Villa Gillet & Le Petit Bulletin
Immersion dans
L’Atelier des Récits 2022

La science du décadrage selon Marion Massip

Un regard de photographe que l'on reconnaît au premier coup d’œil ; Marion Massip expose jusqu'au 21 mai à Grenoble, à la galerie Ex-Nihilo.

Il y a deux ans, on avait découvert le travail de Marion Massip et on avait été plutôt emballés par la poésie qui émane de ses photos du trois fois rien. En effet, la jeune photographe a un talent intuitif pour rendre palpitant un pot de fleurs planté sur un parking résidentiel ou une enseigne désuète flanquée sur un mur de crépi rose… Le trivial et le dérisoire servis par une science certaine du décadrage caractérisent une approche photographique dont on reconnaît aisément la signature. Pour cette nouvelle exposition, en plus de continuer à composer des polyptyques dans lesquels elle procède à des rapprochements plus ou moins thématico-formels entre les images, elle adjoint des textes poétiques qui résonnent avec ceux-ci, leur donnent une profondeur sans jamais les réduire à un simple rôle illustratif. Souvent écrits à la première personne, ces textes sont tour à tour ceux de quelqu'un qui a appris à n’être plus ponctuel, d’une fille en pointillés, d’un petit chaperon rouge… autant de personnages miroirs d’elle-même, autant de points de vue.

Mon rêve aime bien la charcuterie de Marion Massip à la galerie Ex-Nihilo jusqu’au 21 mai, entrée libre

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 17 décembre 2019 Nos coups de coeur de 2019 dans le domaine des expositions (et des lieux qui les accueillent).
Mardi 10 décembre 2019 La jeune photographe Marion Massip est l'invitée de la galerie Ex Nihilo. L'occasion d'un accrochage de clichés au format carré, souvent regroupés en diptyques ou triptyques.

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter