Le boeuf écorché – Chaïm Soutine

À la découverte des collections du Musée de Grenoble | [5/ 16] Nos coups de cœur issus des collections permanentes du Musée de Grenoble

Laetitia Giry | Mercredi 17 juillet 2013

Nom de l'artiste : Chaïm Soutine (1893-1943)

Titre de l'œuvre : Le bœuf écorché

Date de création : 1925

Médium : peinture

Mouvement auquel l'intégrer : Expressionnisme

Analyse : Au XVIIe siècle, un certain Rembrandt révolutionnait le sujet pictural en représentant un bœuf écorché. Un geste qui fait encore des émules (la série de bœufs écorchés dans des abattoirs de l'artiste contemporain Philippe Cognée appartient d'ailleurs au Musée de Grenoble), et éveillait au début du XXe siècle chez le Français Chaïm Soutine le besoin de jeter sa peinture sur la toile en une édifiante série.

Des bœufs écorchés dont le plus impressionnant est visible au Musée de Grenoble : plus d'1 mètre sur 2 de chair sanguinolente et déchiquetée, déployée dans les tons intenses des couleurs primaires. En fond, le bleu et le noir, implacables et froids, soutiennent le combat des jaunes, rouges et orangés de la bête morte que l'on jurerait voir se tortiller… Chantre d'un expressionnisme que l'on qualifierait aujourd'hui de "gore", Soutine livre ici une œuvre totale, post guerre 14-18, lucide et tragique, paradoxalement pétrie de mort et d'une étourdissante vitalité.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter