"Never Rarely Sometimes Always" : sois femme et tais-toi

ECRANS | De Eliza Hittman (É.-U.-G.-B., 1h42) avec Sidney Flanigan, Talia Ryder, Théodore Pellerin…

Vincent Raymond | Mardi 7 juillet 2020

Photo : ©2020 Focus Features, LLC. All Rights Reserved


Autumn, 17 ans, se découvre enceinte. Comme il lui semble difficile d'interrompre sa grossesse dans son patelin de Pennsylvanie, elle part pour New York accompagnée par sa cousine Skylar. Là-bas, d'autres galères l'attendent. Être femme est encore, souvent, toujours, difficile…

Chronique d'une adolescence féminine dans un pays où les droits des femmes sont insidieusement entravés. Tout l'arsenal légal et médical existe de la contraception à l'interruption volontaire de grossesse ; hélas, et Autumn en fait la triste expérience, il est sciemment saboté, avec une rare perversité, par le contexte social, familial et/ou moral.

Ainsi découvre-t-on qu'une mineure forcée d'avoir des relations sexuelles non consenties et se retrouvant enceinte essuie les quolibets publics du violeur, l'ignorance de sa famille, les mensonges d'une employée du planning familial outrageusement pro-life ; qu'elle doit voler son employeur pour se rendre dans un autre État afin de se faire avorter et quasiment se prostituer afin de payer l'intervention (car, évidemment, il n'y a pas de couverture sociale pour l'aider). Une somme de petites vexations et de grosses agressions compose le portrait kaléidoscopique non d'une victime terriblement malchanceuse, mais d'une jeune femme ordinaire dans l'Amérique d'aujourd'hui. Le pire, sans doute, est la résignation qu'elle affiche ; comme si on ne pouvait rien changer à une situation tenant de la fatalité. Étonnamment doux malgré l'âpreté de son sujet, le film d'Eliza Hittman rend cette photographie du réel davantage marquante qu'elle s'abstient de tout excès de dramatisation, le prémunissant donc de tout risque de surjeu. À voir.

Sortie le 19 août

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter