme une incitation à ne (...)
Jeudi 26 avril 2012 Avec fidélité, Grégory Faive monte "Une souris grise", un texte de Louis Calaferte à l’humour potache. C’est drôle, vivant, agité, voire même acide par moments. Aurélien Martinez
Lundi 30 janvier 2012 Dernière proposition du cycle de création consacré au monologue, organisé par l’Autre rive d’Eybens. Après Grégory Faive et son réussi Pourvu qu’il nous arrive (...)
Lundi 28 novembre 2011 Dans la pièce Work in regress de la compagnie Epiderme, deux danseuses, deux musiciens et un technicien dévoilent avec humour l’envers de leur métier. Rencontre avec le chorégraphe Nicolas Hubert, l’ordonnateur de ces déballages savoureux. Propos...
Lundi 14 février 2011 Émilie Le Roux, metteuse en scène grenobloise qui nous avait plutôt habitués à monter du jeune public, revient cette fois-ci avec sa version d’Antigone. Sa (...)
Lundi 14 décembre 2009 Seulement quelques objets épars d’un côté du plateau. Et un grand lit au milieu. Point. Pour traiter de la question du rêve, Nicolas Hubert a choisi de faire (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter