Bernadette, des cordes aux faders

Interview / Après s’être taillée une belle réputation à Grenoble, Bernadette (Chloé de son vrai nom) s’est imposée en France. D’abord harpiste, elle prend rapidement la voie des musiques électroniques et mixe avec Palms Trax ou DJ Stingray. Accro aux sonorités house, Bernadette se joue des co(r)des et ajoute, au gré de ses envies, des touches de funk, de disco, d’afrobeat et d’acid-house. À l’initiative du collectif Move ur Gambettes, qui milite pour une meilleure représentativité des femmes, elle entre en résidence au Sucre, à Lyon.

Vous débutez une résidence au Sucre cette année ?
L'objectif, c'est de faire trois dates au Sucre et d'inviter des artistes que je souhaite mettre en avant, faire jouer des filles que j'ai formées… J'aimerais aussi travailler à ce que Move ur Gambettes devienne un label.

La transmission semble être aussi importante pour vous que l'évolution de votre propre pratique artistique ?
Ce n'était pas réfléchi. Je n'avais pas de compétences particulières, mais j'ai commencé à jouer avec des filles car je voulais des copines pour mixer ! Je leur ai proposé de venir s'entraîner à jouer avec moi, qu'on se montre mutuellement ce que l'on avait appris. Ça m'a énormément plu. Pendant le confinement, j'ai voulu le faire à plus grande échelle. J'avais du temps libre, c'était l'occasion de continuer à pratiquer et parler musique. En voyant leurs réactions, leur évolution, en constatant que j'évoluais en même temps, ça m'a vraiment rendue fière. Je me dit : « bordel, je fais de la musique mais j'apporte un truc aussi ! ». J'ai lancé des mouvements, des idées auprès d'autres femmes, j'ai eu un impact positif sur la scène et c'est une de mes plus grandes fiertés. Même s'il y a encore beaucoup de choses à faire changer, ça donne espoir.

Vous donnez des cours, mais vous avez aussi la casquette de l'étudiante ?
Oui ! Je prends des cours car je veux approfondir la partie production. C'est bien d'apprendre seule mais c'est important de pouvoir rencontrer des intervenants, voir d'autres méthodes… C'est motivant. J'ai sorti mon deuxième son et là, je travaille sur un EP.

Quelle sera la couleur de cet EP ?
C'est parti d'un projet que je fais en coproduction avec le Cabaret Aléatoire à Marseille. Il a pour but de représenter un panel de mes facettes éclectiques. Je travaille parallèlement à un live, avec ma harpe électrique. C'est une création sonore de A à Z, on la crée en même temps que l'EP. Le live tourne autour de la harpe, l'EP un peu moins. Il sera prêt mi-septembre.

Vous avez de nombreuses facettes. Quelles sont-elles ?
Globalement : un côté house, disco, italo disco, quelque chose de chaleureux, très dense. Et une facette plus electro, breakbeat, jungle, très saccadée, plus mécanique, voire un peu détonante. Et trance, avec un rythme très droit, très rapide. Récemment, j'ai fait un livestream dans un couvent, sans public. Ça permet de se détacher de la pression de la foule, qui a besoin de dépenser de l'énergie, de danser. Je me suis sentie très libre dans l'expression, j'ai testé des trucs.

Quelle influence a la harpe dans votre pratique musicale ?
J'en faisais tous les jours, puis je l'ai mise de côté après le bac. Je suis partie faire mes études à Toulouse et c'est devenu un loisir, jusqu'à ce que je me remette à mixer. Il y a trois ans, je me suis dit : « vas-y, prends ta harpe et essaye de jouer sur tes sets ». Avant, je pratiquais du classique, du baroque… Là, c'est carrément de la recherche, emmener cet instrument vers une pratique de musique électronique.

Une date qui vous a marquée ?
Je me suis pris une énorme good vibe au Sucre avec Kink. Le public était incroyable, il y avait une osmose, et Kink… voilà quoi. Ça me parait irréel maintenant.

Vous faites quoi quand vous ne jouez pas ?
Là, j'ai une vie de mamie, j'en profite car ça va vite reprendre fort. Je bosse sur les différents projets : la résidence au Sucre, le label, les formations… Je travaille sur une musique de film pour la BO d'un court-métrage de cinq minutes. C'est tout nouveau pour moi.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 14 mars 2022 Alors qu’elle aurait pu rouvrir son restaurant Athanor fin mai 2021, Sonia a décidé de laisser le rideau fermé. À la place, la Grenobloise ouvre un glacier (...)
Lundi 29 novembre 2021 Du 8 au 11 décembre, la Fête des Lumières version élus EÉLV ressemblera aux précédentes avec les mêmes sites éclairés. Mais elle renouvelle en revanche grandement les artistes conviés pour plus de proximité et s'adresse aux petits dans le parc...
Lundi 25 octobre 2021 Le festival de street art Peinture Fraîche, co-organisé par Le Petit Bulletin et l'association Troi3, est prolongé d'une semaine : l'exposition de la Halle Debourg, dans le 7e arrondissement de Lyon, sera ainsi visible jusqu'au dimanche 7 novembre...
Mardi 5 octobre 2021 Lancé l’an passé par les associations Résonance et Move Ur Gambettes pour promouvoir le deejaying au féminin sur la métropole grenobloise, Sister Act est un (...)
Mardi 21 septembre 2021 Retour sur le plateau pour le Ballet de l’Opéra de Lyon qui reprend deux classiques (de Mats Ek et Keersmaeker) et fait entrer à son répertoire le déroutant et silencieux N.N.N.N. de William Forsythe.
Mardi 13 février 2018 Pour sa deuxième édition, le Petit Bulletin Festival, organisé par nos confrères lyonnais, prendra ses quartiers aux Subsistances les 27, 28 et 29 avril prochains avec pas moins de sept artistes – Cascadeur, Alela Diane, Orchestra Baobab… Un...
Samedi 20 janvier 2018 Pour prouver la nocivité du sucre, le documentariste australien Damon Gameau s’est imposé le régime moyen de ses compatriotes et a observé les résultats sur son organisme. Une plongée terrifiante dans nos assiettes donnant envie de gourmander...
Mardi 21 juin 2016 Si, d'ici le 30 juillet,  des grands noms fouleront la scène de l’amphithéâtre lyonnais (Michel Polnareff, les Pixies, Christophe, The Last Shadow Puppets…), d’autres sans doute un peu moins connus – mais tout aussi passionnants – seront...
Lundi 2 mai 2016 Si les amateurs de musiques électroniques ont de quoi faire à Grenoble avec pas mal de soirées dans différents lieux, rien ne peut néanmoins rivaliser avec (...)
Lundi 21 mars 2016 Virtuose aux talents multiples comme New York en a produit de bien beaux ces derniers temps, compositeur — au sens classique du terme — songwriter, storyteller, Gabriel Kahane est surtout un génie, d'une grande humilité, de la variation sur un même...
Mercredi 3 février 2016 Le festival lyonnais dévoile l'intégralité de sa programmation : moins de techno, plus de concerts et une large ouverture vers l'hémisphère Sud pour cette quatorzième édition. Rendez-vous du 4 au 8 mai, à Lyon donc.
Mardi 26 janvier 2016 Le pari de transposer "Vingt mille lieues sous les mers" sur un plateau de théâtre était osé. Si la partie musicale, assurée par les Percussions Claviers de Lyon, est impeccable, le reste manque de chair et de mouvement.
Mardi 12 janvier 2016 Événement : cette semaine, le metteur en scène italien Romeo Castellucci, véritable star du théâtre européen depuis plus de vingt ans, débarque à la MC2 avec "Orestie (une comédie organique ?)", relecture du mythe d’Oreste et des codes de la...
Mercredi 25 novembre 2015 Du rimmel a coulé sous les ponts depuis la dernière véritable tournée européenne de The Cure. C'était en 2008 et, depuis, le groupe s'est contenté de quelques dates (...)
Mercredi 25 mars 2015 Patti Smith, Björk, Christine & the Queens, Ben Harper, Joan Baez, Selah Sue, le clan Chédid, Moriarty, Charlie Winston, Iggy Pop, Robert Plant... : ce ne sont pas les valeurs sures qui manquent cette année.
Lundi 9 décembre 2013 Après un premier passage remarqué fin octobre au Centre d’art Bastille, qui avait permis au public grenoblois de découvrir Mount Analogue, Poperttelli, (...)
Lundi 9 septembre 2013 Aventure musicale et artistique innovante et provocatrice, les mixtapes de Jean Booty font l’objet d’une exposition à la galerie Showcase. L’occasion rêvée de faire le point sur ce projet culotté, qui interroge avec humour les notions d’exotisme, de...
Jeudi 5 septembre 2013 Pour la rentrée classique, le Petit Bulletin vous propose un premier tour d'horizon sélectif des grandes formations programmées dans vos salles d'octobre à décembre. Régis le Ruyet
Lundi 25 mars 2013 Pour certains, le début du printemps coïncide avec la floraison des crocus et le réveil des hérissons. Pour d'autres, elle s'incarne dans un bouillonnement (...)
Lundi 26 mars 2012 Et voici la programmation complète (ou presque, tant elle est riche) des Nuits de Fourvière 2012 ! Certains événements étaient déjà connus, mais s’y ajoutent (...)
Mercredi 29 février 2012 Après avoir dévoilé il y a un mois sa nouvelle programmation diurne et des événements spéciaux de premiers choix, Nuits Sonores annonce enfin le plat de (...)
Vendredi 6 janvier 2012 La dernière fois que l’on avait pu découvrir une œuvre de William Forsythe à Grenoble, c’était en juin 2010 à la MC2 : le Ballet Royal de Flandres reprenait (...)
Vendredi 25 novembre 2011 de Jean Sagols (Fr, 1h49) avec Katia Miran, Michel Aumont, Francis Huster…
Jeudi 17 novembre 2011 D’Olivier Marchal (Fr, 1h40) avec Gérard Lanvin, Tchéky Karyo, Daniel Duval…
Mardi 11 janvier 2011 Le 4 février, il ne faudra pas louper à la Source de Fontaine le concert très attendu d’Elliott Murphy, songwriter rock’n’blues à la générosité scénique rare et (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter