Morandi, intime et éternel

Figure discrète de la peinture italienne, Morandi n’en a pas moins produit une œuvre qui s’impose comme une sorte d’évidence captivante dont l’exposition du musée de Grenoble rend compte avec élégance.

« Ermite bolonais », « pèlerin », « cénobite » : Morandi a toujours fasciné les critiques d’art par son mode de vie ascétique. Il faut bien reconnaître que dans le genre, il est assez exemplaire ! Installé dès 1910 dans l’appartement où il trouvera la mort en 1964, il avait fait de sa chambre son atelier de peintre. Ses rares escapades sont celles qu’on lui connaît dans la maison de campagne familiale située dans les Appenins – seul autre lieu où il se consacrait à son art.

Né à la fin du XIXème siècle, fils de commerçant de la petite bourgeoisie, rien ne prédispose Morandi à devenir peintre. Formé à l’Académie des Beaux-Art de Bologne, où lui même enseignera plus tard, la fascination qu’il nourrit pour la création picturale l’amène autant à se tourner vers les maîtres anciens, les peintres modernes (Cézanne ou Renoir qu’il découvre à la biennale de Venise en 1910) ou encore ses contemporains comme Chirico dont on trouve l’influence dans la Nature morte métaphysique daté de 1918 exposée au début du parcours proposé par le Musée de Grenoble.

Metteur en scène obsessionnel

Si les influences revendiquées par Morandi apparaissent de manière relativement prégnantes dans ses premières réalisations présentées en début d’exposition, elles s’estompent rapidement au profit de l’affirmation d’une sensibilité qui lui est singulière et que le parcours nous invite à explorer. Reclus dans sa chambre-atelier, il agence inlassablement carafes, pots et bibelots comme autant de pièces d’un jeu d’échecs dont il évalue les possibles combinaisons grâce à des compositions graphiques et picturales d’une grande sobriété. Metteur en scène obsessionnel, il nous plonge ainsi dans un univers spectral et poétique fascinant. Jamais regarder des versoirs en zinc et des bidons en métal n’aura donné autant l’impression de contempler l’infini !

Paysages intimes

Essentiellement connu pour ses natures mortes, Morandi a également réalisé de nombreux paysages que l’exposition a le mérite de mettre en avant. Là encore, sa sensibilité picturale s’impose. Même sous un soleil estival, la nature y apparaît très "morandienne", dominée par des teintes ocres-bruns et paradoxalement, assez intimiste. Le parcours de l’exposition met ainsi en avant les subtiles variations de cette sensibilité singulière jusqu’aux ultimes aquarelles réalisées dans ses dernières années et dont l’économie de moyens est fascinante. Souvent travaillées en réserve, les objets représentés sont à peine suggérés. Évanescents et dissolus ils apparaissent comme absorbés par la surface du papier.

Retour à l’atelier

Comme par un retournement malicieux, le clou de l’exposition se trouve en ouverture de parcours avec la série de photographies que son compatriote Luigi Ghirri a consacré à son atelier. Outre leur beauté saisissante, ces photographies permettent de découvrir le (mythique) environnement de travail de Morandi. On y retrouve ses objets fétiches (carafes, bols, et vaisselle diverse) que le peintre préparait préalablement en les plongeant dans la peinture. Sous l’objectif de Luigi Ghirri, l’atelier de Morandi devient une œuvre d’art à part entière, une sorte d’installation picturale sobre et lumineuse imprégnée de la sensibilité de l’artiste. Et étrangement, à la découverte des vues de cet atelier, on prend conscience que ces toiles, dont il émane une temporalité qui semble éternellement suspendue, ont été peintes dans un espace dont le charme est au contraire de porter en lui les traces du passage du temps : la poussière s’y accumule dans les coins et sur les murs décrépis de nombreuses taches et coulures de peintures attestent du temps considérable que Morandi consacra à son œuvre.

Giorgio Morandi, la collection Magnani-Rocca, au musée de Grenoble jusqu’au 4 juillet 2021.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 28 mars 2022 Ce n’est pas tous les jours que la collection permanente du musée de Grenoble s’enrichit d’une œuvre nouvelle. En l’occurrence, un tableau du XVIIe siècle, signé du trop méconnu Reynaud Levieux, qui a bénéficié pour l’occasion d’un travail...
Mardi 4 janvier 2022 À l’occasion du bicentenaire du déchiffrement des hiéroglyphes, l’égyptologue Karine Madrigal donne une conférence le 17 janvier à l’auditorium du musée de Grenoble. Le public grenoblois sera mis au parfum des récentes découvertes issues du fonds...
Vendredi 29 octobre 2021 L'exposition de l'année au musée de Grenoble, "Pierre Bonnard, les couleurs de la lumière", ouvre au public le 30 octobre. Notre avis : c'est magnifique.
Jeudi 20 mai 2021 Avec Italia Moderna, le musée de Grenoble propose, en écho à l'oeuvre de Morandi, une exposition qui dresse un bel aperçu d’un siècle de création transalpine à travers la sélection d’une soixantaine de pièces issues de ses collections.
Mardi 23 mars 2021 Cette année, la Nocturne des étudiants du Musée de Grenoble prend la forme d’un jeu vidéo immersif accessible pendant plusieurs soirées. Les projets artistiques sont mis en scène dans un espace muséographique inédit que le visiteur peut parcourir à...
Mardi 2 mars 2021 Le Musée de Grenoble l’a confirmé : sa grande exposition consacrée au peintre italien, qui devait ouvrir en décembre dernier et reste actuellement portes closes, verra sa date de clôture reportée.
Mardi 8 décembre 2020 Peinture. C'est LE grand événement du Musée de Grenoble prévu pour la fin de l'année : une grande exposition consacrée au peintre italien Giorgio Morandi doit ouvrir ses portes le 16 décembre. Et ce n'est pas tout...
Mardi 23 juin 2020 Après le Musée de Grenoble, le cimetière Saint-Roch est un bon endroit pour découvrir les artistes grenoblois du XIXe siècle. Une association assure la visite. Explications.
Lundi 11 mai 2020 Début de déconfinement oblige, les équipes des musées de Grenoble et de la grande agglo sont à pied d’œuvre pour préparer la réouverture de leurs établissements. D'où cette première liste des lieux où il sera bientôt possible de retourner.
Mardi 10 mars 2020 C'est un avant-goût de la grande exposition du Musée de Grenoble consacrée aux artistes du XIXe siècle : dimanche 15 mars, l'association Musée en musique organise une journée découverte. On vous en donne les détails...
Lundi 4 février 2019 La musique classique russe sera à l’honneur vendredi 8 et samedi 9 février au Musée de Grenoble à l’occasion de "La Folle nuit", événement initié pour la cinquième année par Musée en musique. Déroulé du programme avec Pascale Gaillard,...
Mardi 16 mai 2017 Samedi 20 mai, c’est la fameuse Nuit européenne des musées, événement couplé en Isère à un week-end baptisé Musées en fête. On a bien lu tous les programmes des lieux qui participeront (des musées donc, mais aussi d’autres institutions culturelles)...
Mardi 18 avril 2017 Grenoble est une très vieille ville, pleine d’impressionnants vestiges des siècles passés. Mais Grenoble est également une ville en mouvement que les architectes ont continué de façonner au siècle dernier. La preuve en douze monuments phares du XXe...
Mercredi 7 décembre 2016 Un reportage sur l'exposition "Kandinsky - Les années parisiennes (1933-1944)" proposée jusqu'au dimanche 29 janvier au Musée de Grenoble
Lundi 31 octobre 2016 Pionnier de l’abstraction, animé par une « nécessité intérieure », Vassily Kandinsky (1866-1944) a fait œuvre de spiritualité dans sa peinture. Une peinture qui versa dans le biomorphisme durant ses dernières années à Paris, centre de la nouvelle...
Vendredi 10 juin 2016 Jeudi 9 juin, Éric Piolle et plusieurs de ses élus ont annoncé publiquement les contours de leur plan dit de « sauvegarde des services publics locaux ». Son but ? Faire des économies, dans tous les domaines.
Mardi 26 avril 2016 Déambuler dans la nature désenchantée de Cristina Iglesias, c'est pénétrer au cœur d'un univers parallèle où la question de la sculpture guide l'architecture. D'installations labyrinthiques en puits irréels, l'Espagnole fait de son art une...
Mardi 22 mars 2016 Troisième édition pour la Museum Week, semaine mondiale des musées sur Twitter. Sept jours de partages et de découvertes culturels en ligne qui débutent ce lundi 28 mars. À Grenoble, quatre institutions joueront le jeu. On a rencontré la responsable...
Jeudi 15 octobre 2015 Début octobre, le Musée de Grenoble accrochait sur ses cimaises une nouvelle œuvre : une peinture de l'Italien Giorgio Morandi réalisée en 1939 et représentant une "Nature morte". Du coup, le tableau devient l'acquisition la plus chère...
Vendredi 3 juillet 2015 Ce n'est pas vraiment une exposition qui va de Picasso à Warhol, ni même qui présente dix ans d'acquisitions. Pourtant, "De Picasso à Warhol, une décennie d'acquisitions" illustre toute l'ambition du Musée de Grenoble qui dévoile ainsi les œuvres...
Vendredi 24 octobre 2014 On a beau être reconnu comme l’un des plus beaux musées d’Europe et se vanter de toucher à tous les styles artistiques et toutes les époques majeures de (...)
Mardi 28 octobre 2014 Alors que ces derniers mois les intermittents du spectacle manifestaient pour sauvegarder un régime toujours plus instable, les artistes plasticiens, eux, ne se sont pas montrés. Pour cause : en plus de pâtir de la précarité et de difficultés...
Mardi 7 octobre 2014 Étudiant, viens donc faire le plein de culture afin d'éviter que ton cerveau ne se transforme en marmelade anglaise. Pour cela, rendez-vous au Musée de (...)
Mardi 30 septembre 2014 Quoi de neuf ? Du côté de la mairie Début septembre, nous avions rencontré Corinne Bernard, nouvelle adjointe aux cultures de Grenoble, pour causer avec (...)
Vendredi 24 janvier 2014 Le 29 janvier 1994 était inauguré le flambant neuf Musée de Grenoble. Pour célébrer cet anniversaire, quatre jours de gratuité et d’animations sont organisés. Mais avant de se (re)plonger dans l’une des plus impressionnantes collections d’œuvres...
Vendredi 10 janvier 2014 L’exposition Sigmar Polke, au Musée de Grenoble, finira de la meilleure des façons avec la célébration des 20 ans du bâtiment à la fin du mois de janvier. Pour (...)
Lundi 14 janvier 2013 En décembre dernier, le Musée de Grenoble a enrichi sa collection d'art moderne avec le petit format en papier collé "Verre" de Pablo Picasso. Une acquisition impossible sans le soutien de son Club de mécènes qui a financé l'achat de cette toile...
Mercredi 19 décembre 2012 L’award de la meilleure exposition : Philippe Cognée au Musée de Grenoble Le Musée de Grenoble est un joyau local (voire plus), dirigé par un Guy Tosatto qui (...)
Lundi 14 mai 2012 C’est le propre des collectionneurs dans le domaine privé, et celui des musées dans le domaine public : préserver et acquérir les œuvres d’art qui, au fil du temps, constituent les témoins de l’évolution des civilisations. A Grenoble, plusieurs...
Lundi 19 décembre 2011 L’award de l’expo blockbusterLe hors-les-murs du fameux et parisien Centre Pompidou sur Chagall et l’avant-garde russe (il ne fallait pas oublier la (...)
Vendredi 4 novembre 2011 À l’occasion des trois expositions présentées au Musée de Grenoble, on a rencontré Guy Tosatto, le maître des lieux, pour évoquer avec lui plusieurs sujets d’actualité touchant de près son établissement. Magnéto. Propos recueillis par Aurélien...
Vendredi 4 novembre 2011 Après les feuilles de l’école italienne, voici le fonds graphique français. Le musée de Grenoble présente le deuxième volet de son triptyque consacré aux collections de dessins anciens, avec une exposition très dense et exigeante. REINE PARIS
Lundi 16 mars 2009 Ce week-end, le Musée de Grenoble ouvre ses portes gratuitement. L’occasion de découvrir, si ce n’est pas encore fait, l’exposition Richter en France dont (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter