Tigadrine : coup de blues (sahraoui) à la fac

Concert / Alors que les scènes sont toujours fermées (on le saura), le campus de l'Université de Grenoble a accueilli en résidence le blues iséro-sahraoui de Tigadrine, dont une captation live est proposée ce jeudi sur les réseaux.

Dans la famille blues touareg, aussi vaste que le Sahara dans l'ombres des parrains Tinariwen, je demande les cousins grenoblois. Et voici donc Tigadrine, sélectionné dans la dernière Cuvée grenobloise. Le groupe de Saint-Martin-d'Hères était ces jours derniers en résidence sur le campus de l'Université de Grenoble. Il y a enregistré un concert joué devant un parterre de professionnels de la profession, qui sera diffusé ce jeudi 11 février. Le genre d'initiatives qui sera renouvelé chaque mois par l'association SEVE et Mix'Arts pour donner un peu de baume au cœur de la déshérance étudiante actuelle. Tigadrine donc : de la tradition touareg, mise en bouture avec le funk et le blues, comme d'usage chez les artilleurs nomades, Tigadrine, fondé en 2018, a hérité cet invraisemblable sens du groove qui convoque volontiers quelques déhanchés reggae.

Mais la tradition en question, qui recouvre le Sahara, du Sud de l'Algérie au Mali, en passant par le Tchad et le Niger, explore ici davantage sur les confins occidentaux du genre, à savoir le Sud-Maroc, les styles assouf et ishumar et les dialectes hassani et berbères. Elle se métisse même, puisque, c'est un fait, le désert gagne du terrain (alors pourquoi pas ses musiciens ?), d'influences sénégalaises et... malgaches. Inutile de dire que la chose est parfaitement redoutable et hypnotique comme le mirage d'oasis au milieu de l'infini sablonneux. Au point qu'on en vient à se demander si, par hasard, il existe une formation de blues dit "touareg" qui ne vaille pas la peine d'être connue. Vivement en tout cas, que l'on puisse revoir en vrai ces nomades musicaux assignés à résidence par vous-savez-quoi !

Tigadrine. Jeudi 11 février sur les pages facebook d'EVE (l'espace de vie étudiante) et de l'UGA (Université Grenoble Alpes) à 19h et en interview à 18 h sur Radio Campus.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 15 avril 2022 Organisé avec les éditions Glénat du 15 au 17 avril, le rendez-vous des amateurs de BD est de retour à l’Alpe d’Huez après deux ans d’absence. Pas moins de 18 auteurs viennent à la rencontre des publics, parmi lesquels Jul ou Pénélope Bagieu.
Lundi 11 avril 2022 Alors que quelques-unes de ses œuvres de jeunesse bénéficient actuellement d’une ressortie dans des copies restaurées en 4K grâce au travail toujours (...)
Mardi 29 mars 2022 Avec "Thomas joue ses perruques", le comédien Thomas Poitevin a créé un seul-en-scène dans lequel il campe une galerie de personnages tendrement drôles. Une aventure née d’abord sur Instagram à découvrir au Théâtre en Rond de Sassenage.
Mardi 15 mars 2022 Au fusain et à la pierre noire, Séverine Martinez dessine l’enfance. Un style classique et une technique impressionnante, à voir à la 1-10 Galerie, rue Marx-Dormoy à Grenoble.
Lundi 14 mars 2022 La course à perdre haleine d’une mère célibataire jonglant entre découvert chronique, problèmes domestiques, boulot à Paris et espoir d’un meilleur job. Ou comment derrière une vie quotidienne se dissimule le plus impitoyable des thrillers...
Lundi 14 mars 2022 Il faut monter 33 fois la Bastille pour équivaloir au sommet de l'Everest. Certains vont s'y atteler, ce week-end.
Mardi 21 décembre 2021 Vingt ans et des poussières après que les Wachowski ont anticipé le principe du métavers en extrapolant les babils d’Internet et les écrits de Philip K. Dick, Lana Wachowski remet le couvert en solo pour un nouvel opus tenant à la fois du...
Mardi 4 janvier 2022 Si vous êtes âgés de 13 à 26 ans, et que vous avez envie de développer vos talents d’orateur ou oratrice, le dispositif Emergences piloté par la ville de (...)
Mardi 4 janvier 2022 Le Maudit Festival est l’un des rendez-vous incontournables de la cinéphilie grenobloise, avec une sélection pointue de films qui ne laissent personne indifférent. Pour cette édition, l’équipe du festival a choisi pour thème l’onirisme, entre rêves...
Mardi 16 novembre 2021 Mûrie de longues années par Audrey Diwan, cette adaptation d’Annie Ernaux saisit l’ascèse et la précision de l’autrice, pour la transmuter en portrait dépourvu de pathos d’une éclaireuse engagée malgré elle dans une lutte à la fois intime et...
Mardi 5 octobre 2021 Troisième édition pour Ouverture Exceptionnelle, le festival qui rouvre, le temps de quelques jours, des commerces à l’abandon sur le cours Berriat. À l’intérieur de ces espaces réinvestis, du théâtre, de la danse, des expos, des concerts, afin de...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter