​Juliet, l'inoubliable discrète

Icône / De toutes les idoles féminines de la Nouvelle Vague, elle est celle dont l’aura a toujours été accompagnée d’un mystère aussi paradoxal qu’insondable ; celle aussi qu’une mort prématurée aura vitrifiée dans ses légendes précoces et successives, à l’aube de nouvelles gloires prometteuses. Juliet Berto (1947-1990) est à l’honneur à la Cinémathèque de Grenoble.

« Sur les vieux écrans de 68/Vous étiez Chinoise mangeuse de frites/Ferdinand Godard vous avait alpaguée/De l'autre côté du miroir d'un café… » Six ans après La Chinoise, film prophétique des événements de Mai-68 pour toute une génération de baby-boomers, Yves Simon dédie à une jeune comédienne de 26 printemps rien moins que la chanson-titre de son album, Au pays des merveilles de Juliet. C’est dire son aura. Imagine-t-on aujourd’hui une comédienne française de cet âge bénéficier d’une pareille dédicace ? Ne cherchez pas : il n’y en a pas.

à lire aussi : "Neige" : nuits intranquilles Boulevard de Clichy

Née sous le nom d’Annie Jamet dans une famille ouvrière de Grenoble, celle qui s’est rebaptisée Juliet et a pris le patronyme de son premier époux, le comédien Michel Berto, a rapidement fait son chemin. Surfant le premier ressac de la Nouvelle Vague, elle croise Jean-Luc Godard dès 1963, qui détecte une personnalité atypique derrière son mystérieux minois : un regard recru, une lippe grave ainsi qu’un timbre de voix démentant la rondeur encore poupine du visage. Et cette sophistication à la fois élégante et décalée qui fait d’elle une petite sœur putative de Jeanne Moreau ou de Delphine Seyrig, à mille lieues des jeunes premières BCBG à la Deneuve ou Romy Schneider illuminant l’époque de leur blondeur ingénue.

Deux ou trois choses que je sais d’elle, La Chinoise, Week-end, Le Gai Savoir, Vladimir et Rosa… De 1966 à 1969, Godard trouve en elle une sorte de “modèle“ au sens bressonien du terme, d’incarnation de l’époque, de répondant à Jean-Pierre Léaud, voire de silhouette féminine nécessaire pour installer la continuité de sa musique lorsque les avant-postes sont occupés par des têtes d’affiche. En parallèle, après un rôle fantastique de vampire contemporain pour Claude Miller (Juliet dans Paris, 1967), Juliet enchaîne dix films entre 1968 et 1969 chez notamment Marcel Camus, Francis Leroi, Jean-Daniel Verhaeghe, Marin Karmitz (futur producteur et exploitant, alors réalisateur révolutionnaire) avant d’atterrir dans la troupe de Jacques Rivette. Ce nouveau Pygmalion va, après Godard, lui donner l’occasion de prendre un nouvel élan… à 23 ans.

Derrière la caméra

Chez Rivette, l’écriture est un jeu collectif volontiers ouvert aux comédiennes et comédiens. Une discipline qui ravit la jeune actrice, intégrée dans le film monstre-chorale Out 1 : Noli me tangere (1970) auprès de Léaud, Bulle Ogier et même d’un certain Jean-François Stévenin — l’assistant-réalisateur qu’elle convainc par son énergie de passer de l’autre côté de la caméra. Elle retrouvera Rivette à deux reprises, pour des manières de contes modernes : jouant la Céline de Céline et Julie vont en bateau (1974) et Leni dans Duelle (1976). Si sa carrière ne connaît pas le moindre ralentissement, lui donnant l’occasion de multiplier les expériences au théâtre, à la télévision (notamment face à Simone Signoret dans la série Madame le juge), le cinéma malgré de fameuses rencontres — Glauber Rocha, Robert Kramer, Losey, Tanner… — ou des films grand public — avec Claude Berri, Christian de Chalonge — ne lui offre pas ou plus ce qu’elle attend. Elle arbore désormais une petite trentaine magnétique, des cheveux ondulés et des tenues Agnès b. ; on suppose qu’elle regarde avec intérêt ce qui se trame dans les mouvements cold wave et novö — le début des années Lang sera bientôt, dans un joyeux melting-“potes“, le catalyseur d’une Movida à la française, hélas de courte durée…

Prescience de la fugacité des choses ? Juliet se hâte de franchir le pas, s’attelant à la réalisation d’un premier long (après l’expérience d’un court en 1974, Babar Basses’mother) : ce sera Neige (1981), co-signé avec son compagnon Jean-Henri Roger. Jean-François Stévenin, qui peu avant a réalisé Passe-Montagne, est de l’aventure : entre deux portes, il a accepté ce qu’il pense être une panouille avant de découvrir qu’il tient l’un des rôles principaux. Le premier jour sur le plateau, il note des flottements dans l’équipe technique, susceptibles de fragiliser une production à l’économie précaire. Alors, quand son amie lui demande ses impressions, il n’hésite pas à lui confier ses observations. Juliet Berto encaisse et arbitre : en deux jours, elle opère les changements indispensables à l’avènement de son film. Lauréat du Prix du jeune cinéma à Cannes, Neige est suivi par un autre polar, Cap Canaille (1982) puis par Havre (1986), « conte et beau cauchemar » selon elle. Elle publie également un récit autobiographique cru, La Fille aux talons d’argile. Le temps presse, le temps file. En 1990, elle succombe à un cancer, laissant outre une œuvre immense, le souvenir de sa lumière chez ceux qui l’on côtoyée. Et une salle de cinéma à son nom à Grenoble…

Neige, jeudi 6 janvier à 20h, salle Juliet-Berto, Grenoble

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 9 mai 2022 Déjà en terrain conquis lorsqu’on entend pâtes fraîches fabriquées sur place, alors imaginez quand ce savoir-faire est offert en continu à la vue d’une clientèle (...)
Vendredi 22 avril 2022 Installées sur le glacis du fort de la Bastille, face à Belledonne, quatre petites cabanes conçues par des étudiants en architecture doivent permettre au public néophyte d’expérimenter le bivouac en montagne. Du 2 mai au 2 octobre, des gardiens se...
Vendredi 22 avril 2022 La Cinémathèque de Grenoble propose une visite guidée passionnante sur les traces des anciennes salles obscures du centre-ville. Place Grenette, avenue Alsace-Lorraine, rue de Palanka… une petite promenade instructive mêlée d’anecdotes amusantes.
Lundi 11 avril 2022 Alors que quelques-unes de ses œuvres de jeunesse bénéficient actuellement d’une ressortie dans des copies restaurées en 4K grâce au travail toujours (...)
Mardi 12 avril 2022 Les personnes sont les mêmes, mais les statuts changent. Au lieu d’être exploitée en délégation de service public par l’association MixLab, la Belle Électrique sera gérée par une SCIC (Société coopérative d’intérêt collectif), Musiques Actuelles...
Mardi 12 avril 2022 Le Midi / Minuit propose une soirée électorale plutôt originale pour le second tour de la présidentielle. Un cabaret drag agrémenté de petits fours et de Prosecco, histoire de rire un bon coup, quel que soit le résultat…
Lundi 4 avril 2022 Travailleurs, forces de l’ordre, fêtards, établissements culturels et festifs, riverains… Lundi 21 mars, des dizaines d’acteurs de la nuit étaient réunis en mairie pour entendre le résultat de six mois d’enquête sur la nuit à Grenoble.
Lundi 28 mars 2022 Ce n’est pas tous les jours que la collection permanente du musée de Grenoble s’enrichit d’une œuvre nouvelle. En l’occurrence, un tableau du XVIIe siècle, signé du trop méconnu Reynaud Levieux, qui a bénéficié pour l’occasion d’un travail...
Lundi 28 mars 2022 La nature comme vous l’avez rarement vue au cinéma : le Pathé Chavant consacre une soirée aux deux derniers documentaires de Cyril Barbançon, "Ouragan" et "Neige". Des films courts présentés en 3D, qui seront suivis d’un échange avec des...
Lundi 14 mars 2022 C’est inédit, une aire de bivouac ouvre bientôt sur l’esplanade au-dessus du fort de la Bastille. Ce projet expérimental est un maillon important du programme concrétisant la distinction Grenoble Capitale Verte de l’Europe 2022. Le site le plus...
Lundi 14 mars 2022 À l’occasion de son passage à la Bobine le 19 mars dans le cadre du Mois décolonial de Grenoble, on a filé un coup de fil à Rocé pour discuter de ses différents projets mais également de son rapport à l’Histoire et de son intérêt pour les musiques...
Lundi 14 mars 2022 Il faut monter 33 fois la Bastille pour équivaloir au sommet de l'Everest. Certains vont s'y atteler, ce week-end.
Lundi 14 mars 2022 À Bois Barbu, dans le Vercors, glissent les fondeurs dans une insouciance toute vacancière, mais à quelques encablures, le village en ruines de Valchevrière ramène à un passé plus sombre où des gamins de 18 ans sacrifiaient leur vie face aux troupes...
Mercredi 9 mars 2022 Événement à la Belle avec la venue du commandant en chef de feu Sonic Youth, qui depuis la séparation du groupe phare de l'indie rock américain multiplie les saillies solo comme pour mieux combler et dérouter ses fans éplorés.
Lundi 14 mars 2022 Ne vous fiez pas au nom de cette enseigne, ni à la relative nonchalance de ceux qui la font tourner. Le Trankilou est une affaire qui marche et Samuel, (...)
Mardi 1 mars 2022 Dans le cadre de son luxuriant cycle "L’invitation au voyage", la cinémathèque de Grenoble propose de découvrir deux perles rares amplement passées inaperçues à leur sortie : "Les Naufragés de l’île de la Tortue" de Jacques Rozier, et...
Mardi 1 mars 2022 Pourquoi notre cerveau aime – chez les gens normalement constitués – le riff d’intro de "Whole Lotta Love", mais déteste le bruit du marteau-piqueur ? L’effet de la musique sur nos ciboulots est le thème de la Semaine du cerveau,...
Mardi 15 février 2022 Une esquisse très graphique sur le mur, une dose outrecuidante d’orange, une petite pile de magazines à disposition, un rideau dans l’esprit seventies (...)
Lundi 14 février 2022 Inutile de dire qu'on profitera des éclaircies pour apprécier l'environnement naturel de Grenoble. Quelques idées d'activités gratuites à pratiquer en montagne : y a pas que le ski !  
Mercredi 9 février 2022 Froissé, plié, enroulé, déchiré, cartonné… Le papier se décline sous toutes ses formes dans Peau de papier, un spectacle jeune public (dès 5 ans) imaginé par le Colectivo Terrón.
Mardi 15 février 2022 Il ne faudra pas prolonger le before outre mesure ces soirs-là sous peine de se faire refouler fermement à l’entrée. Pour sa réouverture (pardon, sa (...)
Lundi 7 février 2022 La mairie de Grenoble rebat les cartes de la Belle Electrique et la Clé de Sol, deux équipements qu’elle compte mettre à disposition d’un gestionnaire non plus via une délégation de service public, mais via une convention d’occupation du domaine...
Mardi 15 février 2022 À l’âge de 5 ans, Mathieu Renouard avait déjà pris sa décision : plus tard, il serait cuisinier. « Quand on allait au restaurant avec mes parents, (...)
Lundi 31 janvier 2022 À ses débuts en janvier 2021, la Centrale jardinerie était un site internet offrant une jolie proposition végétale consultable en un clic. À défaut d’avoir un (...)
Lundi 31 janvier 2022 Les épisodes du nouveau podcast "Le camp de base" sont en passe d’être diffusés partout, à compter du 7 février. Le Petit Bulletin vous parle de cette production indépendante, imaginée par une passionnée de son et de montagne.
Lundi 31 janvier 2022 Nouvelle agora et décor à couper le souffle : Emmanuel Meirieu adapte Les Naufragés de Patrick Declerck qui a écouté, soigné, pansé les clochards que la société efface. Spectacle hors normes.
Mardi 18 janvier 2022 L’association Retour de Scène a annoncé la programmation de son festival Magic Bus 2022. Après l’hiver et le grand froid, cette 21e édition du festival de musiques actuelles en plein air promet un dégel exaltant ! De retour sur le site de...
Mardi 18 janvier 2022 Si la marque Belle de Jupe est née en 2018, elle n’est grenobloise que depuis un an : « De Paris, j’ai décidé de revenir dans ma région (...)
Mardi 4 janvier 2022 À l’occasion du bicentenaire du déchiffrement des hiéroglyphes, l’égyptologue Karine Madrigal donne une conférence le 17 janvier à l’auditorium du musée de Grenoble. Le public grenoblois sera mis au parfum des récentes découvertes issues du fonds...
Mardi 4 janvier 2022 Quand on rentre dans un restaurant de fondues et raclettes, il faut s’attendre à supporter la décoration folklorique de rigueur : nappes ou rideaux (...)
Mardi 4 janvier 2022 On peut aimer l’esprit de Noël et être fatigué des recettes fantaisistes de tante Suze, qui pousse toujours le bouchon un peu (...)
Mardi 4 janvier 2022 Habitué à coller ses œuvres dans les rues, l’artiste Cobie Cobz expose ses affiches aux messages surprenants à la galerie SpaceJunk. Il se questionne (...)
Mardi 4 janvier 2022 S’il y a une discipline qu’on ne s’attendait pas à voir débarquer massivement dans les stations, c’est bien le ski de randonnée. À tel point que l’agence Isère Attractivité a dû impulser une politique de structuration de l’activité. Pour des...
Mardi 4 janvier 2022 Si vous êtes âgés de 13 à 26 ans, et que vous avez envie de développer vos talents d’orateur ou oratrice, le dispositif Emergences piloté par la ville de (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter