"Le Bal" et "Manhattan" : ce que le cinéma doit à la musique

Ôtez la musique au cinéma : vous privez un film d’une voix faite personnage, décor ou couleur, de l’élégance d’une didascalie métamorphosée en mélodie, et du plaisir de le revoir avec les oreilles, rien qu’en écoutant sa bande originale — que celle-ci soit composée de thèmes préexistants ou non, d’ailleurs.

Justement, deux films proposés deux jours de suite par la Cinémathèque, montrent à quel point images et musiques sont indivisibles ; comment elles façonnent l’inspiration des auteurs et comment elles imprègnent ensuite l’imaginaire du public. Le Bal d’Ettore Scola (1983) tout d’abord : cette adaptation d’un spectacle théâtral raconte sans un mot près d’un demi-siècle de société française, en montrant l’évolution des bals populaires et donc de la musique qui s’y jouait — la lecture sociologique n’en est pas moins fine.

Vient ensuite Manhattan de Woody Allen (photo, 1979), qui s’ouvre par une déclaration d’amour impossible (et cependant absolue) à New York soutenue par la Rhapsody in Blue de Gershwin, à jamais associée aux monumentaux buildings filmés en noir et blanc, et à la voix de Woody… Sans la musique, le cinéma n’a vraiment aucun sens.

Le Bal jeudi 7 octobre à 20h et Manhattan mardi 8 à 20h au Cinéma Juliet-Berto, Grenoble.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 21 septembre 2021 Dévoilée il y a quelques jours, la programmation de saison de la Cinémathèque de Grenoble s’articulera de septembre à décembre autour d’un cycle intitulé "La machine à parler d’amour", ponctué de plusieurs séances spéciales. Décryptage.
Mardi 21 septembre 2021 Retour sur le plateau pour le Ballet de l’Opéra de Lyon qui reprend deux classiques (de Mats Ek et Keersmaeker) et fait entrer à son répertoire le déroutant et silencieux N.N.N.N. de William Forsythe.
Mardi 3 octobre 2017 Étudiant nouvellement arrivé à Grenoble ou vieux de la vieille en manque d’inspiration, vous voilà en quête d’un spot où finir la soirée ? Quand, entre 1h et 2h du matin, les rideaux des bars commencent à fermer, d’autres lieux (salles de...
Mardi 9 mai 2017 Artiste singulière disparue en 2014, Lucile Bally laisse derrière elle une œuvre impressionnante et multiforme, objet d’une rétrospective présentée au 102 par ses amis proches, soutiens et collectionneurs.
Mardi 21 mars 2017 Pour sa 11e édition, le festival culturel interuniversitaire du Tramway nommé culture (le service culturel de la fac) a décidé de se faire, et de vous faire, peur avec un thème épouvantable : les monstres. Du théâtre à la musique, en passant par des...
Mardi 1 décembre 2015 La Cinémathèque de Grenoble propose de (re)voir "Manhattan", l'un des chefs-d'œuvre de Woody Allen. Une programmation en lien avec l'expo du Musée de Grenoble consacrée à Georgia O’Keeffe.
Mardi 27 ao?t 2013 Alors que la rentrée cinéma est dominée par des cinéastes entre 40 et 60 ans, deux octogénaires vont surprendre par la vigueur de leurs derniers opus, aussi inattendus que flamboyants de maîtrise : Woody Allen avec "Blue Jasmine" et Roman Polanski...
Mercredi 26 juin 2013 En noir et blanc et au plus près de sa formidable actrice et co-auteure Greta Gerwig, Noah Baumbach filme l’errance d’adresses en adresses d’une femme ni tout à fait enfant, ni tout à fait adulte, dans un hommage au cinéma français qui est aussi une...
Lundi 7 mai 2012 Si la danse est a minima une succession de poses et de mouvements dans l’espace, Raimund Hoghe, sur les pas de Pina Bausch (dont il fut 10 ans le (...)
Vendredi 6 janvier 2012 Il est assez rare que des spectacles de danse durent plusieurs heures. C’est pourtant le cas avec celui de Raimud Hoghe prévu à la MC2 pour le mois de (...)
Vendredi 2 décembre 2011 FESTIVAL / Tigran Hamasyan ouvre jeudi 8 décembre le festival Piano programmé au Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas donnant le ton d’une quinzième édition qui (...)
Lundi 29 mars 2010 Quintessence de la touche Woody Allen, cette comédie de mœurs indémodable mixe tous ses éléments de prédilection avec une magie qui lui fait désormais défaut… FC
Vendredi 19 décembre 2008 Inutile de chercher, de vous creuser la tête outre mesure. Le 31 décembre au soir, une seule salle de spectacle de l’agglomération sera ouverte au public (...)
Mercredi 8 février 2006 Regard / À peine deux semaines après la performance plébiscitée de Jack the Ripper dans cette même salle, les new-yorkais de White Hassle, bien épaulés du barjo Reverend Vince Anderson (voir ci-dessous), s'apprêtent à traumatiser le Ciel de leurs...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter