"La Baleine et l'Escargote" : gastéro-potes

ECRANS | ★★★☆☆ De Max Lang, Daniel Snaddon, Filip Diviak (G.-B.-Tch.-Sui., 0h40) animation

Vincent Raymond | Mercredi 28 octobre 2020

Photo : ©Les Films du Préau


Une aventureuse escargote devient la passagère d'une baleine et fait sur sa nageoire le tour du monde. Leur amitié improbable illustrera une morale bien connue : on a toujours besoin d'une plus petite que soi… Symphonie de bleus et de textures d'eaux, ce très délicat film d'animation à la réalisation somptueuse rappelle, en moins triste, L'Oiseau et la Baleine, vu en complément de programme de L'Odyssée de Choum. Lui aussi doté de deux ultra courts métrages de qualité, il constitue par ailleurs l'une des ultimes apparitions (vocales, dans sa V.O.) de la regrettée Diana Rigg.


La baleine et l'escargote

De Max Lang, Daniel Snaddon, Filip Diviak (Animation Britannique, Tchèque, Suisse 40 min) Colette Sodoyez, Maia Baran, Philippe Resimont

De Max Lang, Daniel Snaddon, Filip Diviak (Animation Britannique, Tchèque, Suisse 40 min) Colette Sodoyez, Maia Baran, Philippe Resimont

voir la fiche du film


Une petite escargote de mer s’ennuie sur le rocher d’un vieux port et rêve de parcourir le monde. Un jour, une grande baleine à bosse lui propose de l’emmener en voyage à travers les océans du globe. Cette amitié insolite nous plonge dans une odyssée fabuleuse au cœur de la nature, de l’infiniment petit à l’infiniment grand.


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter