Qu'est-ce qu'on s'affiche

ARTS | Comme d’autres, le Mois du Graphisme a 20 ans cette année. L’occasion pour lui, vaillant gaillard, de jeter un œil du côté des Etats-Unis, du Japon et de la Russie. LG

François Cau | Lundi 15 novembre 2010

Forte de son expérience et de sa réputation, la biennale continue son petit bonhomme de chemin dans l'organisation de manifestations à même de dévoiler la nature et le rôle du design graphique, son intérêt dans le monde artistique et dans la société. Pour mieux saisir les enjeux à l'œuvre, a été fait le choix d'orienter la découverte de l'univers des graphistes protagonistes par une présentation de leurs œuvres accompagnée de photographies des lieux dans lesquels ils officient. Les espaces échirollois habituels (le Musée Géo-Charles, les Moulins de Villancourt et la Rampe) tenteront ainsi de retranscrire une ambiance de travail, dévoilant les identités artistiques de l'Américaine Carin Goldberg, du Japonais Mitsuo Katsui et du Russe Yuri Gulitov dans une mise en scène évoquant immanquablement l'acte créatif, la réflexion en marche d'un travail en cours d'élaboration. Les expositions des photos de Woodstock, d'Elliot Landy, et des 150 affiches underground américaines ajouteront quant à elles du piment et un petit esprit « street » qui n'est a priori pas pour nous déplaire.En marge
Parmi les événements ponctuant le Mois (qui court en réalité sur deux mois et demi), c'est la diffusion en continu (aux Moulins de Villancourt) d'un film documentaire réalisé par Carla Sonia auprès de Mitsuo Katsui qui attire le plus notre attention. « Consommer pour exister. Maxime de toute une société. Obsession, fétichisme, addiction aux marques, les jeunes japonais surtout consomment à outrance. Ma fascination pour les machines parlantes et autres enseignes clignotantes augmente à chaque coin de rue. » La description de ce Live in Tokyo par sa réalisatrice laisse présager un film sensible et attaché à retranscrire une bulle d'images propre à immerger le spectateur dans une époque et une culture données, célébrant l'inventivité débridée de la pratique du design graphique. Ce film sera diffusé pour la première fois lors de la journée d'ouverture du 20 novembre à la Rampe, journée durant laquelle nous pourrons compter sur la présence des artistes, nous faisant grâce qui d'une performance, qui d'une rencontre table ronde. Si le cœur vous en dit, des navettes partiront à 13h pour la visite de tous les lieux d'exposition. Et, histoire de terminer la journée par une soirée : on vote pour l'inauguration du Mois avec le studio PNTS, graphistes grenoblois et stars montantes de la discipline.Mois du Graphisme
Du 19 novembre au 30 janvier à Echirolles.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter