Le 8 octobre, on ira tous au Bar Radis

Inauguration du Bar Radis

Le Bar Radis

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Resto / Ce lieu grenoblois, dédié à l’alimentation saine et écoresponsable, propose une journée d’inauguration publique avec, entre autres, un marché de producteurs, des spectacles et des concerts.

Oui, il y a un jeu de mots. Mais sous ce nom léger et candide de Bar Radis, se cache un chantier d’envergure initié en 2017 lors de l’appel à projet de la ville de Grenoble visant à gérer le toit-terrasse d’un parking silo (2000 m2) dans le quartier Flaubert. Un peu par hasard, l’asso Cultivons nos toits (tout est dans le titre), la micro-brasserie Maltobar ainsi que le resto La Tête à l’envers se retrouvent à la réunion d’information et, fébriles devant l’ampleur de la tâche, décident de s’associer pour créer un lieu dédié à l’alimentation saine, éthique et responsable. « C’est un endroit où l'on parle vraiment d’alimentation en mêlant des activités récréatives et formatrices, sensibilisatrices. L’un des objectifs est de montrer aux gens l’intégralité de la vie d’un produit, de sa cueillette à son recyclage une fois qu’il a été utilisé », détaille Lény Moulin, co-gérant.

à lire aussi : Des sous pour le Bar Radis

Le Bar Radis accueille en effet un restaurant, dont un quart des besoins en fruits et légumes sera fourni par le potager implanté sur le toit. Une serre de 100 m2, un atelier de transformation alimentaire (pour les ateliers de cuisine) et un café associatif/bar complètent un projet qui se veut aussi culturel. Au programme, sur la terrasse ou à l’intérieur selon la saison, conférences (sur l’alimentation of course ou l’écologie), concerts et spectacles en tout genre dans le but de « démocratiser l’accès à la culture ». Ça démarre en trombe avec l’inauguration publique des lieux le 8 octobre puis la clôture du festival de cinéma Vues d’en Face le 21 en compagnie de deux Travelos d’Hercule – les inénarrables Ruby et Rita. Bon app’ !

Le Bar Radis 15, rue Gustave Flaubert. Inauguration le 8 octobre dès 9h

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Guide Urbain...

Lundi 9 mai 2022 Déjà en terrain conquis lorsqu’on entend pâtes fraîches fabriquées sur place, alors imaginez quand ce savoir-faire est offert en continu à la vue d’une clientèle (...)
Vendredi 22 avril 2022 Empreint d’une aura vintage, flashback des eighties, le bob a reconquis podiums et dressings de modeuses. Vraisemblablement, le couvre-chef (...)
Mardi 12 avril 2022 Quelque peu dissimulé au cœur du quartier de l’Alma, l’ancien couvent des Minimes s’apprête à devenir un espace foisonnant du centre-ville, entre coworking, habitat et pôle culturel. Un projet social et expérimental porté par deux Grenoblois.
Lundi 4 avril 2022 Travailleurs, forces de l’ordre, fêtards, établissements culturels et festifs, riverains… Lundi 21 mars, des dizaines d’acteurs de la nuit étaient réunis en mairie pour entendre le résultat de six mois d’enquête sur la nuit à Grenoble.
Lundi 14 mars 2022 Il faut monter 33 fois la Bastille pour équivaloir au sommet de l'Everest. Certains vont s'y atteler, ce week-end.
Lundi 14 mars 2022 Ne vous fiez pas au nom de cette enseigne, ni à la relative nonchalance de ceux qui la font tourner. Le Trankilou est une affaire qui marche et Samuel, (...)
Lundi 14 mars 2022 Alors qu’elle aurait pu rouvrir son restaurant Athanor fin mai 2021, Sonia a décidé de laisser le rideau fermé. À la place, la Grenobloise ouvre un glacier (...)
Mardi 15 février 2022 Une esquisse très graphique sur le mur, une dose outrecuidante d’orange, une petite pile de magazines à disposition, un rideau dans l’esprit seventies (...)
Mardi 15 février 2022 Il ne faudra pas prolonger le before outre mesure ces soirs-là sous peine de se faire refouler fermement à l’entrée. Pour sa réouverture (pardon, sa (...)
Mardi 15 février 2022 À l’âge de 5 ans, Mathieu Renouard avait déjà pris sa décision : plus tard, il serait cuisinier. « Quand on allait au restaurant avec mes parents, (...)
Lundi 31 janvier 2022 À ses débuts en janvier 2021, la Centrale jardinerie était un site internet offrant une jolie proposition végétale consultable en un clic. À défaut d’avoir un (...)
Mardi 18 janvier 2022 Si la marque Belle de Jupe est née en 2018, elle n’est grenobloise que depuis un an : « De Paris, j’ai décidé de revenir dans ma région (...)
Mardi 18 janvier 2022 "Narvalo", "tchoukar", "maramé" : si vous avez déjà entendu ces termes, pas de doute, vous êtes bel et bien grenoblois. Un argot de la rue, bien spécifique à la (...)
Mardi 4 janvier 2022 Quand on rentre dans un restaurant de fondues et raclettes, il faut s’attendre à supporter la décoration folklorique de rigueur : nappes ou rideaux (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter