"L'Assassinat du Duc de Guise" au Ciné-Club

Vincent Raymond | Mardi 5 octobre 2021

Photo : ©DR


Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage… Près d'un an après avoir été programmée, cette séance va enfin se tenir et il ne faut la manquer sous aucun prétexte. D'autant qu'elle ne vous mobilisera qu'une (brève) partie de la soirée, à la différence du nouveau James Bond et ses 2h43.

Pourtant — et bien qu'il ne dure que 18 minutes — L'Assassinat du Duc de Guise (1908) de André Calmettes et Charles Le Bargy doit bel et bien être vu comme un blockbuster. Toutes proportions gardées, on pourrait même le considérer comme l'équivalent centenaire d'un Tarentino, d'un Nolan ou d'un Jackson.

À cette époque de préadolescence du cinéma, tourner un film historique tient de la reconstitution outrancière ; du sketch muet gesticulant que plombe l'implacable immobilité des plans fixes. Mais cet Assassinat… va marquer une franche rupture en additionnant de petites audaces. D'abord, il est demandé à l'auteur de la pièce homonyme, l'académicien Henri Lavedan, d'écrire l'adaptation et le scénario ; plusieurs interprètes (dont le coréalisateur Charles Le Bargy, qui compose un Henri III fourbe à souhait en roulant des yeux) sont sociétaires du Français, ce qui accroît la respectabilité du projet. Et enfin, on prie le compositeur Camille Saint-Saëns, au faîte de sa gloire de signer ce qui constituera aux yeux de l'Histoire la première B.O. pour le cinéma. C'est celle-ci justement que le quintette à cuivres du Conservatoire jouera pour ce ciné-concert mardi 19 octobre à 19h30. L'entrée est gratuite mais il faut réserver sur reservation@conservatoire-grenoble.fr À bon entendeur…

Mardi 19 octobre à 19h30 au cinéma Juliet-Berto, Grenoble

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter