Des nuits perchées : nos tuyaux pour bivouaquer en montagne

Dodo là-haut / Un site de bivouac alpin aussi rempli qu’un camping de la Côte d’Azur en été ? Non merci. Sur la base de notre modeste expérience, on vous refile quelques bons tuyaux pour être tranquille à la fraîche et des pistes pour les montagnards néophytes souhaitant vivre une première expérience sécurisante. En cette période pingre en eau, Belledonne semble la destination idéale. 

Lac Achard, un bon plan ?

Une bonne idée, un bivouac au lac Achard ? C’est ce que se disent de nombreux Grenoblois attirés par ce site remarquable à bien des égards, accessible en moins de deux heures de la Cuvette, marche et trajet en voiture compris. Si proche de Grenoble, comment résister à l’expérience du “trappeur en communion avec la nature” ? C’est bien tout le problème de cette zone, classée Natura 2000, où l’accumulation de visites (jusqu’à 50 tentes par soir) et la répétition d’actes a priori anodins a conduit à un véritable carnage : pins à crochets martyrisés (pour faire du feu !), multiplication des foyers, papier toilette disséminé en guise de guirlande d’accueil... Face à la dégradation rapide du milieu, la commune de Chamrousse a fini par y interdire le bivouac les jours d’été. Mais alors que fait le lac Achard dans cette sélection ? Eh bien c’est le contre-exemple parfait pour vous rappeler les bonnes pratiques des nuits en plein air (et nous éviter de rédiger le traditionnel chapitre de recommandations) : il est interdit de couper des branches et de faire du feu, évitez le bruit et la musique, ramenez vos déchets… et pensez aux conséquences de vos actes multipliés par le nombre de visiteurs. Du bon sens, quoi.

MàJ : pour les mêmes raisons, le camping sauvage, bivouac et feu sont interdits sur le plateau des lacs du Taillefer. Face aux dérives et à la situation de sécheresse exceptionnelle, les maires des trois communes concernées, Ornon, Oulles et Livet-et-Gavet, viennent de prendre des arrêtés interdisant jusqu’au 30 septembre la pratique du camping sauvage, du bivouac et des feux de camp… 

Sambuis, Domènon : c’est haut mais c’est beau

Une règle somme toute logique : plus il y a de dénivelé pour atteindre un coin de bivouac, moins il y a de monde. Ainsi, n’espérez pas être tranquille dans un lieu sympa et accessible en une ou deux heures de marche (cf. lac Achard). Si vous cherchez à vous écarter de la vaine agitation de la société et vivre une immersion privilégiée dans la nature, visez les lacs suivants. Le lac du Sambuis : évincé des topoguides traditionnels donc peu connu et peu fréquenté, ce lac glaciaire proche du Bec d’Arguille offre une vue splendide sur les aiguilles d’Arves et semble en suspens au-dessus de la vallée. Comptez 4 heures de marche en partant de Fond de France, ou 2h30 du col du Glandon. Voilà qui devrait calmer la majorité des randonneurs-bringueurs. Le secteur est jonché d’autres petits lacs et de torrents. Vous trouverez à coup sûr votre coin de paradis. Situés à peu près à la même altitude (2400 m) que le lac du Sambuis, les lacs du Domènon, en-dessous de la Grande Lance de Domène, ne se laissent pas facilement approcher, avec plus de 1000 mètres de dénivelé. Plus sauvages et moins fréquentés : une belle expérience du bivouac vous attend, mais plus engagée. Notez que l’accès par le lac du Crozet peut être interdit en raison de risques d’éboulement en provenance des Dents du Loup. Renseignez-vous avant de partir.

www.altituderando.com

Bastille, le bivouac pour néophyte

Au moment de la visite inaugurale du bivouac de la Bastille, les porteurs du projet (ville de Grenoble principalement) se questionnaient sur le succès à venir de cette initiative censée permettre au public néophyte d’expérimenter le bivouac en montagne, dans un cadre certes alpin mais aménagé, surveillé et sécurisé. Un petit coup d’œil récent sur le planning des réservations lève tout doute sur l’intérêt des Grenoblois porté à ce projet. Il devient urgent de réserver son emplacement sous les étoiles. Quelques créneaux sont encore libres cet été, mais, si vous n’êtes pas pressés, il reste pas mal de places en septembre. Entre ville et montagne, vous apprécierez les couchers de soleil sur la chaîne de Belledonne et les quelques degrés de moins par rapport à la Cuvette, blottis dans l'une des quatre cabanes construites par des étudiants architectes. En dernier recours, il reste l’approche étudiante, assez prisée dans le secteur, qui consiste en s’enivrer à la vodka-pomme ou à la 8.6 en refaisant le monde puis à s’endormir en PLS. Sûr que ça vous parle.

Réservation sur https://bivouacdelabastille.ffcam.fr

Libre comme une cabane

Est dit libre, une cabane ou un refuge non gardé, ouvert gratuitement à tous et toute l’année. Cela semble le compromis idéal entre le refuge payant (autour de 45 euros en demi-pension) et le bivouac où il faut un minimum d’équipement et d’expérience. Mais gare aux mauvaises surprises, entre les cabanes vandalisées et celles non entretenues ne présentant aucun confort. Pour être sûr de tomber sur la bonne adresse, on peut se tourner vers l’association Tous à poêle, collectif de montagnards qui organise des chantiers participatifs de rénovation. Choisir une de leurs cabanes, c’est l’assurance d’arriver dans un lieu entretenu et équipé d’un poêle et normalement pourvu de bois de chauffage. En Belledonne, l’association s’occupe de 6 cabanes, toutes situées dans la vallée du Haut Bréda. Pour une sortie familiale, on recommande la cabane du Bout, au-dessus de Gleyzin (1 heure de marche, 4 couchages, toilettes sèches et source d’eau) ou la cabane du Léat (une quinzaine de couchages, source et toilettes sèches), située à côté du lac éponyme, qui ajoute une heure de marche après celle du Bout. La réservation étant impossible, il est judicieux de prévoir de quoi dormir dehors au cas où. Mais comme dans tous les refuges, la règle de solidarité montagnarde s’applique et tout le monde doit rester à l’abri. Autres règles de bon sens : mollo sur la consommation de bois, on garde propre et on pense à monter des petits trucs à laisser sur place, utiles aux têtes en l’air - papier toilette, bougies, torchons, allumettes… Juste une dernière chose : l’association vit des dons de particuliers. À bon entendeur.

Les cabanes de tous à poêle : www.tousapoele.org / Tous les cabanes et refuges : www.refuges.info


Mise en garde : le bivouac et la randonnée en montagne sont des activités à risque nécessitant un minimum de préparation, du matériel spécifique, et des connaissances solides en orientation, en météorologie et du milieu montagnard. Formez-vous ou faites appel à un guide ou à un accompagnateur en moyenne montagne. 

> www.grenoble-montagne.com

 

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 22 avril 2022 Installées sur le glacis du fort de la Bastille, face à Belledonne, quatre petites cabanes conçues par des étudiants en architecture doivent permettre au public néophyte d’expérimenter le bivouac en montagne. Du 2 mai au 2 octobre, des gardiens se...
Lundi 14 mars 2022 C’est inédit, une aire de bivouac ouvre bientôt sur l’esplanade au-dessus du fort de la Bastille. Ce projet expérimental est un maillon important du programme concrétisant la distinction Grenoble Capitale Verte de l’Europe 2022. Le site le plus...
Lundi 14 mars 2022 Il faut monter 33 fois la Bastille pour équivaloir au sommet de l'Everest. Certains vont s'y atteler, ce week-end.
Mardi 15 février 2022 L'édito du n°1185 du 16 février 2022.
Lundi 29 novembre 2021 Les infos que l’on avait glanées sur son travail nous avait semblé parfois un peu fumeuses. Il n’en n’est rien ! L’exposition de Martin Belou au CAB est claire comme l’eau de roche qui la parcourt. Une superbe proposition qui ravira autant les...
Mardi 19 octobre 2021 Alors comme ça on ne causerait plus périples et destinations exotiques au Grand Bivouac, premier festival de France consacré au voyage ? La question se (...)
Mardi 5 octobre 2021 Deux boutiques estampillées « Les petits magasins » par Grenoble Alpes Métropole ont été inaugurées mercredi : La Remise au 122, avenue Jean-Perrot à Grenoble, (...)
Mardi 5 octobre 2021 Député et tête d’affiche du parti La France Insoumise, François Ruffin sort un nouveau documentaire, après le très remarqué Merci Patron ! césarisé en 2017, et J'veux (...)
Mardi 21 septembre 2021 Émilie Chaumet investit le champ de la création contemporaine avec un travail qui revivifie la technique traditionnelle de broderie. Ça se passe au Vog à Fontaine pour le plus grand bonheur de ceux d’entre-vous qui auront la bonne idée d’aller y...
Vendredi 23 avril 2021 Marmottes, chamois, tétras lyres, canards colverts… Voir toujours les mêmes bestioles dans le coin peut être assez lassant. Heureusement, Grenoble innove aussi avec la nature et l’arrivée de nouvelles plantes et espèces exotiques, changement...
Mercredi 24 février 2021 Le magasin Bon augure, 3 rue Auguste-Gaché, à Grenoble, ne sélectionne que des marques françaises à l’éthique affirmée. L’enseigne entend mettre la mode tricolore et éco-responsable à la portée de tous les portefeuilles.
Mardi 9 février 2021 Ce n’est pas (ou plus) un secret : au journal, on aime bien le Ptit Labo, la petite manufacture de bières située rue d’Alembert, à Grenoble. Crise sanitaire oblige, son bar a (provisoirement) fermé, mais l'équipe propose désormais de la vente à...
Mardi 8 septembre 2020 Enquête / C’est la question qui taraude presque tout le monde : les concerts debout en intérieur, toujours interdits à l’heure de notre bouclage, vont-ils bientôt pouvoir reprendre ? Et quelles stratégies les salles les accueillant...
Mardi 7 avril 2020 Lui aussi contraint à la fermeture le temps du confinement, le centre d’art grenoblois continue de communiquer sur son site Internet et les réseaux sociaux. Une bonne opportunité pour (re)découvrir certains artistes, tout en les aidant à faire face...
Mercredi 27 novembre 2019 Le concours de danse contemporaine (Re)connaissance fait peau neuve. Pour ce qui aurait dû être sa 10e édition, il revient sous le nom de Podium les 29 et 30 novembre à la Rampe (Échirolles). Marie Roche, directrice du Pacifique, lieu grenoblois...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter