Villa Gillet & Le Petit Bulletin
Immersion dans
L’Atelier des Récits 2022

Les vélos devront attendre

Exposition / Elle aurait dû être inaugurée le mois dernier, mais "Un amour de vélo", la nouvelle expo du Musée dauphinois, ne peut encore ouvrir ses portes. Le président du Conseil départemental de l’Isère était toutefois sur place, mardi 9 février, en milieu d'après-midi. Nous aussi.

Cela semble un drôle d’endroit pour une rencontre par les temps qui courent, mais le choix reste finalement très logique : c’est bien au Musée dauphinois que Jean-Pierre Barbier a donné rendez-vous à la presse mardi 9 février. Objectif, selon son expression : offrir « un teaser » de l’exposition à venir. Ne pouvant que traverser les couloirs rapidement, on n’en a pas vu grand-chose, si ce n’est quelques photos et objets rassemblés dans une première salle. L’élu avait un message à faire passer : comme d’autres, il ne comprend pas pourquoi le gouvernement maintient l’obligation de laisser les musées fermés au public. Lui aussi fait un parallèle entre la situation des transports publics et des supermarchés, restés accessibles, et met au défi quiconque d’expliquer en quoi la différence de traitement est pertinente.

Jean-Pierre Barbier n'a toutefois pas souhaité passer en force, au risque de placer ses agents « dans une situation d'illégalité », comme a pu le faire le maire de Perpignan en décidant de rouvrir quatre musées. Ce mardi, il est venu au Musée accompagné d'autres personnalités : deux de ses vice-présidents, Martine Kohly et Patrick Curtaux, son directeur de la Culture et du Patrimoine Aymeric Perroy, ainsi que le champion cycliste Nans Peters, né à Grenoble et vainqueur d’une étape du Tour de France l’année dernière. Ce dernier aura une surprise à dévoiler au début du mois de mars. Une fois inaugurée, l’expo Un amour de vélo, quant à elle, durera jusqu’au 4 juillet… 2022. Sans plus attendre, on a profité de l’occasion pour poser quelques questions complémentaires à nos interlocuteurs d’un jour.


Olivier Cogne, directeur du Musée dauphinois : « Nous sommes prêts »

Comment présenteriez-vous cette nouvelle exposition ?
Olivier Cogne
: Elle couvre 700 m2 au Musée et est prête depuis le mois de décembre. Nous trépignons d’impatience de pouvoir la présenter au public. Nous l’avons conçue sur deux années, avec des dizaines de partenaires du territoire, clubs sportifs, ateliers de réparation de vélos, acteurs du tourisme implantés à Grenoble et dans les montagnes environnantes. L’idée est de montrer comment l’objet fait partie intégrante de notre vie, comme objet de transport, bien sûr, objet sportif, mais également objet affectif. C'est une véritable ode au vélo : le propos se veut certes dauphinois et alpin, mais aussi universel.

Votre approche va bien au-delà des compétitions sportives…
Cette dimension est importante dans l’exposition, ce qui est logique sur un territoire comme le nôtre, marqué par de grandes compétitions comme le Critérium du Dauphiné Libéré ou le Tour de France. Tour dont le maillot jaune a d'ailleurs été porté pour la première fois à Grenoble, par Eugène Christophe. Il y a donc des liens très forts... et des pratiques nouvelles. Nous parlons d’histoire, mais nous voulons aussi raconter le rapport contemporain que l’on peut avoir avec le vélo, par-delà le territoire.

Jean-Pierre Barbier indique que, si on l'y autorisait, le Musée dauphinois pourrait rouvrir demain. Vous confirmez ?
Effectivement, nous nous préparons depuis longtemps et sommes prêts à rouvrir avec tous les dispositifs sanitaires de rigueur. Nous ne demandons même que cela : cette exposition nous tient beaucoup à cœur ! Nous travaillons également à huis clos pour la préparation des expositions à venir. Notre tâche ne se résume d’ailleurs pas à cela : nous avons des rendez-vous tout au long de l’année, dans nos espaces intérieurs et nos jardins. Nous travaillons aussi sur nos collections : des centaines de milliers d’objets qu’il faut traiter et conserver. Nous sommes bien occupés. S’il me fallait absolument trouver un côté positif à cette crise, je dirais qu’elle nous a permis de mieux assumer cette mission fondamentale à laquelle nous ne pouvons généralement pas consacrer autant de temps que nous le souhaitons, du fait de notre nécessaire action culturelle pour toucher le public.


Nans Peters, coureur cycliste professionnel : « Sympa de voir l’histoire de son sport »

Avez-vous pu découvrir cette nouvelle exposition du Musée dauphinois ?
Nans Peters
: Oui, j’ai fait le tour. Elle retrace l’histoire des vélos en tant que machine et du cyclisme comme sport. J’avais oublié que le premier maillot jaune du Tour avait été remis à Grenoble ! C’est sympa de voir l’histoire de son sport. En fait, ce n’est pas vraiment une expo sur le cyclisme, mais plutôt sur le vélo. On y trouve des vélos en tout genre, y compris des tandems, des explications sur les fabricants grenoblois, le vélo en tant que mode de déplacement urbain, depuis les premiers prototypes en bois…

Question personnelle : comment allez-vous, dans cette période difficile ?
Ça va. J’ai pu partir en stage avec mon équipe, une seule fois contre deux habituellement. On a beaucoup de chance de faire un sport en extérieur, qui ne nécessite pas beaucoup d’infrastructures. On espère maintenant que la saison va avoir lieu le plus normalement possible, malgré les annulations ou reports d’épreuves. Croisons les doigts !

La dernière a plutôt bien marché pour vous. Vous pensez déjà au prochain Tour de France ?
Oui, je l’ai coché parmi mes objectifs 2021, même si c’est encore loin. Je ne me mets pas de pression. Porter le maillot jaune ? C’est encore au-dessus et réservé à une minorité de coureurs. Ce serait pour moi un immense honneur, mais tout est bon à prendre par ailleurs. Avant, j’ai des objectifs intermédiaires, le Tour de Catalogne et le Tour de Romandie, deux grosses courses d’une semaine. Chaque épreuve est une occasion de lever les bras. Je m’intéresse même aux plus petites, le Haut-Var, l’Ardèche ou la Drôme en France : avec les annulations, il y a désormais un niveau énorme au départ de ces courses-là.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 22 avril 2022 Avec l’exposition "Fait main, quand Grenoble gantait le monde" le musée Dauphinois revient sur une aventure locale de prestige international, celle de la ganterie grenobloise. Un parcours remarquable, riche de nombreuses pièces de collection et...
Mardi 4 janvier 2022 Aussi luxuriante et foisonnante que la forêt à laquelle elle est consacrée, l’exposition "Amazonie[s], forêt-monde" au Musée dauphinois propose un parcours passionnant mêlant histoire, ethnographie et politique. À ne pas manquer !
Mardi 19 octobre 2021 Les fidèles de Détours de Babel ont pu découvrir à l’occasion des derniers brunchs du festival qu’il se passait des choses assez fascinantes dans le cloître du (...)
Mercredi 9 juin 2021 Événement. Riche de mille trésors, l’exposition "Un amour de vélo" du Musée dauphinois témoigne des cultures propres à l’univers du vélo mais également de l’histoire particulière que le territoire entretient avec la bicyclette. Amusant et...
Mardi 28 avril 2020 En attendant une possible réouverture et la découverte d’une grande exposition sur les refuges alpins, Olivier Cogne, directeur du Musée dauphinois, nous parle des actions en ligne mises en place par l’établissement. L’occasion de nous présenter...
Mardi 17 décembre 2019 2019 restera à nos yeux comme une belle année sur le plan musical, côté artistes comme côté événements. On revient sur certains d'entre eux... qui ont notre préférence.
Mardi 9 avril 2019 Chartreuse, vermouth ou, plus croquignolet, crème de pucelle, mousseline des Alpes, chamberyzette… : dans la région, les alcools sont nombreux. C’est à l’histoire de leur production et de leur consommation que se consacre la nouvelle exposition...
Mardi 12 septembre 2017 Samedi 16 et dimanche 17 septembre, ce sont les traditionnelles Journées européennes du patrimoine. Et comme chaque année, il y aura de quoi faire, dans toutes les directions. Notamment artistiques, comme on le démontre dans cette sélection...
Mardi 16 mai 2017 Samedi 20 mai, c’est la fameuse Nuit européenne des musées, événement couplé en Isère à un week-end baptisé Musées en fête. On a bien lu tous les programmes des lieux qui participeront (des musées donc, mais aussi d’autres institutions culturelles)...
Mardi 18 octobre 2016 Le patrimoine voironnais ne s’inscrit pas seulement dans le bâti. Cette richesse territoriale va au-delà et s’exprime à travers les paysages et les hommes qui l’habitent. Avec l’ambition de dresser un inventaire patrimonial de la région, Thierry...
Lundi 18 juillet 2016 Chaque année, le musée grenoblois niché à flanc de Bastille propose plusieurs expositions temporaires souvent passionnantes. Mais, lors de la visite, il ne faut pas pour autant négliger les expositions permanantes, consacrées à l'Isère sous divers...
Mardi 5 avril 2016 Le Nunavik n'est pas peuplé de redoutables marcheurs blancs venus de la série "Game of Thrones" mais d'Inuits, peuple de l'Arctique québécois. Parés de leurs fourrures, ces derniers ont traversé les siècles glacés. Une expédition organisée par...
Mardi 5 janvier 2016 Exit les squelettes, bonjour les cartes. Pour sa nouvelle exposition, le Musée dauphinois raconte la grande mutation de Grenoble en 1925, année durant laquelle la ville a organisé l'Exposition internationale de la houille blanche et du tourisme....
Mardi 22 décembre 2015 En 2015, on est tombés amoureux d'un musée et d'un artiste.
Lundi 26 octobre 2015 Depuis 1982, le Musée dauphinois entreprend un cycle sur les origines des populations en Isère. Après les Italiens, les Grecs, les Arméniens et autres peuples qui ont enrichi le pays de la noix, ce sont les Tsiganes qui s'invitent en haut de la...
Mardi 29 avril 2014 Partons sur les traces des vestiges de la Première Guerre mondiale à l’occasion du centenaire du conflit, grâce la nouvelle exposition du Musée dauphinois. "À l’arrière, comme au front" relate ainsi la vie des populations restées sur place, entre...
Mercredi 8 janvier 2014 Alors que l’on commémore le centenaire du début de la Première Guerre mondiale et les 70 ans de la Libération de Grenoble lors de la Seconde, le Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère fête ses 20 ans d’existence sous sa forme...
Mercredi 6 novembre 2013 Dès le dimanche 10 novembre au soir, le public pourra découvrir un Musée dauphinois transformé. Car deux jours avant, près de 60 personnes aux compétences variées auront investi ce vieux couvent pour "Muséomix", une expérience insolite....
Lundi 21 octobre 2013 À travers des portfolios sonores qui s’écoutent autant qu’ils se contemplent et une série de photographies, le Musée dauphinois témoigne ingénieusement de la particularité de l’environnement montagnard. Où comment, avec l’exposition "Caractères...
Vendredi 10 février 2012 Nathan et Chloé s’ennuient à la maison. Le remède, amenez-les dans les musées, la plupart d’entre eux proposent pendant les vacances des activités ludiques et interactives. Une bonne façon de susciter curiosité et intérêt. RLR
Lundi 19 décembre 2011 Dans le cloître du musée Dauphinois, quarante-sept photos, - essentiellement des portraits d’ouvriers -, rappellent que l’industrie existe encore en Isère. Entretien avec leur auteur, Bernard Ciancia, photographe passionné. Propos recueillis par...
Lundi 28 novembre 2011 Très didactique, l’exposition du musée de la Résistance s’intéresse à l’engagement dans la résistance au fascisme des exilés italiens en Isère depuis les années 1920 (...)
Lundi 21 novembre 2011 EXPOSITION / En cette période où les évènements autour de l’Italie fleurissent (notamment les Rencontres du cinéma italien qui se poursuivent jusqu’au 29 (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter