Se reproduire ou non, telle est la question

Écologie / "Faut-il arrêter de faire des enfants pour sauver la planète ?" C’est la question-titre du livre d’Emmanuel Pont, sorti il y a une dizaine de jours aux éditions Payot. Il en débattra avec les Grenoblois le 8 mars.

Est-ce une voie marginale qui fait seulement parler d’elle, ou une vraie tendance de fond ? Ce que les Américains ont baptisé le Gink ("Green inclinations, no kid") apparaît comme l’engagement écologique ultime : ne pas faire d’enfant pour préserver la planète. Les témoignages de femmes et d’hommes, souvent jeunes, qui procèdent (ou souhaitent le faire) à une stérilisation définitive, comme pour affirmer ce choix au-delà d’un contraceptif réversible, se multiplient. En premier lieu celui de Sereb, un Grenoblois de 31 ans, qui s’était fait remarquer en 2019 en répondant au journaliste Hugo Clément pour Konbini. Sereb a justement travaillé de concert avec Emmanuel Pont, l’auteur du livre Faut-il arrêter de faire des enfants pour sauver la planète ? (Payot, 2022).

Ça ou le végétarisme…

« Arte avait organisé un gros sondage participatif sur le sujet, qui indiquait que 60% des gens considéraient que c’était un dilemme de faire des enfants dans ce monde de crise écologique », indique Emmanuel Pont, ingénieur de formation, qui planche sur la question des "Ginks" depuis plusieurs années. « Il y a deux questions : quel est le poids écologique d’un enfant, est-ce que j’ajoute un consommateur, un pollueur de plus ? Et le deuxième aspect, va-t-il vivre un futur horrible que je ne lui souhaite pas ? » C’est la seconde option qui avait décidé Sereb à la vasectomie, car les deux hommes sont d’accord pour réfuter les « chiffres gigantesques qui circulent. Selon des calculs plus raisonnables, renoncer à avoir un enfant, écologiquement, ça revient au même ordre de grandeur que de devenir végétarien », résume Emmanuel Pont. La démographie, souvent agitée comme responsable numéro 1 des maux de l’environnement (coucou, Thanos), ne peut être traitée distinctement de tout le reste. D’autant que ce sujet amène des débats politiques difficilement acceptables au niveau éthique… De surcroît, philosophiquement, n’est-il pas un peu simpliste de réduire l’individu à un seul poids sur le climat ? « C’est effectivement une perspective un peu réductrice. Les individus ne sont pas que des consommateurs, ils ont un autre impact sur le monde, ils peuvent faire le bien... Tout cela dépend très largement de la manière dont on vit, de nos systèmes politiques, plus que de la démographie. Et actuellement, les gens qui renoncent à avoir un enfant – 5% selon les dernières estimations , c’est beaucoup plus pour des raisons économiques qu’écologiques. » Entre les femmes critiquées car elles n’ont pas de désir personnel de maternité, les familles nombreuses culpabilisées, et ceux qui affirment ne pas vouloir d’enfant pour protéger la planète, la conclusion est la suivante : faites bien comme vous voulez ! Et si la question vous taraude, vous pourrez en référer au livre nuancé d’Emmanuel Pont…

Café Collaps avec Emmanuel Pont dédicace et conférence-débat "La tentation du biologisme et de l'équationnisme dans la pensée écologiste", au café La Table Ronde, mardi 8 mars de 18h30 à 21h. Entrée libre

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Connaître...

Vendredi 22 avril 2022 La Cinémathèque de Grenoble propose une visite guidée passionnante sur les traces des anciennes salles obscures du centre-ville. Place Grenette, avenue Alsace-Lorraine, rue de Palanka… une petite promenade instructive mêlée d’anecdotes amusantes.
Lundi 14 mars 2022 Revue de bande dessinée "bizarre", inspirée par le versant le plus expérimental du manga, Hikikomori est née de l’imagination de Gabriel Hernandez : « (...)
Mardi 1 mars 2022 Pourquoi notre cerveau aime – chez les gens normalement constitués – le riff d’intro de "Whole Lotta Love", mais déteste le bruit du marteau-piqueur ? L’effet de la musique sur nos ciboulots est le thème de la Semaine du cerveau,...
Mardi 1 mars 2022 Parmi les myriades d’associations qui font vivre le territoire grenoblois, il y en a certaines qui font plus particulièrement vibrer notre petit cœur (...)
Mardi 15 février 2022 Un enfant sage et débonnaire, fasciné par la couleur verte qui orne les coffres fabriqués par son père menuisier, fréquente assidûment une bande d’oiseaux dans (...)
Lundi 31 janvier 2022 Les épisodes du nouveau podcast "Le camp de base" sont en passe d’être diffusés partout, à compter du 7 février. Le Petit Bulletin vous parle de cette production indépendante, imaginée par une passionnée de son et de montagne.
Mardi 18 janvier 2022 Quatrième édition en vue pour Une Belle Saloperie, ce « festival qui n’en est pas vraiment un » dédié à l’avant-garde graphique et cinématographique. Au programme, une exposition, deux projections et une bonne dose d’irrévérence.
Mardi 18 janvier 2022 Avec Une sortie honorable, Éric Vuillard, prix Goncourt 2017 pour L'Ordre du jour, nous décrit les derniers mois de la guerre d'Indochine et les contorsions françaises pour en sortir sans perdre la face. Un nouveau récit réjouissant qui remet...
Mardi 18 janvier 2022 Charmer les lecteurs qui s’ignorent… C’est le propos des Nuits de la lecture, qui cumulent des dizaines d’événements dans les établissements scolaires, (...)
Mardi 4 janvier 2022 À l’occasion du bicentenaire du déchiffrement des hiéroglyphes, l’égyptologue Karine Madrigal donne une conférence le 17 janvier à l’auditorium du musée de Grenoble. Le public grenoblois sera mis au parfum des récentes découvertes issues du fonds...
Lundi 29 novembre 2021 Avec Le Jeune acteur 1, Riad Sattouf poursuit ses études adolescentes en BD avec le premier volet d'une biographie consacrée à l'acteur Vincent Lacoste, qu'il révéla au cinéma dans Les Beaux Gosses. Et en qui il semble avoir trouvé son Antoine...
Mardi 2 novembre 2021 La Bibliothèque d’étude et du patrimoine (BEP), rouverte au public il y a moins d’un an après des travaux de réhabilitation, se dévoile lors d’une visite spéciale le 13 novembre. L’occasion d’en savoir plus sur son architecture et les trésors...
Mardi 2 novembre 2021 Romancière à succès, Marie Darrieussecq publie un essai au titre clair comme de l’eau de roche : Pas Dormir. Qui n’a pas regardé avec effroi son réveil à 4h (...)
Mardi 19 octobre 2021 La librairie Les Modernes organise une rencontre lecture avec Anooradha Rughoonundun, comédienne et auteure du texte "Le Corps des vieux", et deux journalistes du magazine Panthère Première, qui consacre son dossier à "l’Esprit vieille". Le tout au...
Mardi 21 septembre 2021 Embouteillage de nouveautés sur les étagères des librairies. Comme chaque mois de septembre, 500 à 600 livres sont publiés plus ou moins simultanément. On est allés au Square pour obtenir les bons conseils du libraire.

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter