Vive la récup'

Edito / L'édito du n°1184.

Pour être francs, on n’est pas spécialement fans de l’œuvre. Le dessin de Goin graffé (il y a des mois) sur un mur privé de la rue Hébert a fait parler de lui ces jours-ci. Il représente une femme portant un voile à rayures bleues, sur lequel est épinglée l’étoile jaune de David (sauf qu’elle se compose de deux carrés au lieu de deux triangles, on ignore si c’est délibéré), barrée du mot "muslim". La récupération facile du symbole ultrasensible qu’est l’étoile jaune pour dénoncer toutes sortes d’oppressions réelles ou supposées (on l’a même vue dans les manifs antivax… ça ose tout), est un peu trop récurrente, tout comme la polémique assurée qui suit. D’évidence, le sort actuel des musulmans ne peut être comparé ni de près ni de loin à la traque et à l’extermination des juifs dans les années 30 et 40. Maintenant, Goin se saisit de ce symbole non pas pour minimiser la Shoah, mais pour dénoncer l’islamophobie rampante de notre société. De moins en moins rampante d’ailleurs : Serge Klarsfeld lui-même disait à Mediapart il y a quelques jours : « Zemmour parle des musulmans comme on parlait des juifs à l’époque. » Là-dessus, le droitier Wauquiez, prompt à distribuer les bons et mauvais points culturels, a suspendu jusqu’à nouvel ordre la subvention de la Région au Street Art Fest de Grenoble (soit 18000 euros). Qui n’a pourtant pas grand-chose à voir avec toute cette histoire. Récupération, quand tu nous tiens…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 18 mars 2022 « S’il vous plaît, parlez de nous. » C’est par ces mots que le Ballet de Saint-Pétersbourg, conclut son mail. En tournée en France jusqu’en avril, (...)
Mardi 1 mars 2022 L'édito du n°1186 du 2 mars 2022.
Mardi 15 février 2022 L'édito du n°1185 du 16 février 2022.
Lundi 25 octobre 2021 Le festival de street art Peinture Fraîche, co-organisé par Le Petit Bulletin et l'association Troi3, est prolongé d'une semaine : l'exposition de la Halle Debourg, dans le 7e arrondissement de Lyon, sera ainsi visible jusqu'au dimanche 7 novembre...
Mardi 19 octobre 2021 Les street-artistes seraient flattés que la ville de Grenoble ait décidé de conserver leur fresque de 2015 représentant un lion. La mairie n'a pas été en mesure de nous répondre à ce sujet, laissant en suspens la rumeur d'une récupération partielle...
Vendredi 11 juin 2021 Pour les Grenoblois, l’arrivée des beaux jours s’accompagne du traditionnel Street Art Fest Grenoble-Alpes dont l’équipe organisatrice semble avoir préféré (...)
Vendredi 8 janvier 2021 Cinq étudiants et futurs travailleurs sociaux se mobilisent pour permettre à des personnes cérébrolésées de participer à "Graff de l'espoir", un programme culturel lié au street art dans et autour de Grenoble. Un projet solidaire encore en...
Lundi 18 mai 2020 Malgré la crise sanitaire, l’équipe du Street Art Fest Grenoble-Alpes a décidé de maintenir l’événement qui, depuis six ans, accompagne l’arrivée de l’été. Jérôme Catz, son fondateur, nous dévoile quelques informations sur la forme que prendra cette...
Mardi 4 juin 2019 Depuis 2015, le Grenoble Street Art Fest, devenu du fait de son expansion le Street Art Fest Grenoble Alpes, modifie l’ADN de l’agglomération en demandant à des artistes de réaliser des fresques ici et là. Et promeut pendant un mois le street art...
Mardi 4 septembre 2018 Pour sa quatrième édition, le festival berjallien Les Belles journées a misé sur de jeunes étoiles montantes sous l'égide de son nouveau programmateur, le madré Victor Bosch. De quoi prolonger l'été un peu plus longtemps en attendant la rentrée...
Mardi 29 mai 2018 Quatrième édition déjà pour le Grenoble Street Art Fest, que son boss Jérôme Catz (le fondateur du centre d’art Spacejunk) présente comme le plus grand d’Europe sur le sujet – rien que ça, oui. Avec toujours l’idée de faire de la ville un musée à...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter