"Froid & Biographies d'ombres", deux pièces courtes et asphyxiantes de Lars Norén

Théâtre / En s'emparant de ces deux œuvres de Lars Norén, le jeune Collectif 70 creuse avec modestie et talent les arcanes de la radicalisation.

Le théâtre et les écritures contemporaines s’intéressent souvent aux montées du racisme. Mais, toujours, la même sidération : Lars Norén est un maître en la matière. Monter dans un même spectacle le méconnu Biographies d’ombres et le fréquemment joué Froid est la première bonne idée du Collectif 70 – quoique ces pièces aient été publiées en France dans le même ouvrage aux éditions de L’Arche.

Dans la première, une famille s’apprête à affronter la mort du père. Mais de fuites en non-dits, avec quelques mots, c’est la radicalisation du fils adolescent qui apparaît, comme une gangrène inexorable. Ensuite, Froid est le récit sans issue d’un groupe de jeunes qui imposent leur vision à un camarade de classe qui passait par là. Ce dernier, Coréen adopté, mais Suédois comme eux, ne peut en réchapper. Le dialogue que cette "proie" essaye d’instaurer n’a pas la moindre chance de renverser les peurs maquillées en croyances nationalistes du trio, dont on pointe tout de même les différences. Il est question d’influence, de pouvoir, de domination, même entre ceux qui croient se reconnaître derrière une patrie.

Radical system

C’est tout cela qui apparaît dans le travail de Claude Leprêtre. La jeune metteuse en scène fait place au texte sur un praticable encadré au fond par un mur vitré, recouvert à gros traits de peinture blanche, comme une vitrine qui cacherait des travaux. Sommes-nous dedans à l’abri des regards ou dehors ? L’histoire ne le dit pas mais l’auteur – plébiscité de son vivant et décédé du Covid à 76 ans en janvier 2021 – met délibérément au jour ce qui est souvent tu. Pas besoin de figurer de manière frontale et naturaliste la violence des coups. Ici, les gestes mimés (frapper le sol plutôt que le corps ou encore dans ses mains pour rendre compte d’une claque) sont une composante du parti pris de faire exister le malaise et la brutalité grâce aux comédiens, tous parfaitement à leur place dans la retenue (avant la tornade finale de Froid), pour ne pas paraphraser les mots du Scandinave.

Jamais démagogique, cette double transposition sans fioriture entre en résonance avec une France où l’omniprésence des discours d'extrême droite est si nauséabonde. Le Collectif 70 pourra encore malheureusement se saisir des textes de Lars Norén pendant longtemps.

Biographies d'ombres + Froid mardi 24 et mercredi 25 janvier à 20h au TMG - Grand Théâtre, de 5€ à 16€

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Scènes...

Vendredi 3 juin 2022 « Bonjour. Malheureusement nous ne disposons pas de captation. » C’est dommage. Car à défaut d’avoir pu le découvrir en présentiel, on aurait beaucoup aimé, (...)
Vendredi 22 avril 2022 Sur les planches, au cinéma ("Au poste", "Problemos"...), Marc Fraize est un artisan auteur, acteur, humoriste, clown tendre et jubilatoire et, sans nihilisme, il porte le rire loin des standards de l’enchaînement de blagues surfant sur l’actualité....
Vendredi 22 avril 2022 Avec "Roda Favela", le metteur en scène Laurent Poncelet s’attaque à Jair Bolsonaro, ce président d’un Brésil qu’il aime depuis quinze ans. Au plateau, douze artistes multifacettes invitent le spectateur dans leur favela, un condensé d’énergie brute...
Mardi 12 avril 2022 Le Midi / Minuit propose une soirée électorale plutôt originale pour le second tour de la présidentielle. Un cabaret drag agrémenté de petits fours et de Prosecco, histoire de rire un bon coup, quel que soit le résultat…
Lundi 28 mars 2022 Dans le cadre du Mois décolonial, le Pacifique accueillera jeudi 31 mars "Le tour du monde des danses urbaines en dix villes", une conférence dansée qui revient sur le contexte et les spécificités de danses comme le dancehall, le passinho, le kuduro...
Mardi 29 mars 2022 Avec "Thomas joue ses perruques", le comédien Thomas Poitevin a créé un seul-en-scène dans lequel il campe une galerie de personnages tendrement drôles. Une aventure née d’abord sur Instagram à découvrir au Théâtre en Rond de Sassenage.
Mardi 29 mars 2022 Avec le spectacle "Be Arielle F." présenté à la MC2, l’artiste suisse Simon Senn questionne la porosité entre les mondes réel et virtuel en s’intéressant à une jeune femme dont le corps a été répliqué numériquement pour être utilisé par d’autres....
Lundi 14 mars 2022 Solo pour une comédienne autour des sons du quotidien, et notamment les paroles dont les plus jeunes sont abreuvés via les différents médias, "Blablabla" est une aventure originale tout public à découvrir à l’Hexagone de Meylan.
Lundi 14 mars 2022 S’il y a bien une pièce du répertoire français qui peut être résumée en une tirade, c’est Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand, où le fameux Cyrano est moqué pour (...)
Lundi 14 mars 2022 Attention, titre de spectacle en forme de jeu de mots : Car/Men. Vous l’avez ? Après l’acclamé Tutu dans lequel ses excellents interprètes (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter