Le patrimoine, à bicyclette euh !

Guide / Glénat vient de sortir un livre bien fichu : “Patrimoine à vélo, Grenoble Alpes Métropole” de Priscilla Parard. L'occasion pour nous de vous proposer 3 circuits pour découvrir les richesses de Grenoble en pédalant.

Les trois idées de circuit proposées sont issues du livre Patrimoine à vélo de Priscilla Parard, qui en propose au total 25 pour découvrir Grenoble et ses alentours sous tous ses aspects, en mêlant activité (modestement) sportive et (re)découverte du patrimoine. Des visites aux thématiques classiques (art, architecture, bâtiments, industries...) mais aussi plus originales : hi-tech, low-tech et même jardins collectifs et acteurs de l'économie sociale et solidaire. Si l'on juge peu commode de suivre les itinéraires en se basant sur les indications du livre, on trouve en revanche très pratique l'idée de télécharger les traces GPX à l'aide du QR code intégré au début de chaque circuit. Il n'y a plus qu'à se laisser guider par son téléphone, en n'oubliant pas de lever le nez du guidon et en n'hésitant pas à s'éloigner de la trace pour rentrer dans les parcs et les bâtiments. Un excellent et riche ouvrage pour varier ses balades dominicales.

36 œuvres en 16 km

Cette balade débute et se termine en dessous des Trois pics, œuvre d’Alexander Calder construite à l'occasion des Jeux olympiques d’hiver de 1968. Elle est à la fois la plus connue et la plus ignorée par la force de l’habitude et des passages répétés à ses côtés. Il conviendra d’être aux aguets pendant tout l’itinéraire car il vise tout autant les œuvres de commande publique artistique, celles réalisées dans le cadre du 1% artistique ou des fresques de street-art, soit 36 œuvres en 16 km. Il ne faut pas hésiter à s’écarter de la trace GPS, par exemple lorsque vous passerez à proximité du parc Albert-Michallon, parc de sculptures du musée de Grenoble comprenant 12 œuvres (à ajouter aux 36 !). On recommande fortement ce petit détour. Ce cheminement artistique vous permettra de découvrir entre autres L’Huître, géante et étrange œuvre de Louis Val (square de Belmont), mais aussi la dernière œuvre en date sur le campus universitaire : Place du Torrent, du collectif néérlendais Observatorium (lire page 3).

Arcabas est aussi à Grenoble

Le travail et l’univers d’Arcabas ne se cantonnent pas au fameux musée/église Arcabas de Saint-Hugues-en-Chartreuse. De nombreuses œuvres de l’artiste sont visibles à Grenoble et à Saint-Martin-d’Hères. C’est ce que nous dévoile cette boucle de 18 km qui débute à la basilique du Sacré Cœur. Le bâtiment possède un ensemble de 24 vitraux ainsi qu’une sculpture en métal de l’artiste. Autres œuvres importantes à ne pas manquer sur le parcours : les deux tableaux La Paix et La Guerre, visibles aux heures d’ouverture de l’Institut d’études politiques de Saint-Martin-d’Hères. Attention, plusieurs réalisations de l’artiste sont situées dans des bâtiments publics, privés ou religieux dont il convient de vérifier les heures d’ouverture pour ne pas vous retrouver à la porte.

Le circuit touristique

C’est l’équivalent du petit train dans les villes touristiques, celui qui emmène les visiteurs avec leur bob et leur bermuda faire le tour des lieux incontournables d’une ville. D’ailleurs, on recommandera ce circuit aux Grenoblois qui souhaitent faire découvrir la ville aux copains ou la famille de passage. Rien de ce qu’il faut avoir vu n’est oublié : le quartier des Antiquaires, les bulles de Grenoble, la place Saint-André et l’ancien Palais du parlement, le quartier Saint-Laurent, le Jardin de Ville, la caserne De Bonne, le parc Paul-Mistral et sa tour Perret ou encore le cimetière Saint-Roch ou la poudrière Vauban. Le circuit s’éloigne un peu du centre-ville via la voie verte des berges de l’Isère pour accéder à la Presqu’île scientifique avec ses bâtiments à l’architecture futuriste, avant de plonger dans le quartier Bouchayer-Viallet en pleine transformation. Bref c’est le circuit touristique par excellence, ou même les anciens Grenoblois auront plaisir à découvrir des quartiers en restructuration et des rues oubliées.

 

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 9 mai 2022 Déjà en terrain conquis lorsqu’on entend pâtes fraîches fabriquées sur place, alors imaginez quand ce savoir-faire est offert en continu à la vue d’une clientèle (...)
Vendredi 22 avril 2022 Installées sur le glacis du fort de la Bastille, face à Belledonne, quatre petites cabanes conçues par des étudiants en architecture doivent permettre au public néophyte d’expérimenter le bivouac en montagne. Du 2 mai au 2 octobre, des gardiens se...
Vendredi 22 avril 2022 Orfèvre dans l’art de saisir des ambiances et des climats humains, Mikhaël Hers ("Ce sentiment de l’été", "Amanda"…) en restitue ici simultanément deux profondément singuliers : l’univers de la radio la nuit et l’air du temps des années 1980. Une...
Vendredi 22 avril 2022 La Cinémathèque de Grenoble propose une visite guidée passionnante sur les traces des anciennes salles obscures du centre-ville. Place Grenette, avenue Alsace-Lorraine, rue de Palanka… une petite promenade instructive mêlée d’anecdotes amusantes.
Lundi 9 mai 2022 Les équipes d'ARC-Nucléart, le laboratoire grenoblois qui met le rayonnement gamma au service du patrimoine, nous ont ouvert leurs portes pour une délicieuse immersion scientifique au sein de ce lieu expérimental grenoblois, unique en France, qui...
Lundi 11 avril 2022 Alors que quelques-unes de ses œuvres de jeunesse bénéficient actuellement d’une ressortie dans des copies restaurées en 4K grâce au travail toujours (...)
Mardi 12 avril 2022 Les personnes sont les mêmes, mais les statuts changent. Au lieu d’être exploitée en délégation de service public par l’association MixLab, la Belle Électrique sera gérée par une SCIC (Société coopérative d’intérêt collectif), Musiques Actuelles...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter