L'odeur de l'essence

Édito / L'édito du PB 1189 du 13 avril 2022.

Nous y voilà. Attablés sagement sous les lustres, dans le beau salon de la préfecture de l’Isère, avec la presse locale, le souriant préfet, BFM en fond sonore. Les fonctionnaires dévoués trimballent les sandwichs. 19h30, on attend. Après des mois à voir H-24 les têtes de ces douze prétendants au poste suprême, à suivre les courbes sondagières... Surprise ou pas ?

à lire aussi : Ils proposent quoi pour la culture ?

Bah non. 19h59, on s’agglutine devant l’écran. Rien d’imprévu pour le second tour. Les visages et les scores défilent. Mélenchon rate de peu, Zemmour pas si haut (le vote caché, ben voyons). Et derrière, le défilé des candidats-aux-frais-de-campagne-non-remboursés (pas au-delà de 800 000€, en réalité). Deux contre-performances historiques, Anne Hidalgo et Valérie Pécresse portent leur parti au plus bas jamais connu. 1, 1 million de Français ont voté pour le faussement sympathique Jean Lassalle.

On absorbe les chiffres, on écoute tout le monde. Tractations, appel au barrage républicain. Fatigue. Une chanson entendue en concert quelques jours plus tôt nous vient en tête : « Si l'Président remporte la moitié des voix / C'est qu'les deux tiers de la France en voulaient pas »… L’odeur de l’essence. La prochaine fois qu’on se parle, dans 15 jours, on sera peut-être repartis pour 5 ans du même président. Ou avec une présidente.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 18 mars 2022 « S’il vous plaît, parlez de nous. » C’est par ces mots que le Ballet de Saint-Pétersbourg, conclut son mail. En tournée en France jusqu’en avril, (...)
Mardi 1 mars 2022 L'édito du n°1186 du 2 mars 2022.
Mardi 15 février 2022 L'édito du n°1185 du 16 février 2022.
Lundi 31 janvier 2022 Pour être francs, on n’est pas spécialement fans de l’œuvre. Le dessin de Goin graffé (il y a des mois) sur un (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter