Et maintenant, la MC2 !

Mobilisation / Douze jours après le Théâtre de l’Odéon, à Paris, la MC2 a rejoint, mardi 16 mars à la mi-journée, la liste des théâtres occupés en France. Le mouvement, qui associe des artistes, des techniciens et des étudiants, s’organise pour durer. Jusqu’à quand ? Sur place, personne n'a encore pu répondre à cette question.

De la musique. Des gens assis sur les marches. En haut, des banderoles encore vierges de tout message et d'autres en cours de fabrication. Il y avait plusieurs dizaines de personnes mardi 16 mars, à 14h30, sur le parvis de la MC2, et au moins le même nombre dans le hall, à l’intérieur. « Vers midi, nous étions encore 300 ou 400 », nous a assuré une représentante syndicale sur place. Parmi ceux-là, des représentants des syndicats, donc, CGT, Syndeac, Synavi, mais aussi des artistes indépendants et des étudiants, tous déterminés, semble-t-il, à occuper les lieux de manière durable. Avec quel objectif ? « Celui de peser sur le gouvernement », nous a répondu un autre syndicaliste présent. Pour obtenir quoi ? À ce stade, il est difficile de donner une liste exhaustive des revendications, mais, évidemment, la plupart tournent autour de la situation des acteurs de la culture.

Réouverture des salles de spectacle, mise en place de protocoles sanitaires adaptés, organisation d’assises au niveau régional, création de droits sociaux nouveaux et/ou prolongation des dispositifs d’aide existants, meilleure prise en considération des artistes indépendants par l’État, soutien accru aux artistes débutants… les sujets sont nombreux et restent au cœur des attentes depuis maintenant de longs mois. Sans surprise, les responsables politiques nationaux sont pointés du doigt, comme en témoignent certains slogans : « Une seule résidence annulée : celle de Macron à l’Elysée ! » ou « Vaseline Bachelot… touche pas à notre cul-ture ». L'exécutif est renvoyé dans ses buts, quelques jours seulement après que la ministre de la Culture a jugé « inutile et dangereux » ce type de rassemblement.

Commissions, assemblées générales… et nuits sur place ?

C’est à l’Odéon, à Paris, qu’a démarré ce mouvement d’occupation des théâtres, le 4 mars dernier. Depuis, il s’est étendu à au moins une grosse trentaine d’établissements. Il est encore un peu trop tôt pour dire s’il prendra de l’ampleur à Grenoble, mais il est clair que ses initiateurs comptent qu’il perdure. Mardi 16 mars dans l’après-midi, plusieurs commissions avaient ainsi déjà été constituées : communication, logistique, propositions artistiques, banderoles et convergence des luttes. Il était également envisagé d’en créer une "Action des prochains jours". De source syndicale, la direction de la MC2 ne s’oppose pas au mouvement et, sans forcément l’encourager, lui aurait apporté une partie des moyens nécessaires pour durer (mise à disposition de tables et de pliants, accès au Wifi et à une photocopieuse, possibilité de prendre des douches sur place, etc.).

Il sera également possible que des assemblées générales se déroulent à l’intérieur, ouvertes à cinquante personnes à la fois. Une dizaine de manifestants auront également le droit de dormir sur place, au moins pour la première nuit. Impossible, toutefois, de ne pas voir les grandes feuilles scotchées sur les piliers de la MC2 pour motiver d’autres personnes à s’inscrire pour les prochaines soirées. Au cours de cette première journée, les leaders syndicaux placés derrière les micros ont appelé à une mobilisation pacifique et respectueuse des règles sanitaires. « La MC2 est aussi notre bien commun, a dit l’un d’eux. Nous pourrons également débattre de ce que l’on en fait, mais il faut que nous respections les personnels qui y travaillent actuellement, ainsi que nos collègues qui seraient accueillis en résidence. Aucun cluster n’est apparu dans les salles de spectacle et il faut que ça continue comme ça : certains n’attendraient que le contraire pour nous tomber dessus ! » Ambiance

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 31 janvier 2022 Après Möbius, l’ancien codirecteur du CCN2 Rachid Ouramdane propose avec Corps extrêmes un travail de recherche sur l’envol, et plus largement sur le dépassement de soi. Il entoure ses huit acrobates de deux sportifs jusqu’ici étrangers aux plateaux...
Lundi 31 janvier 2022 Nouvelle agora et décor à couper le souffle : Emmanuel Meirieu adapte Les Naufragés de Patrick Declerck qui a écouté, soigné, pansé les clochards que la société efface. Spectacle hors normes.
Mardi 16 novembre 2021 Ce qui demeure ; Saint-Félix, enquête sur un hameau français : on a souvent vu à la MC2 la metteuse en scène Élise Chatauret et son théâtre construit à (...)
Mardi 24 août 2021 Contrairement à d'autres salles de l'agglo, la MC2 avait choisi de ne pas dévoiler sa programmation avant l'été, pour laisser toute la lumière sur son temps (...)
Vendredi 30 avril 2021 On savait déjà que, pour son édition 2021, le Festival Magic Bus allait quitter l’Esplanade et rejoindre l’Anneau de Vitesse. La Ville de Grenoble a confirmé, vendredi 30 avril en fin de matinée, qu’elle prévoit d’autres événements culturels sur le...
Samedi 20 mars 2021 Samedi 20 mars au matin, au cinquième jour d’occupation de la MC2, un nouveau rassemblement a été organisé sur son parvis, dans le calme. On y a vérifié que le gouvernement était attendu sur la réouverture des lieux de spectacle, mais pas seulement....
Mardi 23 février 2021 La Ville de Grenoble en appelle à la jeunesse : jusqu’au 26 février, les jeunes de l’agglo, âgés de 15 à 25 ans, peuvent s’inscrire pour participer à la septième édition d’Émergences, qui doit les conduire sur la scène de la MC2. Explications.
Samedi 28 novembre 2020 Un concert comme si vous y étiez ! C’est la promesse du Centre international des musiques nomades, qui co-accueille le Quatuor Béla et Wilhem Latchoumia à la MC2 samedi 28 novembre. Un événement retransmis en direct sur Internet… et dont nous...
Jeudi 16 juillet 2020 C’est Arnaud Meunier qui succédera le 1er janvier 2021 à Jean-Paul Angot à la direction de la Maison de la Culture de Grenoble, Scène nationale. Il quittera ainsi la Comédie de Saint-Étienne qu’il dirige depuis 2011, ainsi que l’école supérieure...
Mardi 9 juin 2020 Alors que la vie culturelle reprend doucement son cours avec des règles sanitaires contraignantes, la plupart des salles de spectacle françaises restent encore fermées, espérant que tout reviendra à la normale pour la rentrée de septembre et le...
Mercredi 21 novembre 2018 Samedi 17 novembre, comme quelque 400 autres courageuses et courageux, nous avons passé la journée enfermés dans la MC2 afin de retracer 50 ans (voire plus) d’histoire de cette maison de la culture phare en France. Vous n’y étiez pas ? Voici un...
Lundi 23 avril 2018 À partir du 25 avril, l’autrice et metteuse en scène de théâtre Marine Bachelot Nguyen sera en résidence d’écriture à Grenoble pour deux mois, à l’invitation de la MC2 et du collectif Troisième bureau. L’objectif ? Démontrer que le théâtre s’écrit...
Mercredi 20 décembre 2017 Après une semaine de grève d'une partie des salariés, la MC2 annonce la fin du mouvement. Les spectacles de ce mercredi 20 décembre (et les suivants) auront donc lieu.

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter