Mother and Child

ECRANS | De Rodrigo Garcia (ÉU, 2h05) avec Annette Bening, Naomi Watts…

François Cau | Lundi 15 novembre 2010

Depuis "Short Cuts", Los Angeles est devenu la terre promise du film choral. Dernier avatar en date, "Mother and Child" s'attaque au sujet casse gueule de l'adoption du point de vue des femmes. Un choix que le film de Rodrigo Garcia assume, mais au prix d'un scénario poussif et assujetti aux éternelles ficelles d'un genre qu'Inarritu, producteur (tiens donc), a mené très bas. Panel de personnages pluriethniques, destins croisés, déterminisme, héroïne sacrifiée arbitrairement, la formule, rabâchée, n'aide pas ce mélo soucieux de traiter son problème sous tous les angles. Pire, il finit même un peu par s'embrouiller en assénant un discours borderline sur la nécessité du rapport biologique. Moralité, l'adoption c'est compliqué. Sans blague. JD

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter