Tout va bien, The Kids are all right

ECRANS | De Lisa Cholodenko (ÉU, 1H46) avec Annette Bening, Julianne Moore, Mark Ruffalo…

François Cau | Lundi 4 octobre 2010

Au croisement de deux sujets forts (l'homoparentalité et la question de l'insémination artificielle du point de vue des enfants), The Kids are all right s'avère un film incroyablement normé, rabattant tous les enjeux possibles de son scénario sur un vaudeville prévisible. C'est sans doute le but de Cholodenko : montrer que des questions comme la famille, le couple ou la recherche de son identité sont universelles, non réductibles à la sexualité des parents ou à l'origine biologique des enfants. Il y aurait même matière à en rire, mais le film est si standardisé, dans sa forme comme dans ses péripéties, que la comédie s'avère poussive et attendue. Baigné dans le rock branché, estampilllé à chaque plan cinéma indépendant Sundance, The Kids are all right étonne par son manque d'envergure, sa transparence cinématographique et le cabotinage un peu lourd de son casting (Moore et Ruffalo, notamment, on fait beaucoup mieux). CC

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter