"Phèdre !" : à ce nom fatal, François Gremaud tremble, frissonne

Phèdre !

MC2

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Théâtre / Quand l’auteur, metteur en scène et comédien suisse François Gremaud déclare sa flamme à une pièce immense de Racine ("Phèdre"), ça donne une fausse conférence à succès pleine d’humour, d’à-propos et de théâtre dans laquelle il décortique l’objet de son culte. Une très grande réussite à découvrir à la MC2.

Flash-back. Adolescent, alors qu’il vit douloureusement un amour à sens unique, François Gremaud trouve dans un bouquin vieux de quelque 400 ans un réconfort, que ce soit du côté des mots (des alexandrins parmi les plus beaux de la langue française) que de l’histoire même (un amour là aussi impossible). La rencontre entre le futur homme de théâtre et le chef-d’œuvre qu’est Phèdre de Jean Racine est viscérale, charnelle. « Je sentis tout mon corps et transir et brûler », comme le déclame Phèdre.

Retour au présent. À 40 ans passés, après un début de carrière bien rempli, François Gremaud décide d’enfin se confronter à ce texte-monstre, mais en l’attrapant par un bout atypique : celui, justement, de son obsession. Pas question ici de livrer une énième version de la tragédie : François Gremaud privilégie la forme de la (fausse) conférence pour transmettre sa passion au public – d’abord des jeunes, le spectacle ayant été pensé pour être joué dans les écoles, puis tout un chacun au vu du succès rencontré depuis sa création en 2017.

À la fin, elle meurt

« Le véritable sujet de Phèdre ! est l’admiration que son unique protagoniste – Romain, façon jeune orateur – voue à la tragédie de Racine », écrit François Gremaud dans la préface de son texte. Seul sur le plateau, le comédien Romain Daroles porte les mots emplis de dévotion et d’humour de François Gremaud. Il donne vie à un texte habilement construit entre véritables informations sur le récit (« je ne vais ma foi pas vous le cacher plus longtemps, en effet, notre reine, Phèdre, meurt à la fin de la pièce ») et digressions ludiques sur la construction des alexandrins, la Grèce antique ou encore une ancienne connaissance appelée Aude Javel (François Gremaud part souvent très loin, et tant mieux).

En 1h40, le duo François Gremaud/Romain Daroles offre une aventure joyeuse et, surtout, généreuse. Alors que les œuvres du répertoire peuvent effrayer certains spectateurs (surtout quand elles sont mises en scène de manière pompeuse), le premier a tout fait pour rendre ce récit d’amour et de mensonges accessible à tous sans trahir les mots de l’auteur. Certains vers de Racine sont d’ailleurs interprétés par le second, qui est aussi bien hilarant (notamment lorsqu’il se sert d’un unique accessoire pour figurer chacun des personnages – gros indice sur la photo de cet article) que brillant. Un spectacle à mettre devant tous les yeux ; surtout ceux qui sont convaincus de ne pouvoir que se fermer face à ce qu’il est coutume de nommer le théâtre classique.

Phèdre ! du mardi 3 au jeudi 5 mai à la MC2 ; de 5€ à 28€

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Scènes...

Vendredi 3 juin 2022 « Bonjour. Malheureusement nous ne disposons pas de captation. » C’est dommage. Car à défaut d’avoir pu le découvrir en présentiel, on aurait beaucoup aimé, (...)
Lundi 9 mai 2022 Quand un couple de danseurs (Kaori Ito et Théo Touvet) se met à nu devant le public afin d’évoquer son amour, ça donne une proposition déroutante et captivante baptisée "Embrase-moi". À découvrir à l’Hexagone de Meylan.
Vendredi 22 avril 2022 Sur les planches, au cinéma ("Au poste", "Problemos"...), Marc Fraize est un artisan auteur, acteur, humoriste, clown tendre et jubilatoire et, sans nihilisme, il porte le rire loin des standards de l’enchaînement de blagues surfant sur l’actualité....
Vendredi 22 avril 2022 Avec "Roda Favela", le metteur en scène Laurent Poncelet s’attaque à Jair Bolsonaro, ce président d’un Brésil qu’il aime depuis quinze ans. Au plateau, douze artistes multifacettes invitent le spectateur dans leur favela, un condensé d’énergie brute...
Mardi 12 avril 2022 Le Midi / Minuit propose une soirée électorale plutôt originale pour le second tour de la présidentielle. Un cabaret drag agrémenté de petits fours et de Prosecco, histoire de rire un bon coup, quel que soit le résultat…
Lundi 28 mars 2022 Dans le cadre du Mois décolonial, le Pacifique accueillera jeudi 31 mars "Le tour du monde des danses urbaines en dix villes", une conférence dansée qui revient sur le contexte et les spécificités de danses comme le dancehall, le passinho, le kuduro...
Mardi 29 mars 2022 Avec "Thomas joue ses perruques", le comédien Thomas Poitevin a créé un seul-en-scène dans lequel il campe une galerie de personnages tendrement drôles. Une aventure née d’abord sur Instagram à découvrir au Théâtre en Rond de Sassenage.
Mardi 29 mars 2022 Avec le spectacle "Be Arielle F." présenté à la MC2, l’artiste suisse Simon Senn questionne la porosité entre les mondes réel et virtuel en s’intéressant à une jeune femme dont le corps a été répliqué numériquement pour être utilisé par d’autres....
Lundi 14 mars 2022 Solo pour une comédienne autour des sons du quotidien, et notamment les paroles dont les plus jeunes sont abreuvés via les différents médias, "Blablabla" est une aventure originale tout public à découvrir à l’Hexagone de Meylan.
Lundi 14 mars 2022 S’il y a bien une pièce du répertoire français qui peut être résumée en une tirade, c’est Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand, où le fameux Cyrano est moqué pour (...)
Lundi 14 mars 2022 Attention, titre de spectacle en forme de jeu de mots : Car/Men. Vous l’avez ? Après l’acclamé Tutu dans lequel ses excellents interprètes (...)
Mercredi 9 février 2022 Froissé, plié, enroulé, déchiré, cartonné… Le papier se décline sous toutes ses formes dans Peau de papier, un spectacle jeune public (dès 5 ans) imaginé par le Colectivo Terrón.

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter