Mardi 28 janvier, 20h30 : "Seul contre tous" (1998 — Gaspar Noé)

Christophe Chabert | Mercredi 2 octobre 2013

France, début des années 80. Un boucher chevalin, récemment sorti de prison, n'a qu'une obsession : retrouver sa fille Cynthia. Après avoir violemment agressé sa maîtresse, il dérive dans Paris, ruminant sa haine du monde et son ressentiment.

Au départ, il y a Carne, un court-métrage de 40 minutes d'une brutalité inouïe, qui révélait Philippe Nahon dans le rôle du boucher, mais aussi un cinéaste provocateur et brillant, Gaspar Noé. Seul contre tous en est à la fois le prolongement et l'approfondissement. Les plans en cinémascope au cordeau, la voix-off omniprésente, déversant les pensées du boucher comme une logorrhée de bile noire et amère, l'image granuleuse du super 16 mm : Gaspar Noé nous fait littéralement rentrer dans la tête de son anti-héros, lointain cousin français du Travis Bickle de Taxi Driver. Le film est extrême, terrifiant, mais derrière cette violence à la limite du soutenable pointe un romantisme tordu, qui fait tout le prix de la démarche de Gaspar Noé, continent à part dans le paysage du cinéma français.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Kiddy is burning

Soirée | Chanteur, DJ, producteur, icône de mode et figure emblématique de la scène ballroom parisienne, Kiddy Smile est avant tout un passionné de longue date de la house américaine de la fin des années 1980 et du début des années 1990 à laquelle il rend un vibrant hommage sur son premier album "One Trick Pony". Comme il sera l’invité, samedi 11 mai, de la soirée "Let’s Dance" à la Belle électrique, on a décidé de lui tailler le portrait.

Damien Grimbert | Mardi 30 avril 2019

Kiddy is burning

21 juin 2018, sur le parvis de l’Élysée. Invité à mixer pour la Fête de la musique, Kiddy Smile arbore fièrement un T-shirt dont le slogan a valeur de manifeste : « fils d’immigrés, noir et pédé ». Si l’artiste au style flamboyant et au physique imposant (1m98), grandi dans une cité HLM des Yvelines, incarne de toute évidence une frange de la population française restée longtemps dans l’ombre, il serait pourtant injuste de réduire sa carrière à cette seule dimension symbolique. Musicien talentueux, engagé et charismatique, Kiddy Smile est avant tout un compétiteur féroce qui n’a pas ménagé ses efforts pour en arriver là où il est aujourd’hui. C’est d’abord en tant que danseur hip-hop qu’il fait ses premières gammes au milieu des années 2000, quittant sa cité de Rambouillet pour prendre des cours de danse à Paris. Casté dans un clip de George Michael (An Easier Affair), il s’envole quelques jours à Londres, touche son premier cachet et entame dans les années qui suivent une carrière de danseur professionnel pour des artistes comme Yelle, Magic System,

Continuer à lire

Seul(s) contre tous

ECRANS | Avec cette quatrième séance au Club de notre cycle "20 ans de PB, 20 ans de ciné", on rentre pour ainsi dire dans le vif du sujet et de l’histoire du (...)

Christophe Chabert | Mercredi 15 janvier 2014

Seul(s) contre tous

Avec cette quatrième séance au Club de notre cycle "20 ans de PB, 20 ans de ciné", on rentre pour ainsi dire dans le vif du sujet et de l’histoire du journal. En effet, Seul contre tous fut le premier film ardemment défendu sur la longueur dans nos colonnes – trois papiers, trois semaines d’affilée, pour l’évoquer –, comme un événement pour un cinéma français qui osait enfin s’aventurer dans des zones inexplorées et dérangeantes. Par la suite, son réalisateur Gaspar Noé est resté comme un sujet de passion pour le PB : rejet d’Irréversible avant remords et long entretien en forme de mea culpa pour sa sortie en DVD ; soutien sans réserve d’Enter the void, de sa présentation controversée à Cannes jusqu’à son arrivée sur les écrans un an plus tard, là encore avec une longue et passionnante interview du cinéaste à la clé. Le vif du sujet : l’expression convient bien à Seul contre tous, odyssée sombre, scandaleuse et sanglante d’un boucher chevalin qui, après avoir purgé une peine de prison suite

Continuer à lire