Culture autour du lac de Paladru

Pays voironnais / C’est la destination journalière numéro 1 pour les Grenoblois en quête de baignade : le lac de Paladru, comme ses congénères alpins, sera comme toujours pris d’assaut cet été. Or, dans le secteur, il n’y a pas que la trempette et le paddle : le Pays voironnais est une terre de culture, la preuve.

C’est la grande nouveauté dans le Pays voironnais : le Malp, Musée archéologique du lac de Paladru, a ouvert ses portes le 7 juin dernier au bord de l’eau. Il recèle des centaines d’objets du Néolithique et de l’an Mil incroyablement bien conservés sous la surface, qui nous en disent long sur les modes de vie de nos ancêtres à cet endroit. Des armes, des outils, des embarcations, des tissus… Le musée s’étend sur un vaste plateau agréable, avec des maquettes reproduisant l’habitat ancestral, des jeux pour les enfants, et une petite vidéo bien tournée dans un mini espace de projection. À noter, les dimanches 10 juillet et 14 août à 15h, le Malp invite Stéphane Olivier qui contera aux visiteurs des histoires de ces temps anciens.

Coup double : un ticket d’entrée au Malp (de 0€ à 5€) vaut aussi pour le musée Mainssieux de Voiron (et vice versa). C’est donc l’occasion d’y faire une virée et de (re)découvrir la collection léguée par Lucien Mainssieux à sa ville en 1958. Ce Voironnais handicapé par une maladie s’est passionné pour tous les arts, et en premier lieu la peinture. D’abord collectionneur, il a ensuite quitté Voiron pour devenir l’élève, entre autres, de Jules Flandrin. De très belles toiles sont à admirer dans le musée de la commune, comme L’Épave de Courbet, Autoportrait de Jacqueline Marval, et bien sûr celles de Mainssieux lui-même (on a un faible pour sa Baigneuse).

Si vous préférez le contemporain, ne partez pas. Toujours dans le coin, dans l’ancienne commune du Pin (elle a fusionné avec Paladru en une nouvelle commune appelée : Villages du Lac de Paladru) se trouve la Grange Dîmière, bâtiment daté de 1655, qui accueille des expositions de céramique contemporaines. Cet été, c’est l’artiste allemande Ule Ewelt qui expose son bestiaire étrange, Animal(s). Elle explore de ses mains le monde animal dans son aspect fruste, entre les peintures rupestres et l’art premier. La Grange Dîmière organise autour de cette exposition une série d’animations : des apéro conférences art et histoire, des stages et ateliers (fabrication de tote bag, poterie, raku…), des balades nocturnes, des spectacles et des performances. Et même, le 13 août, une visite sensorielle de Animal(s), original !

Du 1er au 3 août, dans le verger de la Grange Dîmière, se tiendra le festival Les Nuits hors la Grange, trois soirées dédiées au cirque avec successivement Corde et Discorde, par les Alter égoïstes, Je te vois, un spectacle pour quatre acrobates de la B-Side Company, et Étranges étrangers, du cirque sur monocycle par le duo Kilombo.

Enfin, le Pays voironnais propose des activités culturelles ludiques de plein air, et notamment des enquêtes à mener en famille dans les villages environnant le lac, et des visites guidées en milieu urbain comme naturel.

Toutes les informations sur le site tourisme.paysvoironnais.com

 

 

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 23 janvier 2012 La salle est blanche et ne bénéficie d’aucune forme de charme ; aseptisée et même froide, elle remplit pourtant une honorable mission : montrer sans les (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter