Biennale Design de Saint-Étienne : très intéressant, mais…

L'événement du 42 / Le thème : Bifurcations. La promesse : quatre mois de grande fête autour du design, à laquelle tous les Stéphanois pourraient prendre part. Les questions : la Biennale Design sera-t-elle accessible à tous les publics, suffisamment attrayante pour capter ceux qui préfèrent généralement ne pas y mettre les pieds, et assez étoffée pour assurer aux visiteurs d’en ressortir plus riches de connaissances ? Les réponses, au lendemain de la visite des expositions installées.

6 avril 2022, 10 heures : la 12e Biennale Internationale Design de Saint-Étienne est officiellement lancée. Au programme de ces quatre mois : des expos bien sûr, mais aussi des ateliers, des expériences, des rencontres, des conférences, des lectures, des tables rondes, des concerts, des performances, des projections… Ici nous ne détaillerons que ce que nous avons vu jusque-là : les 9 expositions actuellement installées entre les murs de la cité, dans le quartier Manufacture. Tour d'horizon de ce qu'on a trouvé chouette et de ce qui nous a un peu laissés sur notre faim.

Le propos

Le propos de cette Biennale est non seulement séduisant, mais comme le dit son sous-titre, essentiel. À l'ère post-covid (ou presque), qui ne serait pas tenté d'approuver un processus de bifurcation qui permettrait au monde de ne pas foncer droit dans le mur ? Facilitateur de changements, le design fait aujourd'hui partie des disciplines susceptibles de nous faire réfléchir à nos modes de vie et de consommation, mais aussi de nous apporter certaines solutions pour nous aider à transformer ces derniers sans (trop) en souffrir. Bifurquons, il est grand temps.

Les idées

Un appart dans lequel on enlève les deux tiers de la matière des objets, meubles ou sanitaires, pour voir s'ils peuvent fonctionner quand même, et observer ce que cela produit chez celui (celle, en l'occurrence) qui l’utilise. Des sapes et des chaussures stylées, durables, éthiques et profondément adaptées aux corps de ceux et celles qui les portent, sorties de la tête de designers textiles indépendants, ou travaillant pour de grandes marques industrielles.

Des idées en pagaille, nées sur le continent africain pour répondre à certains défis très localisés, mais dont on pourrait s'inspirer à l'échelle du monde tant elles ont à apporter. Une histoire de l’automobile prompte à nous interroger sur notre irrépressible besoin de nous mettre au volant. Des questionnements sur la maison d’hier, celle d’aujourd'hui et celle de demain. Des travaux d’étudiants en design ou en art, à observer sous l'angle de l’ingénierie, mais aussi des messages transmis aux autres générations…

Aucun doute : les idées pour demain sont là, elles sont pertinentes, elles sont parfois surprenantes, elles sont extrêmement bien vues, évidentes. Parfois elles questionnent, parfois, elles prêtent à sourire. Toutes ingénieuses, elles nous amènent à nous dire qu'il est sans doute urgent qu’elles deviennent la norme.

La matière

On en aurait voulu davantage. Ces 9 expositions mettent avant tout en évidence des idées et des concepts, et finalement assez peu de solutions matérialisées. On l'a dit juste au-dessus : ces idées et ces concepts sont vraiment intéressants… Mais on aurait voulu pouvoir s'immerger davantage et plonger physiquement dans ce que pourrait être le monde de demain. Toucher les matières, faire face à une foultitude d'objets et pourquoi pas les essayer… En bref, être beaucoup plus dans le concret. Ici, on lit beaucoup, on regarde beaucoup de photos, quelques vidéos. Au mieux, on observe des objets (souvent sous verre)… Mais on n'essaie rien, ou si peu.

On aurait rêvé de pouvoir faire un tour à bord de l’automobile non-standard, produite en circuit court par le constructeur malgache Karenjy, s’immerger dans une reproduction à l’échelle de ce qui pourrait devenir La Grande Muraille Verte traversant le continent africain de Djibouti à Dakar, manger dans une assiette dont on a supprimé les deux tiers, ou encore, teindre nous-mêmes du fil ou de la laine avec le dispositif SpirulWheel qui utilise la spiruline comme colorant. Pas qu'on ait eu à tout prix envie de jouer… Mais on ne peut pas s'empêcher de se dire que l'expérience est le meilleur outil de questionnement et d'apprentissage.

L'accessibilité

Voilà qui découle directement du point précédent. Beaucoup de lecture, beaucoup de concepts. Si intéressants – essentiels – soient-ils, s’adressent-ils à tous les publics ? À ceux qui ont une sensibilité à l’art, à ceux qui ont des notions de sociologie, de design, à ceux qui se questionnent déjà sur l'environnement, le monde du vivant, à ceux qui sont renseignés, avertis, sur ce qu'ils s'apprêtent à explorer au cours de leur visite : certainement.

Nos conseils, pour ceux qui n'aiment pas forcément lire, ou qui ne souhaitent pas préparer de trop leur venue : opter pour une formule de visite guidée, pour éviter la déambulation de bâtiment en bâtiment, dans l’attente qu’une expo, un concept ou un objet les chope "au passage". Pour ce faire cependant, il faudra ajouter 5€ au prix du pass à 12€, (10 en réduit) soit 17€ au total pour visiter les expos de la cité… Montant qui, là aussi, renvoie directement à la question du "tout public", et ce même si le pass en question donne accès à toutes les autres expos du territoire en lien avec l’événement.
Autre moyen de profiter de la Biennale : s'inscrire à un atelier. Ils seront très nombreux durant ces quatre mois, auront pour objet des thématiques très différentes, permettront aux visiteurs d'être dans le faire et de vivre une expérience… Et beaucoup sont gratuits. (À choisir parmi la programmation disponible en ligne).

Un avis bilan ?

La thématique vaut le coup, cette fois-ci, c’est une certitude. On nous parle de notre futur et, d'une certaine manière, on nous donne de quoi retrouver de l’espoir. Mais, à l'image de ce que sans doute notre planète attend aujourd'hui de nous, on nous demande un important effort. Sommes-nous prêts pour cela? C'est toute la question...

Biennale Internationale Design, expositions jusqu'au 31 juillet à la cité du Design de Saint-Étienne

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Escapades...

Vendredi 22 avril 2022 Remis en service l’année dernière, le petit train de La Mure vient d’ouvrir sa saison 2022. Comme on est curieux, on est allé voir si ça valait le coup et on en a profité pour visiter la Mine Image.
Vendredi 15 avril 2022 Organisé avec les éditions Glénat du 15 au 17 avril, le rendez-vous des amateurs de BD est de retour à l’Alpe d’Huez après deux ans d’absence. Pas moins de 18 auteurs viennent à la rencontre des publics, parmi lesquels Jul ou Pénélope Bagieu.
Mardi 12 avril 2022 Une autre façon de répondre au devoir de mémoire : dimanche 8 mai, après la cérémonie au monument aux morts, le Département organise une course sportive sur les traces des Résistants.  
Mardi 29 mars 2022 Pratiqué autant par des adultes passionnés de chasse au trésor que par des enfants, le géocaching permet de rendre ludique n’importe quelle balade. Autour de Grenoble, le sentier du marais de Montfort est un spot idéal pour se lancer.
Lundi 14 mars 2022 À Bois Barbu, dans le Vercors, glissent les fondeurs dans une insouciance toute vacancière, mais à quelques encablures, le village en ruines de Valchevrière ramène à un passé plus sombre où des gamins de 18 ans sacrifiaient leur vie face aux troupes...
Mardi 1 mars 2022 Lors de cette randonnée en raquettes sûre et plutôt facile, vous découvrez plusieurs traces de l’histoire de l’ordre austère des Chartreux au fil d’un sentier sinuant entre alpages et forêt domaniale, dominé par les escarpements calcaires du Grand...
Mardi 15 février 2022 La Chaleur des Grands Froids souffle sur Chambéry pour une sixième édition qui adoucira la grisaille interminable de l’hiver, avec des spectacles, des (...)
Mardi 15 février 2022 La synthèse entre l’art sacré et l’art contemporain. Le musée Arcabas, au sein de l’église de Saint-Hugues-de-Chartreuse, est un incontournable et redouble de vitalité pour faire vivre l’œuvre de cet artiste étonnant.
Lundi 14 février 2022 Inutile de dire qu'on profitera des éclaircies pour apprécier l'environnement naturel de Grenoble. Quelques idées d'activités gratuites à pratiquer en montagne : y a pas que le ski !  
Lundi 31 janvier 2022 Installée à Autrans, dans le Vercors, la Jolie Colo abrite un hôtel d’entreprises atypique, ainsi qu’une salle de création qui accueille des artistes en résidence. Un nouvel exemple de reconversion du bâti en moyenne montagne qui réserve un espace à...
Mardi 18 janvier 2022 On vole, confortablement assis, au-dessus des pistes et du télésiège d’Autrans-Méaudre. Coucou aux skieurs en train de remonter, on lâche les mains, Alexis, (...)
Mardi 4 janvier 2022 S’il y a une discipline qu’on ne s’attendait pas à voir débarquer massivement dans les stations, c’est bien le ski de randonnée. À tel point que l’agence Isère Attractivité a dû impulser une politique de structuration de l’activité. Pour des...
Mardi 14 décembre 2021 Aux cuves de Sassenage, on trouve comme dans presque toutes les grottes des légendes, de l’eau, des chiroptères, d’étonnantes formations géologiques mais on y entend aussi des anecdotes un peu inquiétantes, comme des groupes de touristes ou d’élèves...
Mardi 14 décembre 2021 Monter en station oui, mais pour faire quoi à part du ski ? Nous nous sommes penchés sur cette question cruciale et avons sélectionné quelques activités originales, pour vous ou à placer sous le sapin. Ce qu’on appelle communément un cadeau, mais...
Lundi 29 novembre 2021 Du 8 au 11 décembre, la Fête des Lumières version élus EÉLV ressemblera aux précédentes avec les mêmes sites éclairés. Mais elle renouvelle en revanche grandement les artistes conviés pour plus de proximité et s'adresse aux petits dans le parc...
Mardi 16 novembre 2021 Aux Glovettes, énorme complexe résidentiel typique des stations de ski, la majorité de l’année les appartements sont vides. Une association créée par quatre femmes fait vivre le bâtiment en dehors de la saison des neiges en le transformant en...
Lundi 29 novembre 2021 Une station de ski fantôme et un bâtiment abandonné transformé en galerie de street-art : c’est le menu de cette escapade sur le plateau matheysin, au sud de Grenoble.
Mardi 2 novembre 2021 Pour le prix d’un litre ou deux d’essence, les bus des réseaux TAG et Transisère peuvent vous déposer au départ de nombreuses randonnées dans les massifs grenoblois. Écologique et économique, cette solution présente aussi l’avantage de vous libérer...
Mardi 19 octobre 2021 Le Palais Idéal du facteur Cheval vous donne rendez-vous jusqu’au 3 avril pour explorer un nouvel aspect de la personnalité d’Agnès Varda, dans une (...)
Mardi 19 octobre 2021 Alors comme ça on ne causerait plus périples et destinations exotiques au Grand Bivouac, premier festival de France consacré au voyage ? La question se (...)
Mardi 29 juin 2021 Si l’Isère organise une année sur le thème de la forêt, c’est qu’elle occupe un rôle et une place essentiels dans le département, le recouvrant du tiers de sa surface. Partez à la découverte de quelques-unes d’entre elles et profitez de leurs...
Jeudi 15 juillet 2021 Préservés du tourisme de masse, les Espaces Naturels Sensibles sont de remarquables réservoirs de la biodiversité. Le département de l’Isère en dénombre pas moins de 130. Alors, pourquoi ne pas aller y faire un tour, seul ou accompagné d’un guide...
Lundi 21 juin 2021 Du 22 au 27 juin, Autrans-Méaudre accueille la 40e édition du festival O’bivwak, qui décline plusieurs animations autour de la course d’orientation. Pas (...)
Vendredi 28 mai 2021 Mauve, lierre terrestre, consoude, plantain, bardane… Ces plantes sauvages comestibles abondent en milieu urbain mais elles nous sont pour la plupart étrangères. Un lien avec le végétal rompu que Mathilde Simon, formatrice ethnobotanique, vous...
Mercredi 19 mai 2021 Une randonnée de 8 km dans les vallons jarrois, pour une révision de l’Histoire locale,  du château de Bon Repos, sorti d’un conte de fée, au clos Jouvin, ancienne propriété d’une famille grenobloise qui a prospéré au XIXe siècle dans...
Samedi 8 mai 2021 Nouvel épisode de notre série sur les lieux insolites de Grenoble et des environs. Où l'on apprend (entre autres) qu'il existe des huîtres aussi grandes qu'un homme et qu'un inconnu a incrusté un baromètre dans un mur du Jardin de ville.

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter