Emmanuel Meirieu, le théâtre d'homme à hommes

Dark was the night

MC2

Jusqu'au 6 octobre 2022, à 20h

Théâtre / Le metteur en scène dévoilera sa nouvelle pièce "Dark was the night" début octobre à la MC2.

Ce n’est peut-être pas le metteur en scène le plus connu de France, mais c’est assurément l’un des plus passionnants. Depuis une vingtaine d'années, Emmanuel Meirieu propose, avec sa compagnie Bloc Opératoire, un théâtre chirurgical qui « donne du courage pour affronter la vie », comme il nous l’avait déclaré en interview en 2019. Et nous a offert, ces dernières années, certaines de nos plus fortes émotions scéniques – Les Naufragés, sur les clochards de Paris ; Des hommes en devenir, sur des hommes confrontés à la violence de la perte…

 lire aussi : Emmanuel Meirieu : « Donner des émotions fortes, c'est mon boulot »

Dark was the night, sa nouvelle création qui, avant une longue tournée, sera dévoilée à Grenoble sur la scène de la MC2 (il y est maintenant artiste associé), évoquera le chanteur et musicien états-unien Blind Willie Johnson, mort en 1945 dans le plus grand dénuement. « Je voudrais que tous mes spectacles soient des monuments aux oubliés, aux abandonnés, aux sans-traces, à tous ceux que la Grande Histoire broie, puis efface, ceux qu’elle ne racontera jamais », écrit Emmanuel Meirieu en note d’intention. « Je ferai de l’histoire de Blind Willie Johnson un spectacle à ma façon », en la croisant justement avec la Grande Histoire – celle d’une sonde spatiale envoyée loin de la terre en 1977, avec à son bord la chanson Dark was the night, cold was the ground du musicien. Moment potentiellement fort en perspective.

Dark was the night du mardi 4 au jeudi 6 octobre à la MC2, de 5€ à 28€

pour aller plus loin

vous serez sans doute intress par...

Lundi 31 janvier 2022 Nouvelle agora et décor à couper le souffle : Emmanuel Meirieu adapte Les Naufragés de Patrick Declerck qui a écouté, soigné, pansé les clochards que la société efface. Spectacle hors normes.
Mercredi 8 janvier 2014 Il est des auteurs qui arrivent presque par enchantement dans l’univers d’un metteur en scène. C’est le cas de Sorj Chalandon, qui a croisé la route d’Emmanuel Meirieu avec "Mon traître" et "Retour à Killybegs", deux splendides romans devenus un...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter