Grégory Faive : « Quand je lisais "Le Discours", je voyais le spectacle en même temps »

Le discours

TMG - Théâtre 145

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Théâtre / C'est l’histoire d'un homme largué qui soliloque en plein dîner de famille... Après l'avoir répété de longs mois sans public du fait de la crise sanitaire, le comédien et metteur en scène grenoblois Grégory Faive tourne enfin son excellent spectacle "Le Discours" d'après le roman à succès de Fabcaro. Ça valait bien une interview.

Pourquoi avez-vous choisi de monter ce roman ?

Grégory Faive : Parce que quand je le lisais, je voyais le spectacle en même temps. Ça m'avait fait la même chose avec Pourvu qu'il nous arrive quelque chose [son précédent solo sur un texte de Philippe Torreton racontant le monde du théâtre – NDLR]. Je me suis tout de suite reconnu dans l'écriture, le style de Fabcaro. Et j'ai tout de suite ressenti le plaisir que j'aurais à le partager avec le public.

Le fait d'être seul en scène a-t-il été une évidence ?

C'est la première intuition que j'ai eue. Après, en travaillant, je suis brièvement passé par l'idée d'adapter le texte avec plusieurs comédiens qui joueraient les autres personnages. Mais ce n'était pas une bonne idée car tout passe par le prisme du narrateur, par sa mauvaise foi à lui. Par exemple, le public voit bien que le beau-frère est peut-être autre chose que ce que lui en dit, et ça crée un décalage intéressant.

Comme Pourvu qu'il nous arrive quelque chose, ce seul-en-scène est très drôle...

Je crois que, maintenant, je peux dire que l'humour est le seul vecteur par lequel je suis capable de raconter des histoires. Je pense que, même si je montais Médée ou Britannicus, je rajouterais une dose d'humour, indissociable de l’humanité. Après, pour moi, l'humour ne veut pas forcément dire grosse poilade, gros gag – même si j'aime bien les gros gags ! C'est juste une petite distance pour regarder les choses.

Après avoir dû stopper la création du fait de la crise sanitaire, vous devez être ravi de jouer enfin le spectacle...

Oh que oui ! La création à Voiron en juin dernier était inouïe parce que c'était les retrouvailles. C'était la première fois que je rejouais devant un public – un an à répéter des spectacles devant des salles vides, c'est long ! –, et la première fois pour beaucoup de gens qu'ils revenaient au théâtre. Cette représentation a été une fête de joie, de rire, d'émotion... À la fin, j'ai même pleuré toutes les larmes de mon corps de rééprouver ça pour de bon !

Le Discours
Au Théâtre 145 du mercredi 13 au samedi 16 octobre
À la Faïencerie vendredi 3 décembre
Au Laussy mardi 12 avril
À l'Ilyade mardi 10 mai

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 29 novembre 2021 Allez voir les yeux fermés ce seul en scène du Grenoblois Gregory Faive, adaptation du roman de Fabcaro Le Discours : promis, vous allez vous marrer !
Mercredi 16 juin 2021 C’est l’histoire d’un énième repas de famille auquel Adrien assiste alors que son esprit divague. Car la seule chose comptant pour lui à ce moment précis, (...)
Mercredi 16 juin 2021 À l’écran, on l’a connu odieux (Le Sens de la fête),  irrésistible de drôlerie (Mon inconnue), fuyant (Antoinette dans les Cévennes) mais à chaque fois impeccable. Benjamin Lavernhe, de la Comédie Française, poursuit sur sa lancée en tenant...
Lundi 17 mai 2021 Depuis le 19 mai, les lieux de culture peuvent rouvrir et accueillir du public. Beaucoup de théâtres de Grenoble et de l'agglomération ont donc annoncé des spectacles à enfin voir dans leurs murs avant la traditionnelle pause estivale. Mais où...
Mardi 8 décembre 2020 Témoignages. Ils auraient dû retrouver leur public en novembre, mais le second confinement les en a empêchés. On a pris des nouvelles de trois de nos artistes grenoblois préférés.
Mardi 23 juin 2020 Après une fin de saison largement amputée du fait de l’épidémie de coronavirus qui a contraint le monde culturel à se mettre en pause dès la mi-mars, les salles de spectacles de l’agglomération grenobloise se tournent vers l’avenir. Et ont, pour la...
Mardi 6 février 2018 Mercredi 14 février, le metteur en scène et comédien grenoblois Grégory Faive proposera une soirée de lectures autour de textes de Jean-Luc Lagarce, l'un des auteurs contemporains de théâtre les plus joués en France.
Mardi 20 juin 2017 DJ hors pair et producteur de premier plan (pour PNL notamment), surfant aux confluences du rap, des musiques latines et afro-caribéennes et des sonorités électroniques, l’irréprochable King Doudou sera de passage à Grenoble pour deux dates...
Lundi 5 septembre 2016 Cette semaine est programmé à la Basse cour "Pourvu qu’il nous arrive quelque chose", excellent et très drôle seul-en-scène sur les coulisses du théâtre qui tourne depuis cinq ans. Une des dernières occasions de le voir, avant de découvrir la suite....
Jeudi 2 juin 2016 Les théâtres 145 et de Poche, qui appartiennent à la Ville de Grenoble mais étaient gérés depuis 2011 par un collectif d'artistes, sont maintenant sous la responsabilité de la directrice du Municipal. Directrice qui vient de dévoiler sa prochaine...
Mardi 13 octobre 2015 Alors que son seul-en-scène "Pourvu qu'il nous arrive quelque chose" est toujours en tournée quatre ans après sa création, Grégory Faive dévoile une nouvelle fantaisie : "On aurait dû laisser un mot". Une histoire de défunts qui reviennent sur leur...
Mardi 15 septembre 2015 Plusieurs compagnies grenobloises (ou apparentées) reprennent cette saison des spectacles créés les années précédentes. Mais comme ils sont excellents, pourquoi se priver de les (re)découvrir ?
Mardi 23 décembre 2014 L’award de celui qui aurait dû recevoir un award depuis longtemps : Grégory Faive Octobre 2011 : le CLC d’Eybens, lieu notamment tourné vers la création (...)
Mercredi 2 juillet 2014 Alors que la CGT appelle à une grève nationale pour le vendredi 4 juillet, jour de l’ouverture du Festival d’Avignon, on fait le point avec les compagnies grenobloises qui ont prévu de jouer dans le "off".
Mardi 13 mai 2014 Quand un comédien et metteur en scène grenoblois s’empare de l’excellent "Petit lexique amoureux du théâtre" de Philippe Torreton et le complète par quelques textes piochés ici et là (du Shakespeare, du Lagarce, voire même du Muriel Robin), ça donne...
Mardi 13 mai 2014 La loge du comédien (« un endroit qui en raconte beaucoup sur ceux que vous voyez sur scène »), le trac avant de rentrer en scène (« le trac, (...)
Vendredi 10 janvier 2014 Les salles de spectacle aiment la nouveauté. Mais elles ne se privent pas, parfois, de reprendre une création déjà passée dans le coin – voire même dans leurs murs. Tour d’horizon des quelques reprises immanquables de cette deuxième partie de...
Lundi 25 novembre 2013 Le festival Chants libres est un ovni savoureux concocté par l’équipe du Tricycle qui propose de découvrir de « la chanson à voir » dans un espace théâtral. Aurélien Martinez
Lundi 10 septembre 2012 En décembre dernier, nous décernions un award du lieu qui se cherche au Tricycle, le collectif d’artistes locaux qui, poussé par la mairie, reprenait le Théâtre 145 et le Théâtre de Poche. Alors que l’équipe aux commandes va entamer sa deuxième...
Jeudi 12 juillet 2012 « Vas-y, traverse » : voilà le thème qu’a choisi l’équipe de Textes en l’air pour la neuvième édition de son festival. On le comprend comme une incitation à ne (...)
Jeudi 26 avril 2012 Avec fidélité, Grégory Faive monte "Une souris grise", un texte de Louis Calaferte à l’humour potache. C’est drôle, vivant, agité, voire même acide par moments. Aurélien Martinez
Lundi 30 janvier 2012 Dernière proposition du cycle de création consacré au monologue, organisé par l’Autre rive d’Eybens. Après Grégory Faive et son réussi Pourvu qu’il nous arrive (...)
Mercredi 26 janvier 2011 De Tom Hooper (Ang-Austr-ÉU, 1h58) avec Colin Firth, Geoffrey Rush, Helena Bonham Carter…

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter