Le Maudit Festival, rêve ou cauchemar ?

Le Maudit Festival est l’un des rendez-vous incontournables de la cinéphilie grenobloise, avec une sélection pointue de films qui ne laissent personne indifférent. Pour cette édition, l’équipe du festival a choisi pour thème l’onirisme, entre rêves et cauchemars.

Maudit, on espère que ce festival ne le sera pas outre mesure. Déjà annulée l’année dernière à cause du Covid, la seconde édition de cet événement hautement cinéphile doit se tenir du 18 au 23 janvier dans un contexte sanitaire très incertain. Mais à l’heure où nous imprimons ces lignes, ça tient encore, alors parlons-en.

Repris il y a trois ans par une nouvelle équipe enthousiaste, le Maudit Festival (anciennement nommé Festival des films maudits) investit le cinéma Juliet Berto avec une sélection de métrages souvent méconnus, datant pour la plupart du siècle dernier, et qui ont en commun d’évoquer le rêve, le cauchemar ou les deux en même temps. « On a commencé à travailler sur cette programmation pendant le premier confinement, un moment très particulier durant lequel le cinéma a été un véritable moteur pour nous, une source d’évasion qui nous permettait de continuer à rêver. Alors cette thématique de l’onirisme s’est naturellement imposée », raconte Sarah Onave, l’une des programmatrices. « À travers cette sélection, nous défendons un cinéma à la marge d’une certaine cinéphilie bien-pensante avec, par exemple, des films de genre qui ne sont pas considérés à leur juste valeur parce que ce sont des films de genre. »

Émotions fortes

L’équipe du festival a également à cœur de faire découvrir un cinéma qui ne laisse pas indifférent, qui suscite à coup sûr de vives réactions et des émotions fortes au public. Très emblématique de ce parti pris, The Brig de Jonas Mekas se déroule dans un camp de Marines où des prisonniers se prennent des ordres oppressants et absurdes en plein visage dès le réveil, « une expérience extrême », prévient Sarah. À l’inverse, L’Étang du démon de Masahiro Shinoda – resté invisible pendant plus de 40 ans et projeté pour la première fois à Grenoble – explore l’imaginaire japonais lié au surnaturel et se présente comme un conte enchanteur et lumineux. À noter également, la séance jeune public à Mon Ciné avec Le Baron de Crac par Karel Zeman. Pas tous les jours qu’on peut emmener ses enfants voir un vieux film tchécoslovaque sur grand écran.

Le Maudit Festival du 18 au 23 janvier au cinéma Juliet Berto, au Ciel (Grenoble) et à Mon Ciné (Saint-Martin-d’Hères), de 3, 50€ à 6, 50€

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 9 mai 2022 Déjà en terrain conquis lorsqu’on entend pâtes fraîches fabriquées sur place, alors imaginez quand ce savoir-faire est offert en continu à la vue d’une clientèle (...)
Vendredi 22 avril 2022 Installées sur le glacis du fort de la Bastille, face à Belledonne, quatre petites cabanes conçues par des étudiants en architecture doivent permettre au public néophyte d’expérimenter le bivouac en montagne. Du 2 mai au 2 octobre, des gardiens se...
Vendredi 22 avril 2022 La Cinémathèque de Grenoble propose une visite guidée passionnante sur les traces des anciennes salles obscures du centre-ville. Place Grenette, avenue Alsace-Lorraine, rue de Palanka… une petite promenade instructive mêlée d’anecdotes amusantes.
Lundi 11 avril 2022 Alors que quelques-unes de ses œuvres de jeunesse bénéficient actuellement d’une ressortie dans des copies restaurées en 4K grâce au travail toujours (...)
Mardi 12 avril 2022 Les personnes sont les mêmes, mais les statuts changent. Au lieu d’être exploitée en délégation de service public par l’association MixLab, la Belle Électrique sera gérée par une SCIC (Société coopérative d’intérêt collectif), Musiques Actuelles...
Mardi 12 avril 2022 Le Midi / Minuit propose une soirée électorale plutôt originale pour le second tour de la présidentielle. Un cabaret drag agrémenté de petits fours et de Prosecco, histoire de rire un bon coup, quel que soit le résultat…
Lundi 4 avril 2022 Travailleurs, forces de l’ordre, fêtards, établissements culturels et festifs, riverains… Lundi 21 mars, des dizaines d’acteurs de la nuit étaient réunis en mairie pour entendre le résultat de six mois d’enquête sur la nuit à Grenoble.
Lundi 28 mars 2022 Ce n’est pas tous les jours que la collection permanente du musée de Grenoble s’enrichit d’une œuvre nouvelle. En l’occurrence, un tableau du XVIIe siècle, signé du trop méconnu Reynaud Levieux, qui a bénéficié pour l’occasion d’un travail...
Lundi 28 mars 2022 La nature comme vous l’avez rarement vue au cinéma : le Pathé Chavant consacre une soirée aux deux derniers documentaires de Cyril Barbançon, "Ouragan" et "Neige". Des films courts présentés en 3D, qui seront suivis d’un échange avec des...
Lundi 14 mars 2022 C’est inédit, une aire de bivouac ouvre bientôt sur l’esplanade au-dessus du fort de la Bastille. Ce projet expérimental est un maillon important du programme concrétisant la distinction Grenoble Capitale Verte de l’Europe 2022. Le site le plus...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter