Didier Faustino bientôt au Magasin

ARTS | Zoom sur la prochaine exposition du Centre national d'art contemporain de Grenoble, qui sera inaugurée vendredi 11 septembre.

Charline Corubolo | Jeudi 3 septembre 2015

Photo : Décors & Désastres. 2013 — Set Design for Richard Siegal Choreography — Didier Faustino © ADAGP — Courtesy Galerie Michel Rein, Paris


Protéiforme, telle sera la rentrée du Magasin (le centre national d'art contemporain situé quartier Bouchayer-Viallet) avec la monographie de Didier Faustino, architecte et artiste.

Mêlant architecture donc et formes plastiques diverses, l'exposition Des corps & des astres présentera une sélection d'œuvres de 2010 à 2015. Elle sera proposée en résonance avec la Biennale de Lyon 2015.

Rendez-vous vendredi 11 septembre à 18h pour le vernissage.


Des corps & des astres

Installations, photographies Didier Faustino
Le Magasin des Horizons Site Bouchayer-Viallet, 8 esplanade Andry Farcy Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Didier Faustino : de l'humain au monumental

ARTS | Ayant pour postulat de départ l'architecture, la démarche plastique de Didier Faustino est née de la confrontation de cette discipline avec l'art. Il entrecroise ainsi dans ses œuvres monumentales plusieurs expressions offrant un travail protéiforme où la question du corps dans l'espace, autant que son absence, est nécessaire. En témoigne sa nouvelle exposition "Des corps & des astres" actuellement au Magasin. Charline Corubolo

Charline Corubolo | Mardi 15 septembre 2015

Didier Faustino : de l'humain au monumental

Fruit d'une collaboration, Des corps & des astres réunit la vision plastique de Reiko Setsuda, commissaire de l'exposition, et Didier Faustino, architecte artiste. Une proposition qui trouve sa genèse dans l'architecture et offre ainsi un regard axé sur le corps, son absence et l'espace. Les incursions architecturales dans l'art ne datent pas d'hier et, dès le début du XXe siècle, des architectes ont exploré les voies plastiques : en 1920, Gerrit Rietveld tentait d'appliquer les théories de Mondrian dans le champ de la construction ; l'école du Bauhaus en Allemagne, fondé en 1901, mêlait tous azimuts design, architecture et photographie sans oublier la danse... Une telle mixité apporte un autre regard sur la création en plaçant largement le corps, domestique et urbain, au centre du propos. Et c'est bien de cela qu'il est question avec Didier Faustino, architecte franco-portugais qui, depuis le début de sa carrière, s'attache à faire corréler le corps et l'espace. Pour sa monographie présentée au Magasin, il invite le public à pénétrer dans un nouveau territoire où l'individuel se confronte au col

Continuer à lire